Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 18:33
Promenade du matin

Serions-nous les rois du monde ?  Non surement pas, mais juste des grenoblois heureux de redescendre dans la vallée pour commencer leur journée de travail.

Promenade du matin

Avant cela, un départ de la ville encore endormie, une petite fraicheur en sortant de la voiture, vite oubliée par une courte mais tonique marche d’approche. Et hop les premiers rayons nous caressent délicatement.

Promenade du matin

La lumière du matin c'est toujours magique.

Promenade du matin

L’escalade est facile mais esthétique.

Promenade du matin

Juliette  en réapprend quelques rudiments

Promenade du matin

Un dernier pas…

Promenade du matin

Et hop, finalement si, peut être que ce matin on était vraiment les rois du monde… du notre en tout cas.

Promenade du matin

Pour le rejoindre d’ailleurs (c’est que le devoir nous appelle) il nous reste plus qu’à descendre. Facile puisque je connais. Eh bien non justement car même si il me semble qu’on est monté un poil trop haut et que je me dis qu’il suffit de rejoindre la combe et de suivre la barre rocheuse à main gauche… En fait c’est plus subtil que ça, en effet  si on regarde bien la carte (ce qu’on ne fait jamais quand on va dans un coin qu’on connait trop bien ah, ah, ah !!!), on voit que c’est pile à cet endroit que l’arête à Jojo rejoint la barre principale de l’Ecoutoux. Du coup, à une vingtaine de mètres de dénivelé près, la combe dans laquelle on a pris pied (au prix d’un petit rappel de quelques mètres mais ça c’était plutôt rapide et fun) n’est plus la bonne. C’est pour ça que je ne reconnaissais pas vraiment la descente (même si elle est assez ressemblante) et que celle-ci me paraissait bien plus longue qu'attendu…  Enfin bon chemin faisant une fois qu’on a acté la bévue, rien de bien grave, c’est juste un peu plus long et assez formateur pour ce qui est du cheminement en terrain varié (pour ne pas dire franchement pourri…). Vers le bas on tâtonne un peu avec quelques brèves remontées pour s’écarter de la barre rocheuse avant d’atteindre enfin un vrai chemin et un charmant vieux pont qui nous permet de franchir tranquillement le ruisseau de Vence. Voilà il ne nous reste plus qu’à couper encore droit dans la forêt, en montée cette fois-ci, pour rejoindre la route puis la voiture. Un parfum de découverte et une boucle un peu plus sportive que prévu finalement, mais ça ce n’était pas pour nous déplaire.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article

commentaires