Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 12:53

J'avais fait cette voie quand j'étais étudiant (en 1985 hum hum, Philippe tu te rappelles ?) plus beaucoup de souvenirs donc, mais ce week-end avec un modanais pur souche qui en rêvait depuis tout petit 😊 c'était vraiment l'occasion.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Départ à l'aube de l'Orgères (vers 6h30) pour faire l'approche à l'ombre. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Vers 2300 on quitte le GR pour prendre droit dans le pentu vers la paroi. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

C'est que c'est long cette affaire, mais pas si pire finalement car principalement herbeux. Puis le vallon est plutôt sauvage et très joli.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Ca y est on approche.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Un dernier effort et après mille mètres de déniv on y est. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Une première longueur dans des gradins faciles et nous voici à R1 sur sangle. C'est au dessus de celui-ci que ce situe le pas le plus délicat de la voie, un petit passage en dalle un poil malin et sans protection possible.  

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Vu du dessus. A noter que là on a même un peu froid, un luxe en ce moment. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Fin de L2 en plein dans le dièdre.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

A R2 sur un piton et un friend, on retrouve le soleil et Cécile ses doigts. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Un petite traversée 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Puis une jolie dalle.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Du dessus.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

A R3 plutôt confort sur un piton et un friend encore (quelques mètre au dessus il avait 2 pitons mais je ne les ai pas vus, ceci dit ça aurait peut-être été moins confort)

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Cécile concentrée...

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Une belle longueur tout en traversée. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Quelques pas un peu fins avec un piton tous les 5 mètres environ.

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Et de R4, sur 2 pitons, ça devient presque gazeux... 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Un courte traversée encore puis on on grimpe un joli dièdre/cheminée constitué d'énormes feuillets

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Belle longueur encore, carrément gazeuse en sortie, relais sur 2 spits récents. 

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Et hop après un peu de marche dans des gradins faciles nous voici au sommet. Tous enchantés par cette voie pas très difficile mais diablement intéressante pour chercher son cheminement, poser ses protections et construire ses relais. Ah oui et puis Seb n'en revient toujours pas, après de nombreux passages au sommet du Râteau, d'avoir enfin gravit cette face mythique pour tout bon montagnard modanais.  

Râteau d'Aussois, voie du dièdre.

Reste plus qu'à descendre.... c'est toujours un peu long mais quand même assez roulant, puis on retrouve Agnès venue à notre rencontre et bientôt le refuge de l'Orgères où la bière peut couler à flots pour conclure cette belle journée au panorama exceptionnel, c'est que monter un peu en altitude c'est pas mal finalement.  

Partager cet article

Repost0

commentaires