Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 20:17

Rien de tel qu’une petite face est pour se réchauffer en ce moment, nous voici donc au Roc de Bœufs avec Antoine et Jean Louis. Nous y avions repéré une voie en début de saison au cours d’un parcours des « Grattons laveurs ». En plus Antoine et Jean louis ont ouvert une voie dans cette paroi il y a 20 ans : « Eunuque Numide », l’occasion aussi d’aller y jeter un œil (humide…), la voie du jour à priori « Pétiollette » n’en étant pas très loin. Pour cette dernière, on n’avait pas de topo mais fort du poids des ans (notre immense expérience quoi) de notre enthousiasme de jeunes hommes et de nos parcours précédents on pensait bien s’en sortir sans trop de problème. Ce fut le cas avec quelques moments d’hésitation, dans L4 par exemple où après le pas le plus technique de la voie on trouve un piton puis plus rien sur une quinzaine de mètres. En fait il faut traverser à droite et rejoindre des cannelures où on finit par trouver un piton. Arrivé à R4 aussi où, après quelques discussions (les spits dorés que l’on suivait jusque là partant dans «Septembre Noir» avec de l’escalade visiblement plus facile), Antoine s’est lancée dans un longueur magnifique de 50 m en dalle mais avec seulement 5 points, nous prouvant encore son assez bon état de marche (en escalade en tous cas parce qu'à la descente ça reste à voir...).  

A l’issu de cette longueur on sort sur l’arrête d’où la vue est très belle sur les Bauges et le lac d’Annecy. Ceci conclut une belle voie de 5 grandes longueurs (toutes de 45 à 50 mètres), avec des pas techniques (6a obligé, 6b max en dalle), un peu d’engagement mais surtout beaucoup de décontraction et de rigolade.

Les vieux spits et les vieux relais de «Eunuque numide» sont toujours là, il faudra aller la refaire un de ces 4. Par contre «Septembre Noir» plus facile et vraiment très proche de la voie qu’on a faite a peut être perdu un peu de son intérêt.

Vieux grimpeurs frigorifiés

De L1 on voit déjà la belle dalle de la dernière longueur

Fiers comme tout devant la belle dalle d'Eunuque Numide (un peu penché non le lac d'Annecy...)

L3 ça se redresse un peu

L5 après 30 m et 3 spits Antoine toujours guilleret

Dernier relais plein ciel

Vieux grimpeurs heureux

Partager cet article

Repost0

commentaires