Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 13:53

L’air est vraiment  limpide ce matin, du coup comme en plus je suis en voiture, je prends quelques affaires supplémentaires avec moi des fois qu’il fasse toujours aussi beau ce soir.

Balade du soir

Et voilà comment après un départ dans l’ombre vers 18h de la voiture, je me retrouve à essayer de rattraper le soleil sur l’arête à Jojo

Balade du soir

A mi arête je le rejoins enfin.

Balade du soir

L’occasion d’une petite pause devant Chamechaude

Balade du soir

Avant quelques minutes plus tard de profiter tranquillement du sommet.  Ça fait un petit détour pour rentrer à la maison mais c’est tellement beau…

Balade du soir

Il m’a fallu une trentaine de minutes depuis la voiture, pour profiter de cette lumière, des ces couleurs et de ce panorama, vraiment c’est cadeau. Cette fois en plus comme je ne me trompe pas de descente, je rentre facilement bien avant la nuit, pff vraiment super comme balade du soir.

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 11:47

C’est toujours un plaisir d’aller se promener dans la vallée des glaciers à l’automne. Comme en plus on peut y grimper et dans un style que j’aime bien pourquoi s’en priver…

Encore une jolie sélogerie

Aujourd’hui c’est avec Anne.  Elle découvre l’endroit apparemment ça lui plait… Je choisis d’aller refaire Fœtus, je l’avais faite il y a 10 ans, dans mon souvenir l’équipement était fort lointain mais la difficulté raisonnable (5c), hum, hum j’ai hâte de voir ce que cela donne…  

Encore une jolie sélogerie

Dès qu’on attaque les petits voiles nuageux du matin se dissipent et tout étincelle…

Encore une jolie sélogerie

Anne s’initie aux joies de l’escalade sélogienne, pas grand-chose dans les mains et de délicats transferts d’appuis sur les pieds

Encore une jolie sélogerie

Mais aussi quelques fissures et toujours un joli coup d’œil sur les alentours.

Encore une jolie sélogerie

L4, 40 m et quatre points en tout (5 en fait mais j’en ai raté un dans la première parti…) comme en plus ça parait assez compact et que les dits points ne sont pas très visibles, c’est vrai que du bas ça peut faire réfléchir. Et puis non finalement, une fois lancer comme c'est plus facile qu'il n'y parait, ça donne une jolie longueur qui déroule en fait…

Encore une jolie sélogerie

Un peu plus haut, mains à plats à la recherche de petits knobs salvateurs un autres des crédos du coin.

Encore une jolie sélogerie

Même si parfois il faut aussi sortir un peu les bras comme dans superbe et large fissure de L7.

Encore une jolie sélogerie

Voilà après une 8eme longueur pour sortir par la fin de Petit Caillou, on a bien mérité notre table de pique-nique  

Encore une jolie sélogerie

Avant comme d’habitude un retour des plus panoramique, hum, hum à quand la prochaine ?  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 14:15

Quoi de mieux que cette vue pour débuter cette belle journée d’Automne

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Timing parfait, il est 10h et le soleil vient tout juste de toucher le parking.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Cette fois, de celui-ci, on attaque directement à travers champ. C’est qu’aujourd’hui ce n’est pas vers la grande Falaise qu’on va, c’est vers le "secteur à Picou". Depuis le temps que je voyais ces belles dalles c’est enfin l’occasion de venir les découvrir.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

20 minutes de marche, une fin d’approche très colorée et on y est. Les voies font 3 longueurs, ça a donc moins d’ampleur qu’à la grande falaise, mais c’est parfait pour Odile qui redécouvre la grande voie.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

L1 des "Aventures de Finfin et Durdur". Après quelques mètres initiaux le long d’une fissure vraiment très bien équipée, on revient rapidement au "standard Sélogien".

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

De longues sections parfois d’un bon 5 où il faut grimper entre les points…

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Après ces 3 jolies longueurs bien homogènes dans le 5b/c, Odile à toujours le sourire.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Alors après 2 grands rappels et une bonne pause pique-nique, on repart dans une seconde voie.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

"Simon", sa L1 en 5a nous laisse, sur quelques pas au moins, vraiment dubitatif quant à la cotation…

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Beaucoup moins que sa L2 en 5c où on retrouve une escalade similaire à notre voie précédente. L’automne est vraiment la période idéale pour venir grimper ici. Température parfaite (tee-shirt puis petite veste une fois que le thermique s’est levé) couleurs flamboyantes…

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Une petite pause au relais, coté soleil et coté ombre, avant d’attaquer la longueur la plus dure de la journée, un 6a des plus sélogien...

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Mais plutôt bien équipé pour le coup. Pas trop de stress en tête donc et encore le sourire à la sortie même si cette fois Odile a dû un peu puiser dans ses réserves. Pour le retour si on peut descendre en rappel, on boucle par le haut. Un peu de cheminement dans de petites barres et au milieu des rhodos pour bien compléter la balade et retrouver le sentier qui vient de la grande falaise.

