Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 12:51

Et oui elle est enfin arrivée, alors certes certains auraient pu penser qu'il fallait aller la chercher bien loin et bien haut aussi ce week-end pour en profiter sous le soleil. Que nenni, nous on a notre spot secret de Chartreuse regardez....

Enfin la neige... ou pasEnfin la neige... ou pas

Quanité plus que suffisante et soleil eclatant... ou pas

Enfin la neige... ou pasEnfin la neige... ou pas

Sapins délicieusement meringués.

Enfin la neige... ou pasEnfin la neige... ou pas

Ciel delicieusement bleu....ou bien

Enfin la neige... ou pasEnfin la neige... ou pas

Sommet étincelant... oui bon pour ça il eut fallu aller quelques centaines de mètres plus haut.

Enfin la neige... ou pasEnfin la neige... ou pas

Lumiére du soir....enfin c'était surtout celles de Grenoble de nuit  vues du dessus au retour qui étaient magnifiques. Mais bon malgré le manque de neige criant en Charteuse (5 cm en bas, 2 en haut le tout sans sous couche) et le temps complètement bouché, on l'a bien apprécié ce petit Chamechaude, une balade débutée vers 15h45 et terminée de nuit pour une aération sympa dégustée en mode hivernal (ça permet aussi de ressortir les vêtements de glace avant que ne débute la saison... ou pas)

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 22:29

Ce dimanche c’est Agnès qui fait le programme. Une balade pas trop matinale au-dessus d’Albertville pour continuer à profiter de ces magifiques couleurs d'automne puis on rejoint Christine, Anne et Pascal au Grand Bivouac pour terminer la journée en musique.

Une promenade et de la musique enthousiasmante

La balade d’abord, un départ dans la forêt puis l’horizon s’élargit.

Une promenade et de la musique enthousiasmante

Une jolie arête, ce n’est pas si fréquent dans ce type de sortie.

Une promenade et de la musique enthousiasmante

Et on arrive à la Belle Etoile sommet tout pointu à la vue exceptionnelle, ici des Bauges au Mont Blanc en passant par le lac d’Annecy et les Bornes. Pour le quitter 2 possibilités, soit revenir sur nos pas, soit continuer vers le nord jusqu’au col de l’Alpette.

Une promenade et de la musique enthousiasmante

On choisit cette option, Agnès m’accompagne quelques mètres puis préfère s’en retourner vers la voie normale. Faut dire si ça reste très facile le sentier est moins marqué et c’est un peu plus vertigineux. Il faut même à un moment contourner une gros gendarme pas un passage câblé et équipé de quelques marches métalliques, le pas de l’Ane ça s’appelle.

Une promenade et de la musique enthousiasmante

Le retour se fait à flanc de montagne, je force un peu le pas, on pourrait même quasi parler de pas de course (mais non quand même je ne suis pas un trailer…). C’est que comme il était marqué 2h sur un panneau pour rejoindre parking depuis le col, je ne voulais pas trop faire attendre Agnès. Bon à mon avis c’était un peu exagéré puisque je mettrai 40 minutes et arriverai juste avant elle. Une excellente mise en bouche donc avant le spectacle du soir, puisque outre les films et autres expos que propose le Grand Bivouac, c’était surtout pour son concert de clôture qu’on était là.

Lalala Napoli quel drôle de nom, c’est l’un des groupes dont s’occupe notre amie Christine à la Curieuse, moi je trouve que déjà tous ces noms font envie non ?  En tout cas j’étais le seul a ne pas les avoir déjà vu et avec la pub que m’en avaient fait mes camarades j’avais hâte.

Photo La Curieuse

Photo La Curieuse

6 musiciens excellents à la joie de jouer communicative, une base d’accordéon qui inspirée par de la chanson napolitaine puise ses sources dans le jazz et la musique d’Europe centrale. Une contrebasse/batterie, un violon et une flute qui se répondent, parfois de la guitare mais aussi quelques instruments moins usités. Le tout sous un petit chapiteau qui favorise bien la proximité avec les musiciens, Pour nous ça a été plus d’’une heure trente enthousiasmante conclue unplugged au milieu des spectateurs en les accompagnant vers la sortie, vraiment sympa et bien à l’image de la joyeuse frénésie que dégage ce groupe. Un cocktail pétillant que je vous conseille vraiment si vous en avez l’occasion. Pour vous en faire une idée un petit live juste après et des vidéos ou autres morceaux à écouter ici ou .

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 17:17

Un tour à la Bérarde à l’automne c’est incontournable. Aujourd’hui avec le mauvais temps venant du sud et malgré une fenêtre annoncée le matin c’était un poil joueur, mais tant pis, la tentation était trop forte. Bon une fois sur place force est de reconnaitre que pour l’escalade on n’a pas gagné, ciel plombé et premières gouttes dès Saint-Christophe, allez c’est sûr le matos va rester dans la voiture.

