Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 15:12

Arco c’est une vieille histoire pour nous. Elle a commencé au début des années 90 avec le premier circuit de coupe de monde d’escalade dont Arco était une date phare. Ce n’est pas que je suivais particulièrement ces compétitions, c’est juste que notre ami Andreas et ses copains de promo avaient mis au point un système pour départager les concurrents en cas d’égalité et que celui-ci avait été retenu pour les compets. Ils avaient du coup, pendant quelques années, voyagé au gré du circuit et étaient revenus plusieurs fois à Arco dont Andy nous avait toujours vanté la douceur de vivre. Fort de son enthousiasme nous y étions déjà passés brièvement il y a 12 ans et on s’était promis de d’y attarder plus longuement si l’occasion se présentait. Ce sera le cas cette année puisque c'est sur le chemin de notre itinérance estivale vers la Slovénie.

We love Arco...

Nous y voici donc, quelques kilomètres en retrait du lac de Garde et de sa foule, entouré de falaises, c’est vraiment un endroit qu’on apprécie.

We love Arco...

Comme il y a 12 ans on choisit comme camp de base le zoo camping. Situé le long de la rivière à 1km du village (sous la flèche rouge de la première image), on ne se lasse pas de se réveiller dans un tel cadre et en se déplaçant un peu de s’offrir de telles vues. Pour le reste entre lecture, farniente (la piscine du camping est très belle...), balades à vélo, escalade (un topo et plusieurs centaines de voies dans le coin), glaces sur la place du village (à 1 euro c’est dur de ne pas abuser…), escapade à Vérone et même, oh surprise !!! Un concert de Jetroh Tull,  nous avons été absolument conquis. Quelques images pour illustrer tout cela.

We love Arco...

Les belles dalles du secteur Corno di Bo', jusqu’à 4 longueurs, directement au-dessus du lac, pas difficiles (du 5) diablement patinées

We love Arco...

Mais si esthétiques. Le plus dur ici c’est de trouver comment y accéder car il y a très peu de places de parking, par contre une fois que vous y êtes, pendant que vous grimpez d’autres peuvent aussi se baigner.

We love Arco...

Un secteur un peu plus couenneux pour changer. Au-dessus de village de Nago, le Belvedere, là c’est un peu plus raide.

We love Arco...

Avec comme son nom l'indique, toujours un coup d’œil remarquable.

We love Arco...

La surprise du séjour, le concert de Jetroh Tull. Si j’ai beaucoup écouté ce groupe quand j’étais étudiant, je ne les avais plus suivis depuis et je ne savais même pas qu’ils existaient encore. Et bien ma foi, Ian Anderson est encore très en forme, toujours aussi sautillant et l'écouter sous les falaise au milieu de l'Arco Climbing Stadium, c'est assez magique.

We love Arco...

Boire une bière avec Tom à un concert de Jetroh Tull, un moment bien improbable comme savent nous en réserver des vacances imprévues… Le lendemain un petit tour à la montagne dans les verts pâturages pour digérer tout cela.

We love Arco...

Et encore de l’escalade juste au-dessus des oliviers à la Placche di Baone

We love Arco...

Des voies de plusieurs longueurs toujours assez patinées mais fort bien équipées qu’on déguste à la carte. Une longueur…

We love Arco...

Ou plusieurs. C’est plein sud il y fait donc un peu chaud à cette période mais heureusement au retour, les glaces sont toujours là pour nous aider à supporter l’ambiance.

We love Arco...

Pour finir encore de la couenne à 2 pas du camping (6a patinée c’est pas facile alors on préfère en moul…) et une escapade à Vérone. Par le train c’est à une heure et c’est vraiment une très belle ville que  nous ne connaissions pas et que nous avons pris grand plaisir à découvrir.  Voilà comme vous l’avez sans doute perçu « We love Arco », mais après 6 jours il est maintenant temps d’aller découvrir un nouveau pays, on a hâte, la Slovénie c’est très sympa nous a-t-on dit…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Simon 02/08/2016 21:55

Super reportage sur Arco. De bons souvenirs pour nous. Je me rappelle encore d'une longueur en 5 plus que patinée juste au dessus du lac: du coup j'avais préféré la baignade ...
A+