Falaise de Séloge - Secteur à Picou

Et voilà après un dernier coup c’œil sur la vallée des Chapieux bien calme et entrain de prendre sa parure d’Automne, on s’offre un petit en-cas coté Roselend pour conclure cette belle journée.     

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 14:57

Pour profiter de ce beau vendredi avant la pluie du week-end nous voici au col des Aravis avec Hugues. S’il fait effectivement beau une taquine barre de brume nous masque néanmoins l’entrée de la combe et comme on ne connait pas le coin et qu’on n’a pas de carte… Hum, hum enfin bon c’est quand même inratable ce truc alors on y va.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Chemin faisant on trouve bien la raide sente d’accès et puis plus haut, comme nous l’ont confirmé 2 randonneurs croisés alors qu’ils redescendaient,  la brume se dissipe alors à nous la lumière.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Les 3 premières longueurs se déroulent dans de jolies cannelures avec un petit dièdre plus redressé pour sortir sur l’arête. Ce n’est pas dur mais fort beau… Après une petite heure de marche on a attaqué vers 11h ce qui est bien suffisant si on veut avoir un peu de soleil dans cette section à cette époque.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Après ces 3 longueurs  un peu de marche nous donne accès à l’arête elle-même.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Celle-ci propose un cheminement facile et ludique où on joue sans arrêt avec de belles perspectives sur le col des Aravis

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Et les abîmes de la face est.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Ca donne une sacré belle ambiance

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Sections faciles et sections un peu plus grimpantes se suivent

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Un clin d’œil au doigt de dieu…

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Les dernières longueurs sont superbes.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Hugues sur un fil

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

La dernière longueur, une dalle puis une traversée et Hugues se retrouve avec 600 m de gaz au-dessus de la rampe Chauchefoin célèbre pente qui a fait la renommée de Blonnière pour ce qui est du ski de pente raide.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

Panorama sommital. La descente demande encore un peu d’attention au début où avant de rejoindre la combe on doit désescalader une petite cheminée sur une dizaine de mètres (assurage et rappel possibles) et hop en voilà une belle course. Du bon rocher dans les sections grimpantes, un équipement permettant à l’apprenti grimpeur de découvrir tranquillement la grande voie avec une composante un peu montagne, dégustée pour nous en chaussures d'approches et en toute décontraction, on a adoré.

Pointes de Blonnière, Arête à Marion

En descendant, Hugues repasse à l’attaque récupérer ses bâtons, juste à sa gauche les 3 premières longueurs et plus haut l’ensemble de l’arête moins la dernière longueur. Voilà encore un petit effort et on retrouve le col et quelques boissons reconstituantes, c’est que la journée a été bien occupée…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 14:44

Après les pluies de samedi on décide d’aller profiter de ce dimanche annoncé ensoleiller sur du joli granite. On ne se précipite pas trop des fois qu’il faille attendre un peu que ça sèche.

Un peu de granite ensoleillé

Vers 11h tout est bien là, le soleil, le granite

Un peu de granite ensoleillé

Et monsieur A…

Un peu de granite ensoleillé

Joli passage

Un peu de granite ensoleillé

Joli cadre, températures plaisantes

Un peu de granite ensoleillé

Vous avez tous reconnu le lieu on est au paravalanche, ici il y a le choix. Je connais bien l’endroit puisqu’à par Rêve d’Enfant, j’y ai parcouru toutes les voies (et même plusieurs fois pour certaines…).  Alors on louvoie au mieux pour s’offrir de beaux passages de 6a. L’idée étant aussi de parcourir, dans cette difficulté, quelques longueurs qu’Antoine n’aurait pas encore faites.

Un peu de granite ensoleillé

Chemin faisant on s’élève, on s’élève et même avec quelques vires un certain gaz se fait…  

Un peu de granite ensoleillé

Notre seul passage obligatoire, la belle dernière longueur de Para Facile, après celle-ci un peu de 3 permet de rejoindre l’échappatoire au pied du 3eme ressaut. Et oui c’est qu’aujourd’hui si on n’a pas envie de descendre en rappels, on a quand même envie de marcher un peu.

Un peu de granite ensoleillé

Une belle sente à chamois, tiens le Maximin résiste encore au réchauffement…

Un peu de granite ensoleillé

Vue dans l’autre sens, l’épaule de sortie et la large vire qui permet de franchir le couloir d’accès à l’échappatoire. Il nous faudra 45 minutes de descente tranquille entre la sortie de la voie et la route au niveau de Champhorent. Même si après il faut marcher un peu pour retrouver la voiture, c’est assurément plus cool et plus rapide qu’une descente en rappels dans les thermiques de la face.

Un peu de granite ensoleillé

Et puis comme ça on peut aussi profiter tranquillement du paysage, c’est qu’il est beau l’Oisans en ce début d’Automne.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article