Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 22:47

Une petite recherche sur Internet nous permet de trouver un hébergement paraissant sympa et c'est parti pour quelques jours dans le briançonnais. Pour l'hébergement nous ne pouvons que vous conseiller le gîte du « moulin aux papillons » à l'Argentière la Bessée. Il est tenu par Bénédicte (maman, alpiniste, grimpeuse, fan de cascade de glace, bonne cuisinière...), là c'était tranquille au niveau fréquentation mais en hiver c'est le repère de tous les glaciéristes qui viennent dans le coin.

Après une première visite rapide à Ailefroide, nous poussons le lendemain jusqu'au Prés de Madame Carle pour monter aux Balmes de François Blanc.

C'est l'occasion de faire découvrir aux enfants un endroit ou j'ai passé un certain nombre de nuits en partance pour les couloirs ou faces nord du glacier noir avec des moments sympa (coup de sabre, couloir nord du Pic sans Nom, Aurore Nucléaire) et aussi quelques buts par manque de regel avec des bruits de chutes de pierres et des gerbes d'étincelles dans la raie des fesses (de nuit c'est beau aussi). Mais dit papa c'est quoi la raie des fesses ?

A la montée je ne me rappelais pas que la moraine était si effilée avec une belle pente coté glacier noir, gaffe à Thomas.

En montant et à l'arrivée aux Balmes le spectacle est toujours aussi beau et on arrive à se trouver un coin à l'abri du vent pour pique niquer tranquillement.

Tout en admirant les parois fatigantes qui nous entourent. Le coin est désert, tous les gens montent vers le glacier blanc.

A la descente on joue avec nos ombres sur la moraine.

Le troisième jour la température étant encore descendue Benedicte nous conseille une ballade plein sud dans le vallon du Fournel. Après un détour jusqu'au fond du vallon pour aller voir les cascades (papa ça caille trop là, on se casse...) nous revenons en arrière pour partir de la route du col de la Pousterle pour une boucle passant par le col de Prè Rouge et la Tête d'Oréac. C'est tranquille avec de très belles vue sur le Pelvoux, c'est tout le temps ensoleillé et il fallait bien ça car ça caille vraiment aujourd'hui. 

Au départ

Le Pelvoux

Retour par l'arrête sur le col de la Poursterle

3 jours sympatiques, on reviendra surement dans le coin, un peu plus tôt en saison et avec des copains, y a vraiment de quoi faire

Partager cet article

Repost0

commentaires