Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 19:15

Quand on est skieur/alpiniste, je ne sais pas vous, mais pour moi il est bien difficile de résister à ça. Du coup depuis notre petite visite à la tête de Barbabon, un des seuls endroits d’où on peut voir l'itinéraire en entier et de face, et bien moi j’avais vraiment envie d’aller y faire un tour. Lio fut facile à convaincre, Oliv ne peut se joindre à nous mais c’est Yo qui vient sans qu’on lui ait vraiment expliqué de quoi il retournait. De toutes façons on ne le savait pas vraiment. On se disait juste que même si ça ne passait pas à la descente, on devait bien pouvoir au moins sortir en haut et redescendre par la Ligne un peu à droite. 



On se retrouve donc une fois de plus au départ de la Gorge où le proprio super sympa de la ferme où on se gare nous fait un brin de causette. L’occasion de faire plus ample connaissance avec «Bergère» qui comme d’habitude vient nous faire la fête. Bon c’est sûr la journée commence sous les meilleurs hospices…










Elle se poursuit par la longue remontée du vallon de l'Espalier, on passe devant la ligne, bon bin ça doit descendre et il y a 2 vieilles traces en bas. Pour nous il faut encore continuer un peu et ce n’est qu’après plus de 1000 m de dénivelé qu’on peu enfin apercevoir la bête. On ne voit pas tout le bas très encaissé mais le haut à l’air sympa donc pas de problème on y va.
Dès qu’on a chaussé les crampons outre l’ambiance terriblement encaissée, l’excitation monte d’un cran. C’est que la neige est quasi parfaite : grain fin super tendre pas de fond dure = enfoncement très raisonnable à la montée et conditions tip/top pour du raide…est ce que ça va durer ? C’est le plaisir de la découverte qui commence.

Après une centaine de mètres une étroiture se profile, ça passe facile à pied, à la descente il faudra déchausser sur une dizaine de mètres, tout va bien d’autant qu’au-dessus même si ça se raidit c’est bien skiable.
Environ 100 m plus haut on rencontre encore un petit obstacle. Cette fois ce n'est pas la largeur du couloir qui pose problème, c’est un petit ressaut en glace vive sur environ 2 mètres.

Là c’est plus technique (surtout pour Yo…) mais pareil ça désescalade sans problème (mais si Yo on te l’assure). Donc tout va toujours bien d’autant que plus haut j’arrive à l’écharpe qui nous permet de sortir du couloir lui-même et nous donne accès aux pentes supérieures plus large.

Toujours une grande ambiance et une neige excellente, cette fois c’est sûr ça va le faire, en plus comme on est au soleil on a même chaud.

Ensuite on retraverse pour terminer dans l’axe du couloir initial, c’est soutenu mais la neige est toujours excellente et on a de plus en plus la banane…





Et c’est un peu fourbu mais heureux que Yo débouche sur l’arête (aller Yo puisqu’on te dit que la désescalade du petit ressaut c’est les doigts dans le nez). On casse une graine on jette un œil sur la Ligne où un chamois batifole dans la poudreuse et on y va.









Neige excellente sous un rocher en forme de chien, un clin d’œil à «Bergère» sans doute.

Dans la grande pente avec une ambiance aérienne. A part en de rares endroits la neige sera toujours très bonne. On rejoint ensuite le couloir où après une cinquantaine de mètres vient le fameux passage un peu redouté par Yo

Mais Lio fait vraiment tout son possible pour lui démontrer la facilité de la chose. Et sous nos encouragements ça passe en chauffant un peu bras et mollets. Mais bon la beauté de cette ligne valait bien une petite montée d’adrénaline, n’est ce pas Yo.

Au-dessous ça continue de plus belle. Entre rocher et glace c’est parfois étroit, c'est raide mais ça tourne. Le dernier déchaussage n’est qu’une formalité et c’est vautré dans la neige au soleil qu’on matte Yo dans la partie finale.

Pour sûr un très, très, très beau parcours, nouveau, esthétique, varié, technique dans une paroi d’ampleur… Accompagné de deux compagnons de pentes raides avec un coup de chapeau à Yo dont c’était la première course vraiment sérieuse à ski (mais pas en surf…). Je pourrais encore en parler des heures… alors allez voir les impressions de Lio ici. En tous cas ce type de course représente vraiment tout ce que je recherche en pratiquant le ski/alpiniste.

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Ski
commenter cet article

commentaires

Yo 24/02/2009 11:15

Merci Brigitte! Effectivement on se connait bien ! Les félicitations vont surtout à Jo et Lio qui m'ont emmené dans cette belle rando ! A bientôtYo

Brigitte 23/02/2009 21:12

Vraiment superbe course ...Bravo à Yo de ma part , transmets lui mes félicitations, car on se connaît bien

jo 24/02/2009 07:47


Salut Brigitte, je lui transmet s'il ne t'as pas déja lu.


Cyril G 23/02/2009 13:16

C'est bôôôô Sinon, c'est comment les skis de Djeun's? Avec 7 cm de moins ça doit être mieux dans ces couloirs étroits.....

jo 23/02/2009 18:50


8 cm en fait, ça va pas mal dans cette configuration et sur ce type de neige. Pour les pentes d'approche toutes molles à l'heure de notre redescente c'était parfait aussi, du ski sans effort alors
que la fatigue commençait à se faire un peu sentir...  


Ced 22/02/2009 21:09

Ouais mais non,la,ça va pas etre possible,la....!Jo,ce qui est bien,c'est que je me rends compte que entre ton age et le mien,j'ai une bonne marge de progression pour arriver a faire ce genre de course!Mais la,fiou,jolie!

Pacal 22/02/2009 18:27

Bravo à vous trois et surtout à Yo pour le passage en désescalade.... si si c'est moi qui vous le dit.... Super le clin d'oeil à Bergère