Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 10:59

Avec cette nivo météo qui promet d’être compliquée, ce n’est que ce matin à 8h qu’on se décide sur une destination. Avec Etienne, Lio et Yves on va faire un tour dans le Beaumont. On a plusieurs idées de boucle là bas qu’on adaptera aux conditions rencontrées. Une fois sur place dès la sortie de la forêt si quelques nuages nous empêche de voir l’ensemble du parcours, on voit très bien par contre l’épaisseur de neige et 2 belles coulées parties hier.  Bon c’est sûr on va y aller en mode très safe, on n’ira pas taquiner les grandes pentes on se concentrera plutôt sur les croupes. Ce postulat posé la sortie se déroulera plutôt bien et sans problème ni inquiétude sur ce point, ce ne sera pas le cas sur un autre. La suite en image.

Après donc un départ où on côtoie les nuages tout s’illumine et le soleil nous tiendra compagnie pratiquement toute la sortie, excepté pendant quelques brefs moments en crêtes.

Le sommet du Laton Gazonné avec ses belles pentes, nous aujourd’hui on se contentera de la belle arête qui y mène directement.

Tout au long de la balade le vent, les nuages et les montagnes toutes plâtrées nous vaudront une ambiance «Kerguelen».

Au sommet du Laton on examine la suite, vu les conditions on décide d’une descente en versant SE sur le vallon de Brudour, puis d’une remontée au Col des Vachers.

Descente sur le vallon de Brudour, il y a peu de neige fraîche ici et on trouve même de la transfo !!! pas mauvaise du tout.

Après une petite pause, la remontée vers le col est sans problème. Arrivée à la crête là encore plutôt qu’une boucle possible on décide de remonter au Laton par l’arête et de redescendre par où on est monté. Avec toujours une superbe ambiance vivifiante et tonique entre soleil, nuages et surtout vent…

Au sommet du Laton on ne traîne pas trop, ça souffle vraiment très fort. La descente par notre arête sur une neige compactée par le vent est plutôt pas mauvaise.

Vers 1850 on la quitte pour profiter de pentes pas trop raides et qu’on pense sûres et en bonne neige. C’est effectivement le cas. Après une première session poudre on repart pour une deuxième tout aussi bonne. C’est au moment d’attaquer la 3eme qui va nous ramener dans nos traces et à la forêt que Lio chute à faible vitesse dans une zone où la neige est un peu plus dense. La chute dans cette pente à 20 degrés semble vraiment anodine mais Lio a mal et on sait que c’est souvent sur ce type de mouvement au ralenti quand rien ne déchausse que les ennuis peuvent survenir.
On fait le point et après un court essai on voit que ce n'est effectivement pas possible, dès que Lio est en appui sur sa cheville la douleur n’est pas supportable (c’est probablement plus sérieux donc qu’une simple entorse…). Bon, même si c’est une première pour nous et qu’on a toujours des scrupules à les appeler (genre est-ce qu’on ne pourrait pas continuer quand même…), le  0476222222 nous met en contact avec la CRS Alpes qui est de permanence ce week-end. Echange de coordonnés/point GPS/… à priori ils arrivent dans une heure car ils sont pris par un gros secours. Pour nous il n’y a rien d’urgent, il fait soleil, on est dans une zone sûre, dégagée, sans vent. On a tout le temps de mettre Lio à l’"aise", de récupérer tout son matos, ses clés de voiture et de préparer l’arrivée de l’hélico. Une demi-heure après nouveau coup de fil, l’hélico décolle de l’Alpe d’Huez, il sera là dans 10 minutes. On rediscute avec les sauveteurs, il n’y aura aucun problème de repérage.

Et quelques instants plus tard effectivement après le bruit d’abord on l’aperçoit, il vient directement sur nous. Posé de Patin 50 mètres plus bas, un CRS et un médecin nous rejoignent. Super sympa, peu de mots, des sourires, très efficaces, ils viennent d’une avalanche en Savoie, 3 morts…, quel métier. 10 minutes plus tard l’hélico qui s’était posé plus bas revient et Lio part. On redescend tranquillement et prudemment à la voiture, la neige est très bonne en bas…Et oui les accidents c’est souvent bêtes, enfin Lio rien de grave (fracture de la maléole) c’est le principal, mais l'ami tu vas nous manquer pour cette 2eme partie de la saison.

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
Bon merci à tousMais je préfère quitter ce blog, ça picole trop ici !
Répondre
C
Bon courage à Lio pour la récup! Comme tu dis pas de chance mais heureusement ca n'est pas "trop" grave, Lio j'espere que tu gardes le moral! Allez tu peux nous l'avouer discretement...avait-il bu un coup de genepy de trop avant la descente!!!
Répondre
J
<br /> Salut Carine<br /> Ben non on a même pas bu de Génépy...c'est surement de là que vient le problème d'ailleurs car comme le fait justement remarquer JJ des pentes inférieures à 45 degrès sans potion magique ça nous<br /> vaut décidément rien de bon...<br /> <br /> <br />
M
hello , Ayant vu Yves le samedi soir j'ai cru comprendre que lionel avait bloqué sa fixation ?  certes on le fait tous mais là pas à bon escient si tel est le cas, une penseé donc avec un bon rétablissement au blessé ... mab
Répondre
L
On se connais pas Lio,mais bonne récup'!
Répondre
C
A c'est malin..... Je vais co-voiturer avec qui à midi pour aller à la dent? Finalement, la pente raide, c'est moins dangereux Remet toi vite sur pied!
Répondre