Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 18:41

Une belle semaine avant un week-end moins bon, on décide d’en profiter ce mercredi. Escalade (en dalle) ou VTT ? L’emploi du temps de Jacques, pas disponible avant 11h, en décidera.

Sur les pelouses du Beaufortain...

On est un peu à la bourre mais on a bon espoir de boucler notre tour avant la nuit.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Départ vers 13 h du Pont de Laval sur une piste tranquille et panoramique (ce sera le crédo du jour) qui nous emmène au Cormet d’Arèches.  

Sur les pelouses du Beaufortain...

Au-dessus de celui-ci ça se complique un peu, mais à peine, pour rejoindre le col de la Combe, 200 mètres de poussage.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Et on peut rouler à nouveau, dans un panorama qui commence à étinceler… mais quel est donc ce sommet tout blanc ?

Sur les pelouses du Beaufortain...

Bah c’est surement un célèbre mont…

Sur les pelouses du Beaufortain...

Après une petite pause au col de la Grande Combe, une jolie traversée nous mène au col des Génisses

  

Sur les pelouses du Beaufortain...

Où le panorama s’élargit encore,  cette fois c’est la Vanoise qui s’offre à nous.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Début de descente, après le col des Tufs Blancs, pour ne pas prendre la piste on tente un peu de free-ride à travers champs. Sympa au début puis un peu trop raide ensuite…

Sur les pelouses du Beaufortain...

Une petite traversée nous remet sur la piste où pour certaines c’est l’heure de la traite, c’est qu’ici on est au pays du fromage. Cette partie est la moins intéressante de la balade car sur  400 m de déniv on est obligé de suivre la piste.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Vers 1700 c’est reparti pour la deuxième montée du jour. Un peu plus de 400 m de déniv roulant mais raide !!!

Sur les pelouses du Beaufortain...

De plus en plus raide…

Sur les pelouses du Beaufortain...

A 100 m du sommet on s’offre une petite pause à côté d’un des nombreux chalets qui jalonnent ce tour, j’en profite pour dévorer un peu, j’ai comme un début de fringale.  

Sur les pelouses du Beaufortain...

Un dernier effort

Sur les pelouses du Beaufortain...

Et hop, La Messe est dite et devant ce mont surement célèbre mais un peu pourri parait-il, on peut enfin apprécier l’effort et se délecter de la descente à venir.

Sur les pelouses du Beaufortain...

En fait de descente il y a encore quelques petites montées devant des sommets emblématiques de notre massif hôte c’est fois-ci. Vous les reconnaissez ? On grimpe sur les 2 premiers, et le troisième recèle de raides descentes à ski.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Ca y est cette fois c’est la vraie descente. Il faut chercher un peu, mais on finit par trouver du joli single à travers champs puis en forêt. C’est facile mais très agréable.

Sur les pelouses du Beaufortain...

Un dernier coup d’œil coté Vanoise ou la forme du nuage rassure jacques (sûr ça ne devait pas voler du Mont Blanc aujourd’hui…) et l’ombre nous rattrape avant notre retour à la voiture. Voilà pour cette très jolie boucle, qui en 26 km et 1300 m de déniv fait le tour du Crêt du Rey et de la pointe de Combe Bénite. Peu technique à travers les pelouses du Beaufortain mais avec un panorama 4 étoiles sur la Vanoise et le Mont Blanc, des alpages et des chalets tous mignons à foison, elle enchantera le VTTiste contemplatif en lui permettant quand même de se dépenser un peu (notamment dans la deuxième montée). Pour les plus sportifs elle peut aisément se coupler avec celle-ci, ajoutant ainsi quelques cols et les lacs de Saint Guérin et de Roselend au programme. Je l’avais déjà faite il y a une vingtaine d’années en tout rigide, un VTT plus moderne permet surement aussi de compenser l’usure du temps…

Partager cet article

Repost0

commentaires