Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 11:09

Pas d’amateur de glace ce week-end, c’est vrai que la neige commence à nous proposer quelques trucs sympas. Comme il est annoncé un peu couvert au nord avec Cyril et Georges on file au le sud vers le Pic de Bure (que je n’avais jamais fait à ski) avec l’idée d’une petite variante ludique (suggérée par Hugues).

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

On ne part pas trop tard pour éviter la foule sur la route, comme d’hab ça a ses avantages…

 

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Départ par le vallon de la Corne, il fait bien frais –7 à la voiture. Pour aller au Pic de Bure c’est tout droit mais nous pour s’amuser un peu on va passer par la traversée Héroïque. Un joli Chourum qui s’accède facilement par une faiblesse de la falaise qu’on voit de profil juste au-dessus de Cyril. 

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Et hop nous y voici pas mal non ? Il y a juste une trace délicate faite les jours précédents.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Ca commence par un passage rocheux équipé d’une corde fixe qui permet de pénétrer dans la « cathédrale »

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

 On rejoint ensuite une pente de neige pour ressortir par un des yeux de la bête.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Vers le bas Mikael (rencontré au parking) à la sortie de la partie rocheuse.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

C’est vraiment un endroit magique, alors on ne se presse pas et on en profite, les appareils photos sont de la partie.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Mikael à la sortie sous le feu des paparazzis.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

De la Corne de Bure la suite est plus classique, on redescend pour rejoindre la combe Ratin qui nous amène tranquillement à l’observatoire puis au sommet.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Enfin pour le sommet ce n'était pas si tranquille que ça. Puisque outre que ce n’est pas tout près, là-haut le vent du nord était déchainé et avec la neige glacée il fallait faire gaffe à ne pas se faire pousser dans la face est.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

On ne s’y attardera pas trop donc pour, après une pause plus calme en haut de la combe d’Auzour,  revenir voir de plus près les paraboles de l’observatoire. Celles-ci nous ont même offert un lent et majestueux balai parfaitement synchronisé pendant qu’on se préparait à la descente.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Et la descente justement. Dés qu’on rentre dans la combe Ratin on est à l’abri du vent et la neige, entre froide dense et un peu de carton portant, est plutôt bonne à skier.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Plus bas en visant les bonnes zones c’est pas mal du tout.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Pour même se transformer en vielle poudreuse bien agréable.

Pic de Bure par la "Traversée Héroïque"

Une fin en roue libre et une bien belle façon d’aller au Pic de Bure par la voie normale. Ce n’est pas aussi spectaculaire que les Chourums Olympique au Grand Ferrand mais c’est beaucoup plus simple d’accès et au passage sur la voie normal ça vaut vraiment le détour. En hiver en plus je pense qu’on évite le coté désagréable du pierrier suspendu et comme pour un skieur alpiniste ça reste vraiment facile techniquement ne vous en privez pas si vous passez au pied. D'autres infos et photos ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Ski
commenter cet article

commentaires

Yannick74 24/02/2016 23:26

superbe rando effectivement, par contre que c'est sec !!!
j'avais même put descendre en skis avec de bien bonnes conditions
http://www.zapiks.fr/cavern-skiing.html

Au plaisir.

Jo 25/02/2016 07:44

Bonjour Yannick
joli, effectivement on se disait qu'avec un peu plus de neige ça devait se descendre. Dans le Devoluy dans le genre en plus spectaculaire il y a les Chourums olympique au Grand Ferrand ceux ci on les a descendu à ski.

Amicalement
Jo