Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 20:40

Toujours un peu fatigué du long week-end passé, mais aller Simon est dispo et on n’a pas encore grimpé ensemble cette saison, direction donc le paravalanche, la paroi des flemmards de la marche d’approche. On n’est pas parti tôt du coup devant nous il y a 2 cordées de 6 charmants vosgiens. Ils sont arrivés avant et ne connaissent pas le coin alors après leur avoir présenté les différentes voies, on prend notre temps et on les laisse partir (1 cordée dans le Para Facile, 1 cordée dans la voie du Paravalanche).

On grimpe vraiment tranquillement.

Mais même comme ça il faut se rendre à l’évidence y a foule dans les longueurs et au relais (photos Simon)…  Alors bien que la décontraction et la bonne humeur soient de mises, après un départ par «Para Facile»  (facile et joli) on bifurque vers les 5 dernières longueurs de Para 2000 (plus difficiles mais fort jolies si je me rappelle bien). On ne sera pas déçu avec notamment 2 longueurs «saisissantes justes au bord du gouffre» dixit JMC.

Simon écartelé dans la première, une superbe dalle en 6a bordant l’insondable abîme.

Un peu plus haut il se rapproche de l’abîme

Dans la longueur suivante fort jolie elle aussi.

Presque du même endroit vers le bas (photo Simon). Ces passages sont certainement parmi les plus beaux du paravalanche, bien équipés et même pas trop durs (6a/6a+) ne vous en privez pas…

Dans la dernière longueur avec un pas de 6c (évitable pour nous en A0…).

Préparation des rappels devant La Barre des Ecrins.

On a devancé toutes les autres cordées (11 personnes en tout dans Para Facile…) on peut donc profiter sereinement du paysage joliment repeint en blanc par la chute de neige d’hier. Petite pause au retour à la Cordée pour faire découvrir ce lieu typique à Simon. Une bien belle journée facile en Oisans avant d’autres aventures nettement plus à l’ouest….  

Partager cet article

Repost 0
Published by jo - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

jj 20/07/2009 21:12

 "Le Maximin" avait l'air en condition, pour le ski  non?. Pour la marche d'approche, fallait compter un peu plus que les "cambonneries" du Paravalanche peut'être..., "cambonneries " bien symapthiques au demeurant. (joli scoubidou au relai)

jo B 21/07/2009 07:47


Le Maximin avait l'air bien blanc en effet et outres les belles "cambonneries" et le beau scoubidou on a eu aussi droit à une chute d'appareil photo, de clé USB et même de chausoon d'escalade...
(fin de la voie avec une basket) et tout ça pour la même personne. Sympa mais un peu désordonné ce groupe de vosgiens...