Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 22:56

Un peu de ciné pour changer, j’y vais toujours assez souvent mais essayer d’écrire quelques choses sur un film je trouve ça difficile, mais bon aller 2 films bien différents vus en ce week-end un peu pluvieux.

AkUn film noir australien ovationné au festival de Sundance. C’est l’histoire de Josh qui après le décès de sa mère par overdose n’a d’autre choix que de retourner vers sa famille dont justement elle avait voulu l’éloigner. Une famille de malfrats très animale où la loi du plus fort et la préservation du clan prévaut. Plutôt taciturne et mélancolique, Josh devra pour survivre trouver sa place entre le bon et le mauvais droit. Mais rien n’est simple même au sein de la police où si un commissaire tente de lui tendre la main, d’autres utilisent les mêmes méthodes que les gens qu’ils combattent. Un film puissant et sec souligné par une jolie bande son, loin des codes du genre, avec peu de scènes d’action mais des personnages assez terrifiants sous des abords plutôt bonhommes. Si vous aimez ce type de film laissez vous tenter vous en sortirez remué.

akvm

 

 

 

 

 

 

Dans un tout autre genre un road movie sympa qui vaut vraiment par le charme de ces 3 personnages, Pauline Lefèvre avant tout mais pas seulement. Même si l’histoire et assez invraisemblable on se laisse volontiers embarquer dans ce jeu à 3 fait de quelques larmes, de beaucoup de rire, de quelques rencontres improbables et de pas mal de charme. Le bonheur n’est sans doute pas aussi simple mais parfois une petite friandise rose et sans importance dont vous sortirez sûrement tout léger ça fait du bien. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

S


Si tu aimes bien le cinéma de genre, va voir "source code"; Bon scénario, très bonne idée et ça tient bien la route ...Le prod, réalisateur de "Moon": déjà un excellent scénario ... est en plus
le fils D Bowie; Que du bon...



Répondre
J


Merci Stef, je l'avais repéré aussi celui là... je ne sais pas si j'aurais le temps d'y aller mais ptête