Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:30
Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Grimper en versant nord alors que le soleil est enfin revenu… Ah, ah, ah les marmottes en rigolent encore. Nous en attendant on profite à fond du soleil car on sait que dans les prochaines heures on en sera privé. 

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

L’arrivée au lac des vaches est toujours aussi spectaculaire, il n‘y a pas foule dans le secteur aujourd’hui et nous serons la seule cordée sur l’Aiguille de la Vanoise.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Notre voie du jour c’est la Desmaison, une grande classique qu’on avait hâte de découvrir. C’est parti donc pour un long voyage au milieu d’un océan de dalles, agrémenté de quelques surplombs et autres dièdres assez punchy. Je ne détaille pas toutes les longueurs mais vous  propose seulement quelques photos de ci de là qui illustrent bien la nature et l’ambiance de la voie.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Allez Antoine déjà 5 longueurs d’avalées, courage il en reste moins d’une douzaine…(c’est que finalement c’est long cette affaire)

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Un tracé malin et tortueux qui évite les zones trop compactes pour aller chercher les quelques fissures et dièdres qui parsèment la face. 

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Le tout dans une superbe ambiance parfois bien redressée, ici dans L7.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Le dièdre de L9 coté 6b avec une sortie un peu physique. Dans le 6 l’équipement est toujours bon et abondant (un mixte de vieux pitons, vieux spits de 8 ou spits plus récents). Dans le 5c par contre il a parfois quelques pas bien obligatoires.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Une autre des caractéristiques marquantes de la voie c’est le nombre important de traversées. Elles sont en générale pas trop difficiles mais il ne faut  quand même pas y être allergique. A noter qu’à l’issue de celle-ci (L10), la grosse écaille que tient Antoine avec une sortie coté 6a, sonne bien creux… Pour le moment vue sa taille ça à l’air encore bien solide mais un jour surement ce passage s’en trouvera modifié…

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Dans les 2 longueurs de transition avant le dièdre final, le vide se creuse sur le lac des Vaches.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Sur fond de Glière, Epéna et Grande Casse la longueur en 5c qui permet d’accéder au dièdre qui borde le bastion central de l’aiguille.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Courage, plus que 3 longueurs et on retrouve le soleil…Bon s’il ne faisait pas si froid aujourd’hui avec les chaussons un peu serrés on a quand même eu du mal à avoir de bonnes sensations dans les pieds.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Dans la première des 3 longueurs finales. L’escalade plus aisée y est très belle et à part une zone facile de l’avant dernière, on n’a pas trouvé comme on peut le lire ici ou là que le rocher était délicat.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

A l’avant dernier relais une petite inscription récente à laquelle on souscrit tout à fait… (à part peut-être à l’orthographe de Desmaison mais bon bel hommage et joli geste).

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Et voilà, après un peu plus de 5h de grimpe à l’ombre, sur fond de Grande Casse avec le refuge du col de la Vanoise à nos pieds, on n’est pas mécontent de profiter enfin du soleil.  

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Petit panorama pendant qu’Antoine prépare le rappel. 2 rappels en face sud bien sûr parce que même si une ligne de rappels chainés existe dans la voie, il faudrait quand même être maso pour redescendre par là…

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Après les rappels on repasse par le col de la Vanoise pour une descente roulante qui nous permet de revoir la face. L’occasion d’un petit tracé de la voie et de ses relais. Le dénivelé des difficultés ne fait que 350m mais avec toutes les traversées on a l’impression d’avoir grimpé sur beaucoup plus que cela. Ajouter à ça le petit piquant de l’ambiance face nord et ça donne à ce parcours un sacré caractère.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Merci jolie Aiguille et merci monsieur Desmaison pour ce joli lègue au plaisir des grimpeurs. Si sur le papier les difficultés ne sont pas soutenues pour les standards actuels, il y a quand même quelques passages un peu piquants et c’est un véritable plaisir que de parcourir cette ligne en imaginant la logique sans défaut des ouvreurs pour se faufiler au milieu des zones trop compactes ou trop raides tout en proposant une l’escalade réellement splendide dans un cadre qui ne l’est pas moins… Bon j’arrête là les louanges mais vous comprendrez qu’on a adoré et qu’on vous la conseille sans modération.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article

commentaires