Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 08:32

Séquence nostalgie aujourd’hui. Comme je dois être en Savoie (enfin à Chamoux) vers 15h, j’en profite pour, au passage, aller faire un tour à l’endroit où vers 9/10 ans j’ai fait mes premiers pas à ski. Sur le papier après les super conditions d’hier je ne peux pas dire que cette sortie me fait rêver, mais bon, le plaisir d’aller revoir feu la station de Val Pelouse arrive quand même à me motiver un peu. Départ à 11h30 vers 900 m d’altitude et c’est parti pour 45 minutes de route puisqu’il n’est guère possible de couper celle-ci tant la forêt est dense. Ce serait un poil fastidieux mais comme je réécoute le dernier disque de Gaëtan Roussel qu’on a vu à la MC2 jeudi soir (allez y si vous avez l’occasion, il est vraiment très bien en concert), ça passe finalement assez vite.

 

Séquence nostalgie...

A 1240 un panneau vintage vient rompre la monotonie, et s’il indique encore 5,5km ce n’est heureusement pas tout à fait ça car 200 m après ce virage on peut enfin couper la route par une piste qui amène pile sous le début des pistes.

 

Séquence nostalgie...

Dans ces conditions de grosse neige ça fera un border cross plutôt sympa à la descente en skiant les bords encore bien pourvus en poudreuse.

 

Séquence nostalgie...

Un « grand moment d’émotion », la cabane de mon premier tire-fesse. Si les remontées sont maintenant toutes démontées on reconnait encore bien les lieux. Pour les nostalgiques qui connaissaient, vers la droite la « verte » où on faisait nos premiers pas, juste en face le « mur »  super impressionnant pour les gamins que nous étions et à gauche « la combe », jamais damée et où plus tard, avec Claude un ami d’enfance pisteur ici, on s’est fait des milliers de mètres de poudreuse… Comme le temps semble se lever je fantasme même déjà sur une super descente, justement par la combe encore totalement vierge, j’accélère donc le pas… et puis non… Si j’ai bien à un moment quelques rayons de soleil, finalement le sommet se bâche complètement et c’est dans une purée de pois totale que je l’atteins. Dommage j’aurais aimé vous montrer de belles photos des Grands Moulins et consort mais ce ne sera pas pour aujourd'hui. Je patiente bien un peu mais rien ne vient alors feu pour la descente. Purée de pois donc mais neige encore excellente, après 150 mètres de déniv j’émerge enfin.

Séquence nostalgie...

Encore de belle traces à faire ici et si je n’avais pas de rendez-vous, pour amortir l’approche je remonterais bien un coup.

Séquence nostalgie...

Dans la forêt sous la station on peut encore tracer quelques courbes avant de retrouver le chemin puis la route qui ramène rapidement à la voiture. Ca faisait un moment que je n’étais pas revenu ici en ski, tant à la pointe Rognier qu’aux Grands Moulins lors de mes descentes de leurs différents couloirs la station était encore ouverte c’est dire. Et sinon pour la montagne d’Arvillard puisque c’est maintenant comme cela qu’on l’appelle, malgré l’approche un peu longue ça peut faire un jolie rando d’initiation ou de replie par nivologie douteuse avec des pentes sommitales accueillantes et une vue théoriquement magnifique sur les sommets alentours et le vallon des Férices notamment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Ski
commenter cet article

commentaires