Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 15:37

Les délices de la cascade par un hiver sans neige c’est qu’avec un peu de marche on peut accéder facilement à des vallons lointains. Outre le plaisir de s’y retrouver seul, c’est aussi l’occasion, loin des classiques parfois trop fréquentées, de découvrir des lignes dont on n'imaginait même pas l'existence. Aujourd’hui par exemple c’est le vallon de Vaunoire qu’on va explorer. L’accès au parking d’été se fait sans problème et si on avait quelques idées pour le bas, le beau temps nous pousse quand même à aller voir un peu plus haut.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Vers 1500 on sort de la forêt pour déboucher dans la partie haute, l’horizon s’élargit, les cascades et goulottes de la cabane sur Combe Oursière (un souvenir d'il y a 6ans...) sont bien sèches, mais ça nous est un peu égal car on a déjà trouvé notre perle du jour.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Pour la forme on poursuit encore pour voir d’un peu plus près les cascades de Plancol. Un petit zoom sur « Passager clandestin »  (parcourue l’an dernier), « L’homme de l’Est » et « Fin de séjour », les 2 premières n’ont pas l’air mal mais ce n’est pas là qu’on va aller aujourd’hui.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Tout en profitant du vallon et de son éclairage contrasté, on revient sur nos pas pour nous diriger vers celle qu’on a choisit.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Une approche décontractée en mode ruisseling avant d’atteindre rapidement les premiers ressauts.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Aucun n’est véritablement soutenu, mais tous permettent quelques pas de grimpe très plaisants

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Ambiance tranquille et angles de vue sympas. Plus on monte plus ça coule et si entre les ressauts ça court, il faut quand même déployer quelques ingéniosités techniques biens rigolotes pour rester le plus possible au sec…

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Et oui parce que ce qui nous a aussi fait choisir cette cascade aujourd’hui c’est quelle prend le soleil et que par ces températures très basses on s’est dit que c’était le bon moment pour en profiter. 

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

C’est que quand il fait –10, grimper au soleil c’est quand même vraiment le top.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Une dernière longueur et hop l’astre nous laisse même quelques minutes pour plier la corde avant que tout ne se remettent à geler instantanément… La corde n’est plus qu’un gros câble et les gants 2 blocs de glace, mais ce n’est pas grave car on en a terminé.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

La descente à pied tranquille nous permet encore d'apprécier pleinement l'endroit.

Cascade ensolleillée dans le vallon de Vaunoire

Avant de récupérer les sacs et de se boire un petit thé tout en jetant un coup d’œil sur notre ligne du jour. Si comme je le disais on avait bien quelques idées avant de venir ici, celle-ci franchement on n’y pensait même pas, une petite surprise facile et sympathique donc comme savent nous en réserver plein les hivers sans neige, suffit de partir se balader et de lever la tête en fait…  

Partager cet article

Repost 0

commentaires