Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2019 4 03 /01 /janvier /2019 20:14

Bon on avait bien quelques doutes aujourd’hui vue la baisse des températures et le vent de nord annoncé, mais avec Cyril on aime prendre des risques alors on propose quand même une sortie à Agnès et Nath.

Les Chériechéries en Dévoluy

Direction le Dévoluy parce que ça fait longtemps qu’on n’y est pas allé, et une pente sud pour espérer un peu d’attendrissement de la neige. Au départ avec des températures négatives (-5) et un petit vent ça parait pas tout à fait gagné.

Les Chériechéries en Dévoluy

Bon heureusement les quelques petits nuages vont disparaitre rapidement

Les Chériechéries en Dévoluy

Et le Dévoluy c’est beau, par ici

Les Chériechéries en Dévoluy

Ou bien par là. Nath qui n’a pas de couteaux passe en crampons… Ah oui parce que quand même, bien qu’on soit parti tard (10h30) aucun décaillage ne semble en vue…

Les Chériechéries en Dévoluy

Hum, hum…Les filles du coup s’arrêtent sous la dernière pente pendant qu’avec Cyril on gagne le sommet du Rocher Rond.

Les Chériechéries en Dévoluy

Joli panorama sur plein de sommets déjà visités. On ne s’attarde pas trop toutefois car ça meule grave et 300 m plus bas les Chérichéries nous attendent.  La pyramide sommitale est vite expédiée, ça secoue bien les chaussettes mais y a quand même une bonne accroche alors ça va.

Les Chériechéries en Dévoluy

On les rejoint et c’est à elles d’y aller, bon certes ce n’est pas l’extase.

Les Chériechéries en Dévoluy

Mais elles gardent quand même le sourire, ouf on l’a échappé belle !!!

Les Chériechéries en Dévoluy

Descente concentrée du vallon

Les Chériechéries en Dévoluy

Et toute la petite troupe devant le sommet du jour… Bon même si on n’ira pas jusqu’à dire que c’était "cherichèrie approved" ce truc, on a quand même passé un bien bon moment, alors merci les Chériechéries… Et puis sinon les ami(e)s, tant que cette météo perdure, le ski je pense qu'on peut oublier, les goulottes et les cascades par contre...   

Partager cet article

Repost0

commentaires