Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:31

1050 mètres de montée, 2300 de descente, un sommet à plus de 3600, pas de portage et surtout un départ ski à 9h, ah oui on prend !!! Où c’est-ce truc là, à Cham ? Bin non même pas, en Maurienne tout simplement.
al19h donc avec Simon, Hugues, Cécile et Sébastien nous sommes prêt, mais va-t-on vraiment faire une rando ? Mais oui puisque pour la modique somme de 8 euros on gagne le sommet des pistes de Bonneval d’où une première descente nous amène dans le vallon d’Andagne.

al2Il n’y a plus ensuite qu’à remonter tranquillement celui-ci pour gagner le col de la Fourche. Derrière Cécile les versants sud sont bien déneigés (Dom Jean Maurice, Méan Martin, Buffettes) 
al3

Du col, vue sur la chaine frontière où les Levanna et les arêtes du Mulinet résistent comme elles peuvent aux envahissants nuages venus d’Italie.
al4Pour l’heure nous on poursuit notre ascension par le superbe glacier supérieur du Valonnet, la trace est un peu raide mais le cadre est splendide.
al5

Emporté par notre élan on continue d’ailleurs avec Simon jusqu’au dôme du Grand Fond qui s’il nous offre une jolie perspective sur l’Albaron, nous oblige à redescendre légèrement pour gagner le col du même nom.
al6Dôme et col du Grand Fond vus du sommet de l’’Albaron. A noter que les ultimes mètres de celui-ci ne sont plus si trivial que ça, l’escalade (et surtout la désescalade) n’y sont pas si faciles. De multiples encrages et bouts de corde permettent de poser éventuellement un rappel, on peut aussi se passer de tout ça au prix d’un parcours méticuleux, c’est que les chaussures de skis j’avais oublié comme c’étaient peu pratiques sur le rocher…
al7

Après ces quelques distractions sommitales, à nous la descente, dans la tranquille pente sommitale d’abord.

al8Puis de concert sur le Glacier du Valonnet ensuite. La neige y est encore légèrement poudreuse.
al9Petit pause au milieu des crevasses.

al10Et superbe ambiance au milieu des Séracs. Le haut de la descente est large et tranquille, ensuite le goulet final demande un peu plus d’attention pour trouver le bon cheminement au milieu des barres. Aujourd’hui c’est sans problème toutefois du fait des nombreuse traces de passage du week-end.

al11Sous la face on retrouve une moquette d’enfer.

al12Dont on se repait sans modération avant de rejoindre les pistes de Bonneval. Voila une journée bien tranquille pour une descente que j’avais envie de faire depuis longtemps depuis le temps qu’on vient en vacances d’hiver par ici. Merci Fabienne, Philippe et Pascal pour les infos suite à votre passage ce week-end

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Ski
commenter cet article

commentaires