Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 14:43

Still loving you baby !!!! C’est avec cette phrase que Klaus Meine commence la série de rappels endiablés du concert de Scorpions auquel on a assisté samedi soir dernier. Un concert de Scorpions quelle drôle d’idée me direz-vous ? Eh oui effectivement on m’aurait dit ça la veille je n’y aurais pas cru et pourtant…Tout commence tard jeudi soir où après quelques heures de travail le camion est enfin prêt, c’est que ce week-end on déménage Lisa sur Paris ou elle s’installe pour une (ou plusieurs années) d’étude, de travail...

Still loving you...

Et voilà après quelques heures de trajet et autres divers efforts, vendredi à 17h l’objectif du week-end est atteint, mademoiselle est installée au 7eme étage dans son appart parisien. Le montagnard à l’œil avisé pourra d’ailleurs remarquer en arrière-plan un monticule, que dis-je une montagne qui, si elle est certes artificielle, permet aux chamois du zoo de Vincennes de gambader.

Still loving you...

De notre côté on peut maintenant se consacrer pleinement au reste du week-end, l’occasion de voir la famille et les amis, d’essayer quelques autres moyen de déplacement… mais aussi de voir s’il n’y aurait pas quelques trucs sympas à faire samedi soir. A Paris le choix est large et c’est là que la musique surgit. Yves nous rappelle en effet qu'en ce moment c’est la fête de l’huma et que là-bas il y a aussi des concerts. Ce samedi outre Ayo et IAM plus tôt dans la journée, c’est Scorpions qui est prévu à partir de 21h40. Ça colle parfaitement avec notre timing alors feu, l’occasion est trop belle de découvrir ce grand rassemblement populaire et de se replonger dans l’ambiance concert.

Still loving you...

On est un peu à la bourre alors on n’a pas trop de temps de déambuler dans les allées. Le temps quand même de s’offrir un merguez/frites et de voir que l’ambiance joyeusement frondeuse aurait surement méritée qu’on s’y attarde un peu plus. L’arrivée vers la grande scène est impressionnante, pour ceux qui connaissent c’est beaucoup plus grand que Musillac par exemple. On parvient néanmoins à se glisser facilement à l’endroit qui nous plait.

Still loving you...

Et hop après un moment d’attente toujours très joyeux, les papys du (hard) rock peuvent débarquer

Still loving you...

Un set classique puisque leur liste de chansons ne varie maintenant plus guère d’un concert à l’autre.

Still loving you...

Si on n’aime pas tout, on ne boude pas notre plaisir. Le public est très mixé pour un groupe aussi vieux (perso je les avais vu en concert en 1981….).

Still loving you...

Et les jeunes connaissent plutôt bien les chansons, du coup le contact public/groupe est très bon ce qui contribue à un concert des plus punchy

Still loving you...

Et avec leurs trois tubes emblématiques repris par tout le public pendant les rappels, le frisson est là et forcément on ne regrette pas d’être venu. L'exitation passée, il ne nous reste plus maintenant qu’à rentrer sur Paris, toute une expé en soit aussi. Une foule immense, un peu d’attente, un ballet de bus qui déverse un flot continu de gens vers le métro. Dans un autre contexte  tout cela pourrait être un peu tendu, mais non, décidément pas ici où même au bout de la nuit il flotte toujours un parfum convivial et paisible.

Still loving you...

Avant et après tout cela comme Paris sait toujours nous en réserver si on cherche un peu, on profite de quelques moment de calme un peu hors du temps, pour récupérer c'est parfait. Merci Lisa, Simon, Fabienne, Yves, Célestine, Ulysse, Anatolie, Fred, Ambre, Gilles et les Papy du Rock pour ce joli week-end… Still loving you.

Partager cet article

Repost0

commentaires