Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 20:40

Normalement par ici on passe à coté de cette belle petite bosse sans s’arrêter, mais aujourd’hui pour prendre le soleil vite fait et pas loin de Grenoble c’était parfait. On skie encore à la voiture, et si par rapport à ce week-end les conditions du haut ont un peu changé, c’est encore du ski pas mauvais et sans soucis de cailloux (les 200 m du bas seraient bien un peu délicats mais avec tous les passages il n’y a pas de surprise).

Un seul petit regret, si grâce à un départ tardif je suis seul au monde au milieu de ma mer de nuages, je n’ai pas le temps attendre le couché de soleil sur ce beau versant ouest car je dois être de retour à Grenoble à 18h.

Enfin c’était bien beau quand même.

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Ski
commenter cet article

commentaires

yvon 21/11/2008 09:36

Oui oui, j'ai bien reconnu l'endroit. Bien d'accord avec toi, on est souvent influencé par le net et nos sorties perdent un peu de leur mystère. Presque pas d'incertitude la veille au soir, on sait souvent avec précision ce que l'on rencontrera le lendemain. Parfois un petit retour aux sources nous fait du bien...

Jo 21/11/2008 08:45

c'est vrai que la marée était bien haute et que vers l'ouest (Vercors/Charteuse) y a pas grand chose qui dépassait d'ou de belles impressions de banquise. Sinon comme ce n'est pas dans Belledonne mais quand même suffisamment  haut pour émerger tu dois pourvoir facilement deviner d'où sont prises les photos...
Et puis aussi coté mystère je trouve que parfois avec tous ces CR divers et  variés sur internet (auquel je contribue aussi...) la montagne elle en manque aussi parfois de "mystère".  Dans certains coins avant le plaisir ( et le coté magique) était de découvrir les conditions maintenant c'est plutôt "l'angoisse" du nb de voitures au parking... 

yvon 20/11/2008 18:01

J'aime bien cette part de mystère qui règne autour de ta sortie. On se demande où est ce. On essaie de reconnaître les sommets qui émergent de la mer de nuages. Peut être ici, à non, c’est plutôt là. Mince, j’en sais rien en fait…