Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 14:07

Un joli mot je trouve dont la définition est la suivante : Qui est causé par l’extase ou, en parlant  d’une personne, qui est sujet ou disposé à entrer en extase. Si ça peut effectivement s’appliquer à ce qu’on ressent parfois en montagne, pour ce samedi c’était aussi le nom de la voie que nous sommes allés gravir dans les Aiguilles de l’Argentière.

Au départ on est bien loin de l’extase pourtant car aujourd’hui c’est le jour de la marmotte, célèbre et populaire course cyclo qui nous vaut entre 7000 et 10000 vélos lancés sur les pentes du Glandon. Après avoir failli renoncer on se lance quand même dans la montée où finalement tout ce passera assez tranquillement et en toute amabilité avec les cyclistes.

exta0Réellement impressionnant quand même tout ce monde pédalant.

exta1Plus d’une heure de retard sur le timing prévu donc mais rapide changement d’ambiance, très verte d’abord.

exta2Plus minérale ensuite avec de gauche à droite, les Grandes Aiguilles, le col de la Combe et les Petites Aiguilles où se déroulera notre escalade.

exta4Antoine qui ne connaissait pas est enchanté par le coin. Clin d’œil au passage au chien de la brèche homonyme toujours fidèle au poste. S’il a fait beaucoup trop chaud dans la marche d’approche ensuite ça va beaucoup mieux grâce aux thermiques qui  nous rafraîchissent agréablement. 

exta5Le mollet d’Antoine, fin, galbé, élancé, tonique… les mots me manquent devant tant de puissance, sur fond de Grandes Rousses.

exta6Escalade plutôt raide.

exta9Dalles, belles fissures, c’est varié, homogène et très bien équipée. Même si c’est un peu court c’est diablement plaisant.

exta10Cadre splendide pour l'arrivée très aérienne au sommet où on poursuit par une rapide descente en trois rappels qui nous ramènent au coup de Sabre du Pignolet.

exta3Rentrée tranquille ensuite d'où on peut matter à loisir notre très ésthètique itinéraire sur l’Aiguille de Capdepon. Spécialement pour Olivier P. quelques données plus objectives : 600 mètres de marches d'approche (une grosse heure pour toi), 5lg  de 45 m environ sauf L3 très courte, difficultés : 5c (soutenu), 5a, 6a (traversée dalleuse en fin de longueur), 6a (belle écaille un peu physique), 5c (sur la fin ne pas prendre le dièdre plus facile mais aller un peu sur la gauche sur du joli rocher jaune). Tout est très bien décrit dans le nouveau topo Belledonne. Juste à coté de cette voie se déroule la voie des dièdres moins soutenue mais quasi pas équipée. Je l’avais découverte avec Lio il y a quelques années, nous avions ensuite poursuivi par la traversée des arêtes jusqu’au col de la Combe. Le temps pour moi de prendre conscience de toutes les belles possibilités que peuvent offrir ces splendides Aiguilles à fréquenter aussi l'été et plus seulement en ski l'hiver.   

Partager cet article

Repost0

commentaires

O
<br /> <br /> Merci Jo pour ces détails qui donnent envie d'aller y voir de plus près !!! (et aussi de consulter ce fameux topo Belledonne !!!)<br /> <br /> <br /> à+<br /> <br /> <br /> Olivier P<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Tout ça m'a l'air bien sympa...un beau pilier et un super cadre, ça vallait bien le coup de perséverer!<br /> <br /> <br /> A+ <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre