Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 09:46

Pour un retour à la montagne après un mois d’inactivité quasi totale il faut y aller doucement. Avec Simon je file donc ce matin très tôt vers le col de la croix de fer.  Pour le levé tôt ce n’est pas un problème car les 5h de décalage horaire sont encore bien présentes, pour le reste on verra bien, l’objectif du jour est modeste, 6 longueurs dans le 4/5 et au moins 350 mètres de dénivelé en tout…

La voie avec les relais, elle s’évertue à rechercher les passages les plus grimpants de la face.
C’est finalement assez réussi dans ce degré de difficulté et si on fait abstraction des zones de vires alentours on trouve quelques beaux passages.

L4 notamment assez soutenue et un brin athlétique dans une très belle rampe/fissure. Cette longueur est nettement plus soutenue que le reste et demande dans ce niveau une certaine détermination en tête.

L5 avec encore quelques petits pas de dalles.




Ensuite, la paroi se couche de plus en plus et si la dernière longueur sans équipement est de moindre intérêt pour l’escalade, elle recèle (enfin recelait…) d’autres atouts qui seront prêts à être dégustés dans, disons, une quarantaine de jours si on respecte le délai légal de fabrication. C'est l'avantage de la grimpe à cette époque dans des parois pas trop raides et ensoleillées, chaque année ça me permet de compléter ma collection de petite liqueur verte. A offrir ou à savourer entre amis

Au sommet, la descente possible en rappel n’est pas vraiment nécessaire car on peut rejoindre facilement le petit col entre le Grand Perron et le Barrioz. Au total une petite balade tranquille pour occuper une demi-journée qu’on pourra facilement compléter si on veut en allant faire un tour dans les autres voies du secteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Escalade
commenter cet article

commentaires