Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 07:52

Avec ces températures mais quand est-ce qu'on va s'arrêter de grimper ? Ceci dit c'est pas mal, mais un peu de glace et de neige en cette saison on ne se plaindrait pas... Enfin bon, pour continuer à profiter de cette météo farceuse nous voilà de retour à Pontamafrey, ses marches d'approches épuisantes, sa falaise pas si moche, ses chemins cachés fort sympathique. Cette fois on est dans la partie droite de la falaise. Pour la découvrir tranquillement on choisit la voie la plus facile : «Les Lépreux». Elle nous réservera une assez belle escalade avec quelques passages assez soutenus (L4 en 6a par exemple) entrecoupés de longueurs plus faciles en 5/5+. On reviendra sûrement dans le coin pour profiter des autres voies (mais non pas cette année, il va bien finir par faire froid...).  A propos de la chaleur et du vent d'ailleurs, à l'aller comme au retour on a pu voir l'influence de celui-ci sur les températures : il faisait 20 à Grenoble, 12 dans la combe de Savoie plus abritée et 20 de nouveau à Pontamaffrey. Dans la voie malgré le vent on aurait pu grimper en tee-shirt comme dans un vrai sèche cheveux. 

Après une marche d'approche épuisante, Olivier peut profiter d'un départ tout confort pour récupérer.

Dans L4 fort soutenue 

Traversée de L6 et vallée de la Maurienne

Dernière longueur et la voiture tout en bas

Chemin de descente très sympa

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Escalade
commenter cet article
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 18:42

Toujours agréable un premier Chamrousse au soleil couchant alors que Grenoble est déjà dans l’ombre. Celui-ci fut meilleur que je le pensais en partant. Les chutes de neige de cette nuit ont du bien arranger les choses par rapport au redoux de lundi/mardi. Ce dernier a du favoriser l’apparition d’une petite sous couche un peu plus dure ce qui fait qu’en choisissant bien on ne touchait quasi pas. Au niveau épaisseur, 10 cm à Roche Béranger, 20/30 plus haut mais plus dans les combes et pistes sous le vent du nord. Dommage, le redoux annoncé va sûrement nettoyer tout ça. Là il n'était pas encore arrivé, il faisait –3 à l’ombre au retour à la voiture.

En plus je ne sais pas pourquoi toutes les personnes croisés avaient toutes une grand sourire (la banane quoi), peut-être le retour des paysages enneigés, les premières montées en peaux, les premiers virages… même si ce n’est qu’à Chamrousse c'est sympa.

Les skis de début de saison (communément appelés à cailloux) piaffent d’impatience

Très effilés, 2m05, des couleurs chatoyantes, une Petzl 8007 d’un coté, une skalp de l’autre.

Lac Achard et Taillefer

La Croix est en vue

Le début de la vertigineuse descente

Incroyable même sur le bas ça touche quasi pas

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Ski
commenter cet article
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 19:36

On ne se lasse pas du grand Rocher, facilement accessible en VTT et avec un panorama à 360°. L’occasion ce matin avant l’arrivée des nuages, d’aller voir d’un peu plus prêt la neige tombée sur Belledonne.  Fraîcheur au départ, montée rapide par la piste pour se réchauffer. L’arrivée au Crêt du Poulet confirme la présence timide de la neige sur les sommets de Belledonne Nord.

Plus loin dans la montée, la fraîcheur du matin est confirmée par le gel partiel du lac de Sechident

Au sommet toujours un superbe panorama de tout coté, vers Grenoble par exemple

Ou vers la Belle Etoile et le vallon du Pra

 La neige est encore très timide dans le coin, ceci dit l’an dernier à la même époque ce n’était guère mieux. Ci-après une photo du Grand Galibier prise le 19 novembre 2005

Par contre il faisait beaucoup plus froid et avec Manu on avait affronté des températures polaires pour réaliser la très belle Goulotte NW du sommet est du Grand Galibier. Quelques photos et impressions ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by jo bertonche - dans VTT
commenter cet article
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 22:24

Sur une idée de Lio, nous voilà partis pour un petit tour autour des lacs Robert. Ca change un peu des voies avec 5 minutes de marche d’approche. Pour bien profiter de l’endroit, on a prévu un enchaînement de 4 voies, 3 faciles et bien équipées (Gaspard, Brianna, Crotte de Bique)  avec au milieu un peu de terrain d’aventure (arrête W du Petit Van). Les voies faciles sont toutes avalées très rapidement. J’en avais déjà parcouru 2 avec Lisa et avec toutes les manœuvres réglementaires. C’est plutôt marrant de les parcourir à corde tendue, on part du bas et on n’arrête pas de grimper jusqu’en haut. On se surprend à plus gérer le souffle que l’escalade elle-même. Pour l’arrête W du Petit Van on a aussi eu ce qu’on cherchait mais pas forcément comme on l’attendait. L’arrête paraît jolie de loin avec ses 2 gendarmes, mais une fois dedans l’escalade est plutôt décevante. La progression dans le bas du dernier ressaut s’avère assez délicate car le rocher est très délité et peu protégeable. Bon certes on avait de la marge mais c’était quand même bien pourri, le genre de passage qu’on est quand même content d’avoir fait mais qu’on ne refera sûrement pas.

Au total, une belle rando/grimpe en toute décontraction. On a aussi eu droit à quelques survols impromptus, d’abord l’helico du PGHM qui s’est entraîné à faire une dépose/reprise de sauveteurs dans Brianna, puis un aigle royale qui profitait du fort vent de sud le long du versant sud du petit Van.

Le pillier sud de Gd Eulier ou se déroule Max et Gaspard 

Dans Gaspard

Sortie de Gaspard on replie la corde

Dans Brianna

Arête W du Petit Van pas si mal ici

Un peu de neige au sommet du Petit Van

Arrivée souriante au sommet de la Botte

Partager cet article

Repost 0
Published by jo B - dans Escalade
commenter cet article
14 novembre 2006 2 14 /11 /novembre /2006 21:26
Stephen Frears se tire très bien d’un sujet qu’on pourrait penser «casse gueule» : les rapports entre la reine Elisabeth et Tony Blair, qui vient d’accéder au pouvoir, au moment de la mort de Lady Di. Il brosse un tableau subtil du comportement britannique tiraillé entre tradition et modernisme. C’est parfois drôle ou émouvant. Helen Mirren dans le rôle de la reine et Michael Sheen dans le rôle de Tony Blair sont vraiment convaincants. Leurs entourages respectifs sont aussi assez savoureux. Alastair Campbell en gourou de la com et Cherie Blair en républicaine convaincue coté Blair. Le prince Philip en vieux reac monarchique et la reine mère en vieille dame parfois dépassée mais pas dénuée d’humour coté Elizabeth. A coté de tout ça, le Prince Charles (sans ses grandes oreilles) est dépeint comme quelqu’un de plutôt digne et sensible.

Partager cet article

Repost 0