Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 22:33

Une classique cet aprem avec Lois, Steph et Patrick. On n’y était pas venu dimanche dernier aujourd’hui au niveau fréquentation c’est beaucoup plus tranquille. Départ à 14h30 et on se retrouve rapidement à Pravouta.

Un petit Giclas

Le soleil est là et le vent n’est même pas trop fort.

Un petit Giclas

On poursuit vers le Roc D’Arguille, là haut 2 options Giclas ou Giclard, les discussions sont serrées mais ceux qui connaissent trouvent le Giclas plus skiant alors va pour le Giclas.

Un petit Giclas

Quelques courbes en versant ouest, 20/30 de poudre sur un fond mou (fruit de la pluie de lundi) en gros skis c’est de la balle.

Un petit Giclas

Puis on bascule versant nord. Pas de trace ici super (ils y en avaient bien quelques-unes unes mais elles ne sont pas passer par ici tant mieux pour nous).

Un petit Giclas

C’est certes moins poudreux que dimanche dernier mais ça skie quand même super bien.

 

Un petit Giclas

Tout le monde est à l’attaque

Un petit Giclas

Ca sautille même de bosse en bosse, j’avais rarement dévalé aussi vite les 800 m de cette belle face. Faut dire que dans ce mélange de poudreuse au-dessus et neige molle au-dessous, la vitesse est un bon gage de confort de ski.

Un petit Giclas

La suite est classique, une petite pause à Perquelin et on remonte sans trainer les 800m de déniv qui via le col des Ayes nous ramène au sommet de Pravouta.

Un petit Giclas

Et oui c’est que si ce deuxième passage au sommet est facultatif, outre le fait qu’il nous fait admirer plus longtemps la lumière du soir.

Un petit Giclas

Il nous permet aussi de profiter du versant est de Pravouta. Bien à droite et en version forêt cette petite facette est vraiment sympa et ce n’est pas les quelques zones un peu croutées qui vont nous résister et gâcher notre plaisir du ski.  Voilà pour cette jolie boucle toujours bien rentable pour ce qui est du ski. Dans ces conditions, il y a une quinzaine d’années avec nos allumettes d’époque, on ne l’aurait surement pas vu de la même façon, mais là, avec tous de 96 à 105 au patin on a adoré.

Partager cet article

Repost0

commentaires