Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 09:15

Un vrai scandale, je n’avais jamais été vers Ailefroide à ski. Pascal lui une fois mais il y a très longtemps pour faire seulement la Bosse de la Momie. Départ donc vendredi soir pour 2 jours par-là bas. Pour le week-end de Pâques, on n’essaye même pas les refuges. Ce sera donc 2 nuits dans le Multivan mais avec tout le confort qui sied à nos vielles carcasses : petit frigo pour que les bières soient fraîches au retour, petit table pour le petit dej… Manque juste un peu de chauffage, samedi matin les vitres étaient givrées à l‘intérieur, en effet il faisait –3  dehors, m’enfin bon par rapport à la tente c’est quand même royal.
Le premier jour sur les conseils d’Olivier (OLE) et alléché par la description qu’en fait Lio (LTA) dans le topo Ecrins Est, on part faire les Agneaux par le glacier en S. Nous ne serons pas déçus du voyage.
C’est magnifique, soutenu, un poil technique, l’arrivée sur la calotte est vertigineuse.
A la descente les conditions de neige du haut nous changent un peu des derniers couloirs plus raides mais en poudreuse et descendu sans même sans apercevoir.

Ici on est à 3600, ça plonge de tout les cotés, l’ambiance est vraiment fantastique.



L’après midi se passe à glander dans la vallée qui est ma fois très jolie. Le soir plutôt que d’aller au resto, on se bricole un repas digne de notre jeunesse avec des pâtes et ce que l’on a sous la main avant de remonter dormir au parking.


 







Pour le deuxième jour, Pascal n’ayant jamais été voir de prêt les mythiques faces nord du glacier Noir c’est par-là bas qu’on ira. On hésite un peu sur le but de la course, y a bien le couloir sud-est du Coolidge qui nous tente. Mais finalement la transformation encore partielle de la neige en altitude et l’arrivée annoncée plus précoce des nuages nous conduisent tranquillement jusqu’au col de la Temple. Comme ça on pourra se repaître à loisir du magnifique paysage offert par le coin aux skieurs alpinistes (voie d’escalades historiques ou modernes, goulottes, couloirs…).
L'ambiance fantastique du Coup de Sabre
Le couloir d’accès aux pentes finales du col se fera à pied par manque de neige, dommage, mais la vue la haut est magnifique.
Cette fois la neige à la descente est plutôt moyenne mais ce n’est pas grave ce n’était pas l’objectif principal de la journée. Une fois arrivée à la voiture d’ailleurs, malgré les 1500 mètres de dénivelé, par rapport à la veille on a presque l’impression de ne pas être descendu.  Finalement on a bien fait de pas trop traîner là haut vers 13h quand on repasse à Ailefroide il pleut. D'autres photos et commentaires de ces 2 belles balades ici et .

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
Cette ambiance m'aurait bien plu, y'a qu'un truc qui me fait douter : le plat de pâtes : elles avaient l'air un peu béton comme parfois certaines neiges qui ne décailent pas!!!
Répondre