Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:44

A force de se cailler en bas, -4 tous les matins en vélo, j’avais envie d’aller voir d’un peu plus près cette inversion de température. Enfin pas de trop près quand même puisque le but de la balade était de trouver un peu de glace. Je convaincs Jean Claude d’un petit tour vers le Lac de Crop, vivant sur des hauteurs ensoleillées il est un peu sceptique mais bon. Une fois à Prabert effectivement c’est carrément hallucinant, alors qu’il y a 30 minutes dans l’ombre, au pied du Murier, on avait froid, là au soleil on pourrait être en tee-shirt… Du coup le matos cascade parait un peu anachronique, mais aller comme je connais bien le site on y va quand même. Je pense bien trouver à l’ombre quelques bouts de glace grimpable.

Un peu de glace sous le lac de Crop

Dans l’approche en apercevant les cascades, s’il y a bien de la glace, il y a aussi de belles trouées pleines d’eau. Ça ne va pas être simple mais on ne s’avoue pas vaincus.

 

Un peu de glace sous le lac de Crop

Pour assurer le coup on va donc visiter, entre la cascade de gauche et les cascades principales, un petit ruisseling pas très visible si on ne connait pas, mais qui devrait être OK.

Un peu de glace sous le lac de Crop

On s’y lance donc et en effet, même si on voit bien l’eau à travers la glace, ça grimpe et c’est plutôt ludique.

Un peu de glace sous le lac de Crop

Après quelque acrobaties pour éviter un grosse trouée d’eau, on sort même la corde sur le haut pour un petit ressaut tout à fait fréquentable.

Un peu de glace sous le lac de Crop

Comme c’est un faible débit, l’eau ne coule pas et la glace y est même cassante.

Un peu de glace sous le lac de Crop

A la sortie un cheminement malin dans les vernes et les barres nous amène pile en haut du site principal. C’est certes un peu les grandes eaux dans ces gros débit alimentés par les pentes ensoleillées d’en haut, mais il aurait peut-être pu y avoir quelques trucs grimpable en bordure. Enfin on se méfiera néanmoins des chutes de blocs et autres écroulements toujours possibles vue les débits sous-jacents...

Un peu de glace sous le lac de Crop

Dans la descente le cheminement est plus technique que d’habitude du fait du manque de neige et le l’eau qui coule en dessous (il y a quelques trous à côtoyer précautionneusement…)

Un peu de glace sous le lac de Crop

La partie droite de la branche de droite, là il y avait peut-être moyen de grimper pour rejoindre le relais dans le rocher rive gauche. Pour nous l’heure tourne alors on n’essayera pas mais si on était venu directement on aurait tenté…

Un peu de glace sous le lac de Crop

Retour à la voiture donc en profitant du coucher de soleil sur le Jas des Liévres bien dégarni. La nuit nous rattrape sur la route où il faut rester concentré à cause de la glace. Voilà pour 5h30 de balade, peu de glace mais une jolie tranquillité et une découverte pour Jean Claude de ce petit site de proximité, pas majeur mais pas dénué d’intérêt quand les conditions sont là. Comme ce jour par exemple ou bien encore celui-ci

Partager cet article

Repost0

commentaires