Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 09:13

On continue à profiter de ces conditions exceptionnelles. Si je suis un peu flemmard Cyril n’a quand même pas trop de mal à me convaincre de marcher un peu ce coup-ci. Il faut se lever un peu plus tôt mais ça en vaut tellement la peine alors...

Lady Dibona

Alors voila à 7h on arrive sur le parking et une bonne surprise nous attend, Ju et Yann sont là aussi et oui on a eu la même idée, super de partager cela avec eux.

Lady Dibona

L’objectif est en vue, presque 1200 m de déniv pour y arriver mais en discutant tout le long on n’a pas vu le temps passer.

Lady Dibona

Le refuge est encore à l’ombre alors on va se préparer quelques dizaines de mètres plus hauts.

Lady Dibona

Ca y est le soleil est là et les montagnards sont prêts. On avait plusieurs idées en venant ici, comme Ju et Yann vont faire Visite Obligatoire, on ira faire Coup de Bambou comme cela on grimpera en parallèle.

Lady Dibona

De R1 de Coup de Bambou, Ju et Yann dans L2 de Visite. On avait tous les deux déjà fait cette voie il y a longtemps, on la retrouve avec beaucoup de plaisir et encore plus belle que dans nos souvenirs.

Lady Dibona

Avec toujours au fil des longueurs de petits coucous sympas à nos voisins de cordée.

Lady Dibona

Du soleil, du joli granite, les montagnes enneigées, what else ?

Lady Dibona

Un parapentiste par exemple, Jean Marie avait promis de venir nous faire coucou, au fil de l’escalade on avait un peu oublié mais non il est bien là. 2 petits passages sympas alors qu’on est dans les longueurs du haut.

Lady Dibona

Pour le haut justement, après une petite errance dans une longueur inconnue (mais trop dure pour nous),  pour prolonger le plaisir dans le même niveau de difficulté on termine par les dernières longueurs de Visite Obligatoire. Ici dans L8 que pour le coup on a trouvé bien physique et assez exigeante.

Lady Dibona

Encore quelques belles longueurs sur le fil de plus en plus pointu et hop on peut enfin se pavaner au sommet.

Lady Dibona

Pendant que Ju et Yann, beaucoup plus sérieux eux, équipent la descente. C’est que celle-ci est un peu plus délicate qu’en été. Du coup on fait un premier rappel de 15 mètres sur leur brin en simple puis un grand sur notre 55 m en double.

Lady Dibona

A la recherche de l’adhérence sur les dalles enneigées, en cette saison si en sud on est encore en été, en nord c’est déjà l’hiver.

Lady Dibona

De la vire des clochetons un aperçu sur la voie normale. Après ces quelques passages qui demandent un peu de concentration on peu se laisser glisser tranquillement vers le refuge.

Lady Dibona

D’où à 16h on profite tranquillement des deniers rayons. Fougasse au sommet, bière/cacahouètes au refuge, le matos light c’est bien ça permet de prendre plus à manger…

Lady Dibona

Un coup d’œil au Rouget

Lady Dibona

Et vers 17h les dernières lumières s’éteignent. Une Dibona pour nous tout seul, une bien belle journée et un clin d’œil à Lio qui a fait la même chose le week-end dernier et avec qui on avait déjà fait comme ça à l’automne 2004 pour la voie des Savoyards cette fois là. Les photos et impressions de Yann ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
C'est vrai que suite à sont ré équipement, c'est devenu une voie pour gamin :-) Je me souviens avoir clippe que 3 pitons pas terribles au lieu de 5 plaquettes brillantes!
Répondre
L
Bien les gamins !
Répondre