Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 22:41

Cette petite facette a vraiment belle allure vue de la vallée et si sur le papier le ratio marche/escalade semble un peu défavorable, il ne faut surtout pas s’arrêter à ça. En effet ici l’approche fait entièrement partie de la course et c’est même surement elle qui vous procurera le plus d’émotions.

gr1Ca commence par le tranquille sentier du pas de la Porte, à 1540 on le quitte pour prendre une sente qui remonte un couloir d’abord puis devient tranquillement horizontale. La vue est splendide sur la vallée. Cette sente est bien marquée car elle constitue aussi l’accès à une grotte classique qui permet de rejoindre la face nord (ça ne doit pas être mal non plus). Une fois l’entrée de cette grotte atteinte il faut monter par des gradins au dessus pour rejoindre le relais où les choses sérieuses commencent.

gr2Avant de monter on ne manquera pas de poursuivre quelques dizaines de mètres pour s’offrir un point de vue saisissant sur le gouffre béant qu’il va falloir franchir pour rejoindre le départ de la voie. Émotions garanties…

gr0Une petite vue d’ensemble, la vire, le relais de départ de l’approche au vide «paralysant» et le début de la voie. Comme déjà raconté ici, une vraie belle approche montagne.

gr3Quelques photos complémentaires. Du rocher moyen et à partir de là c’est plein gaz pour rejoindre le relais du premier rappel.

gr4Premier rappel, un autre très court ensuite où on aura vraiment intérêt à se longer sur la corde fixe sous peine d’efforts inconfortables pour remonter au relais. Finalement avec l’habitude de ce genre de terrain tout cela passe assez bien et il reste l'énorme plaisir d'etre venu se promener dans un endroit si peu hospitalier.

gr5Après tout cela c’est en toute décontraction qu’on aborde la voie elle-même. Décrite ici, elle ne fait que 4 longueurs, ça peut paraitre un peu court mais celles-ci font toutes 45 mètres, donc on a là quand même 180 mètres d’escalade ce qui n’est pas mal du tout. C’est essentiellement de la dalle en 5+ avec quelques bombés plus durs (jusqu’à 6a+/6b), l’équipement est bon mais lointain dans le début de L3 et laisse quand même quelques pas de 6a obligatoire aux passages les plus durs.

gr6La vue est constamment exceptionnelle de tous cotés (du lac du Bourget à Belledonne en passant par les Bauges et le Mont Blanc au loin). Ici sous la petite aiguille le relais et la vire de départ de la traversée gazeuse pour atteindre le premier rappel.

gr7Début de L3. Si le passage clé de cette longueur en haut de la photo est bien équipé, c’est plutôt lointain dans les trente premiers mètres où on pourra placer quelques coinceurs si on est juste au niveau.

gr8L4 la dernière et la plus soutenue, ici il faudra être vigilant dans les tous derniers mètres et en arrivant au relais où le rocher est un peu plus friable.

gr9Les petites fleurs du plateau sommital et une vue imprenable sur l’aglo chambérienne. On sort à l’angle de la face nord et le sommet n’est pas très loin.

gr10Alors on ne s’en prive pas, parce que mater cette terrible face d’en haut ça vaut le détour. François ça doit bien baser d’ici non ?

gr11Ambiance plus paisible coté Chartreuse intérieure, et voila pour une balade qui nous a vraiment enchantée et un poil fatiguée sur la fin. Faut dire qu’en jeunes imprévoyants que nous sommes, on n’avait pris qu’un litre d’eau par personne… Notoirement insuffisant pour près de 7h et 1200 mètres de dénivelé sous une chaleur revenue. La session automnale de ces derniers jours parait bien loin, enfin bon heureusement au passage Babeth et Stéphane m’ont offert eau et bière à Chapareillan, de quoi rejoindre tranquillement Grenoble.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

François 18/06/2012 08:45


Oh que oui! C'est même un spot ultraclassique. Un exit "facile" sur une vire, en descendant 15m sous la croix (le classique) et un autre encore plus exceptionnel, le "granier qui court" que l'on
voit de profil sur l'horizon sur ta photo, à fond de sprint pour passer dans la projection l'énorme gradin qui tape à 5s. Quelques images pour se faire une idée, plus une petite perso

Jo 19/06/2012 08:28



effectivement... merci pour les infos