Couleurs d'Oisans

Mais ce n’est pas grave finalement puisqu’entre le noir du ciel, le blanc des hauts sommets déjà saupoudrés et le gris du sol, l’essentiel est bien là, les arbres étincellent.

Couleurs d'Oisans

La pluie s’est arrêtée alors sans rien d’autre qu’avec un coupe vent on se dit qu’on va quand même sortir quelques minutes. Quelques minutes, quelques minutes… c’est tellement beau qu’on se laisse aspirer…

Couleurs d'Oisans

Et au gré de quelques menues averses et autres coups de vent, hop nous voilà au Chatelleret. 

Couleurs d'Oisans

La Bérarde est bien loin et l’escalade qu’un vieux souvenir du matin, mais seul dans la montagne dans cette magnifique ambiance automnale, qu’est-ce qu’on est bien ici.   

Couleurs d'Oisans

Aiguille de la Gandolière, Refuge du Promontoire, Pic nord des Cavales, c’est plein de souvenirs de montagne tout ça.

Couleurs d'Oisans

Un ou deux grains mais aussi quelques beaux rayons de soleil et il est temps de redescendre.

Couleurs d'Oisans

Dame Meije restera cachée sous ses parures d’Automne.

Couleurs d'Oisans

Casse Déserte nous fait coucou, le Mayer est déjà un peu blanc, prêt pour un revival des sow blades du temps où les automnes étaient neigeux Romain ?

Couleurs d'Oisans

Nous en tous cas on profite à fond du spectacle.

Couleurs d'Oisans

Qui comme souvent par ici, pour bien rester couleur Oisans, se termine à la Cordée avec aujourd'hui le Brame du Cerf et la tarte aux Myrtilles, pfff ce matin avec les premières gouttes on n’en espérait pas tant… 

Partager cet article

Repost0
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 19:44

Sur une idée de Mathias qui n’était jamais allé là-haut, c’est bien volontiers qu’on l’accompagne. On commence sous les nuages.

Balade dans les nuages

Puis dedans.

Balade dans les nuages

Mais c’est pour mieux en sortir.

Balade dans les nuages

Ca faisait bien longtemps que je n’étais pas venu ici en mode été, dans la petite fraicheur et l’air agité du jour c’est très sympa.

Balade dans les nuages

Les pieds dans les nuages.

Balade dans les nuages

Pour un clin d’œil à l’aglo.

Balade dans les nuages

Sous le sommet et au-dessus de l’insondable versant nord Mathias cède à l’ivresse de l’altitude.

Balade dans les nuages

Un dernier coucou avant que l’ouate ne se referme sur nous, et hop, il est temps de redescendre. Dans ce sens là c’est un peu moins agréable que la dernière fois mais qu'importe, le jeu des nuages et du vent à la montée compense largement ce petit désagrément. 

Partager cet article

Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 13:43

Envie d’un peu de soleil alors hop on réserve un camping et on file vers le sud. Direction Marseille et les Calanques. Pas pour grimper, juste pour visiter, à pied principalement. Bon et puis comme ça, pour moi qui ne connait pas du tout, en lisant les jolies virées verticales de Mick ou de Lio je situerai un peu plus les choses.

Calanques...

Thomas est là pour marcher (enfin c’est ce qu’on lui a dit), on commence donc par une lonnngueeee balade (peut-être un peu trop…) au départ de Luminy.

Calanques...

7h de marche improvisée au fil de le l’eau, avec pas assez d’eau justement… C’est sûr que parfois on rêverait d’être en bateau

Calanques...

Ou mieux même en kayak…

Calanques...

Enfin bon même si le retour par l’intérieur fût un peu long, les paysages étaient splendides alors…

Calanques...

Et puis dans les Calanques il n’y a pas que la marche, il y a aussi de délicats points de vue sur de biens jolis abîmes.

Calanques...

Ou les lumières du soir des falaises colorées de Cap Canaille.

Calanques...

D'où on s’en met plein les yeux.

Calanques...

Bon c’est sûr à cet période il peut aussi y avoir beaucoup de monde, témoin cette petite vue de la Calanques d’En Vau…

Calanques...

Mais bon dans ce cas-là il n’y a qu’à prendre un peu de hauteur et s’éloigner un poil des sentiers battus

Calanques...

On peut aussi venir s’y promener plus tôt le matin.  

Calanques...

Calme et tranquillité assurée

Calanques...

Avec même de petites anses toutes mignonnes pour nous tout seul.

Calanques...

Voilà pour ces quelques jours de sud dégustés à la carte. Ah oui et puis aussi comme on est pas loin, il aurait été vraiment dommage de ne pas aller visiter la Bonne Mère ou le Mucem, deux joyaux tout à fait réussis de cette capitale du sud.   

Partager cet article

Repost0