Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 10:06

La journée de vendredi promet d’être fraiche et lumineuse alors allez on va marcher un peu (si, si on peut encore le faire…)

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

1h30 qu’ils disent pour se rendre au pied de notre voie, sentier paisible et jolie vue

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Les averses de ces derniers jours ont laissé un joli saupoudrage sur les sommets.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Le soleil arrive quand on approche de l’objectif et c’est bien car le vent souffle fort alors une petite compensation thermique n’est pas de refus. Tout est parfait pour attaquer cette voie aux couleurs et au rocher exceptionnel.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

C’est toujours raide et cette quartzite colorée ou parfois translucide, en grosses strates ou blocs enchâssés les uns dans les autres, proposent vraiment des mouvements interressants.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Délicats équilibres ou passage un peu plus physiques.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Avec en plus un équipement béton alors il n’y a plus qu’à profiter…

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Malgré ce qu’on pourrait parfois penser, aucun bloc ne bouge, du coup effectivement même avec cette raideur on reste dans le 5c.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Un bon 5c quand même où il faut bien se placer et ne pas trop trainer par endroit sous peine d’avoir un peu mal aux bras

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Comme ici dans le haut de L3 où si c’est un poil déversant, les prises restent relativement généreuses

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Tous cela dans un cadre paisible mais lui aussi  exceptionnel.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Bref on a vraiment adoré, comme la vue des prairies sommitales elle aussi au diapason de la voie.  

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

En redescendant pour une fois on ne boucle pas par le refuge de la Dent Parrachée et l’inénarrable Franck, pour repasser  directement par le refuge de la Fournache. Ce matin on avait dit à la gardienne qui nous avait salué « A tout à l’heure » alors nous y voici.

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

Belle terrasse, refuge tout mignon et gardiens très sympas assurément une halte conviviale et sereine pour se poser dans le coin. Si on en a l’occasion on reviendra volontiers y passer une soirée…  

L'emigré d'au-delà de la conduite forcée au Grand Chatelard

En attendant après un peu de farniente en terrasse à mater les lenticulaires qui coiffent les sommets (ce matin les alpinistes de la Dent Parrachée avaient du mal à tenir debout sur l’arête), il ne nous reste plus qu’à rejoindre la civilisation enchantés par cette petite balade fraiche et tonique dans un air limpide comme savent nous en réserver les lendemains de perturbation avant le retour (ou pas) de la touffeur de l’été.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

Simon 30/07/2017 18:28

Belle escalade et quel beau rocher !