Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 08:40

Ce matin on hésite, vers Chamrousse ou vers la Bérarde ? A Chamrousse on est sûr de trouver le soleil, vers la Bérarde à cette époque, comme on ne veut pas aller à la Maye, c’est moins certain…Finalement Antoine n’étant pas allé par-là bas cette année, on tente quand même, l’Oisans c’est tellement beau en ce moment.
Une fois sur place, il y aurait presque une pointe de regret. Après avoir vu en passant les falaises des rochers de l’homme baignées de soleil, là c’est pas la même chose. A 10h30 il fait 4 degrés et les nouvelles voies de la «cascade de Belliou» que nous visions sont encore dans l’ombre pour un moment. Mais bon il y en faut plus que ça pour décourager 2 imbéciles heureux d'être là de toutes facons. On continue donc jusqu’à la «cascade d’en bas». Le haut des voies est déjà au soleil et
puis on va grimper en permanence avec cette vue, rien que pour ça, ça va déjà beaucoup mieux.

Après quelques longueurs vite expédiées on gagne enfin le soleil qui ne nous quittera plus guère. Il ne nous reste plus qu’à nous faire plaisir et à explorer les possibilités de la voie. Après L4 et avant la dernière longueur, 2 fois 3 longueurs s’offrent à nous.
On commence par la droite avec un beau dièdre quasi chamoniard en 6a+.
C’est assez physique et même le A0 théorique de JMC n’est pas si évident pour le premier… en second par contre, malgré l’air un peu crispé, ça va pas mal.
Quelques longueurs plus haut on en termine avec notre première ascension. C’est la 400eme voie d’Antoine. Pour ceux qui le connaisse on ne peut fêter ça qu’avec un Balisto (même pas périmé ce coup ci en plus, euh enfin si, mais d’un seul jour ça compte pas...).
2 rappels et retour à L4 pour essayer la variante de gauche c’est fois, toujours sous un chaud soleil. Comme à droite cette section a aussi son piquant. Après une courte longueur de 5+, la longueur clé est une suite de grosses marches et de traversées fort jolies mais avec encore quelques pas de 6a+ au caractère certain. En témoigne les sangles et maillons rapides de but qui la jalonne. Il faut dire que cette voie («La chaude pisse») qui n’est sensée être que D+/TD- n’est pas très homogène. Quoiqu’il en soit nous on s’en contente très bien aujourd’hui.
A la descente, les 2 derniers rappels sont très jolis mais Antoine qui s’ennuie un peu rate un relais et se retrouve plus bas et bien à droite du dernier. Heureusement je sauverai l’inconséquent au pris d’un audacieux lancé de corde.
Retour à la voiture vers 15h30, sommets enneigés, calme absolu, y a pas à dire la vallée de la Bérarde en automne c’est à consommer sans modération. Un seul petit regret au retour à Saint Christophe la Cordée est exceptionnellement fermée aujourd’hui, dommage c’est toujours un grand plaisir de s’y arrêter et ça fait aussi parti du voyage dans le coin. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

antoine 13/11/2008 14:58

j'espère vraiment que nous pourrons fêter ensemble la 500° qui devrait arriver à l'échéance de 2017 environ.A+

la grimpeuse masquée 12/11/2008 08:57

Comme ils sont beaux et comme ils ont l'air intelligent. C'est fou comme ils sont sexy et en + ce sont des grimpeurs de haut niveau. Je les kiffe grave. A+

le grimpeur démasqué 12/11/2008 12:45


Ah bon !!! moi je trouve qu'on a plutôt l'air idiot et puis chère grimpeuse masquée (enfin pas tant que ça ...) tu sais bien que le haut niveau on l'a toujours vu d'assez loin...sauf au niveau
plaisir et déconnade où là je crois qu'on essaye tant bien que mal de se maintenir.


Jo 11/11/2008 21:02

Salut Brigitte, merci de ton commentaire, je vais aussi voir ce que font les renardes de temps en temps.  Au plaisir de se croiser sur des skis un des ces quatres...

Brigitte 11/11/2008 11:16

Super blog, que je visite tout le temps et je ne t'avais encore jamais mis un petit message La renarde, de Valence