Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2019 7 29 /09 /septembre /2019 19:56

Odile ne connaissait pas du tout le coin.

Ponsonnasserie....

Ses approches super longues

Ponsonnasserie....

Parsemées de passages méga techniques...

Ponsonnasserie....

Sa grimpe plûtot continue

Ponsonnasserie....

Ses relais pleine paroi.

Ponsonnasserie....

Et puis en bas coule une rivière.

Ponsonnasserie....

Et ça fait tout le charme de l'endroit

Ponsonnasserie....

Bon aujourd'hui on a quand même senti d'un peu trop près le souffle du dragon. En effet si au début ça allait, les 2 dernières longueurs orientées légèrement différemment et à l'abri du thermique, sont devenues un vraie fournaise. 

Ponsonnasserie....

Enfin bon on a quand même survécu.

Ponsonnasserie....

Et puis pour profiter de cette vue, ça valait bien un petit coup de chaud et comme ça après, on s'est grave rattrapé sur la bière. Voilà pour encore une belle ponsonasserie et un petit coucou à Philippe venu lui aussi caresser le dragon dans une voie voisine.  

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 21:56

Enfin ça on aimerait bien mais les vacances sont finies alors on se contente de ce qu'on a par ici.

Un voyage en Corse...

Et c'est pas si mal. La Petite Corse ça s’appelle. J'y étais déjà venu avec Julie, là on y retourne avec Cécile. Vers 9h30 le Lac Achard est encore très paisible.   

Un voyage en Corse...

Une petite grimpette au dessus du lac et on bascule versant Romanche. On choisit l'accès pédestre.

Un voyage en Corse...

On fera 6 lg et 2 voies ce coup ci, Corsica Féérie puis La Doumé du lac (après Tête de Maure et Face de Brocciu la dernière fois). Escalade décontractée et cadre super sympa, c'est le crédo du site.

Un voyage en Corse...

Sortie sur l'arête

Un voyage en Corse...

Le temps de contempler le lac.

Un voyage en Corse...

Et sous ce joli ciel, peu convaincu par les rappels la dernière fois on refait le tour à pied.

Un voyage en Corse...

Après 4 lg de réflexion Cécile se lance....

Un voyage en Corse...

Sur la fin pour La Doumé du Lac on fera un relais plus bas que celui du topo, plus logique et moins de tirage comme ça. Et puis du coup ça donne une dernière longueur plus longue et fort jolie. Une dalle d'abord.

 

Un voyage en Corse...

Puis un dernier ressaut plus raide, parfait pour conclure cette petit session grimpe avant la pluie ? Quoique elle n'a pas l'air si pressé d'arriver...

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 20:55

Avec un nom comme ça c'est assurément la promesse d'un beau voyage... en plus celui ci, outre la BD éponyme, je le connais déjà un peu puisque je l'avais déjà parcouru en 2005 avec Lio. Du coup c'est avec grand plaisir que j'y retourne aujourd’hui avec Jacques. En plus depuis la voie a été rééquipée alors on a hâte de voir ça.

La Quête de l'oiseau du temps...

Une petite marche d'approche pour s'échauffer et hop c'est tout en haut de cette impressionnante paroi qu'on va. La voie sort juste vers la petite pointe.

La Quête de l'oiseau du temps...

L'attaque, une longueur pas si mal en 5.

La Quête de l'oiseau du temps...

C'est un peu plus discontinu ensuite mais très rapidement l'ambiance est là. Vers le bas.

La Quête de l'oiseau du temps...

Ou vu de coté.

La Quête de l'oiseau du temps...

Et ça y est, après une large vire on quitte la section commune avec la voie de La Lune Rouge pour aller taquiner plus franchement le bouclier sommitale.

La Quête de l'oiseau du temps...

Au pied de celui-ci Jacques cherche notre chemin. C'est qu'après ces 6 premières longueurs il nous en reste encore 11 à gravir.

La Quête de l'oiseau du temps...

A partir de ce point la paroi se redresse et cette longueur nous avait laisser un souvenir ému à l'époque (voir ici course 11), 2 points pour 40 mètres... Aujourd'hui c'est effectivement bien mieux équipé (7 ou 8 points) et on se dit qu'en 2005 on avait un bon moral. Le vide continue à se creuser en tout cas.   

La Quête de l'oiseau du temps...

La traversée qui suit est fort jolie.

La Quête de l'oiseau du temps...

Et ça continue encore par un longueur assez marquante sur ce petit pan incliné sous un surplomb au bord du vide.

La Quête de l'oiseau du temps...

Un magnifique 5c dalle tout en finesse. Au dessus on repart dans l'autre sens pour encore une très belle longueur en 6a 

La Quête de l'oiseau du temps...

Après cela c'est à nouveau plus franchement vers le haut.

La Quête de l'oiseau du temps...

Et perdu au milieu de cette immense paroi c'est un plaisir de découvrir l'itinéraire au fur et à mesure de l'ascension. Si certaines longueurs sont courtes d'autres sont fort longues et on n'a pas trop de notre 50 mètres pour en venir à bout. 

La Quête de l'oiseau du temps...

Bon après tout ça, il ne faut pas se la cacher, on a un peu mal aux pieds, m'enfin Jacques c'est pas une raison pour faire cette tête.

La Quête de l'oiseau du temps...

Parce que bon grimper dans un telle cadre, on ne boude pas notre plaisir.

La Quête de l'oiseau du temps...

Allez encore 3 longueurs et on retrouve les baskets.

La Quête de l'oiseau du temps...

L'avant dernière, la plus longue, nos 50 mètres y suffiront à peine. Du gaz, des zigzags et même si le niveau reste raisonnable, un bon 5, il faut comme dans les autres, rester vigilant et être à l'aise dans ce terrain plutôt montagne.

La Quête de l'oiseau du temps...

Et voilà après presque 7h de grimpe et 17 longueurs on y est. Une sortie sur le rebord du plateau d'Emparis c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de s'offrir ça.

La Quête de l'oiseau du temps...

Après une bonne pause il ne nous reste plus qu'à redescendre, c'est cool mais y a quand même un peu de dénivelé pour boucler ce beau voyage. Seul perdu au milieu de cette grand paroi avec un petit côté montagne sauvage, on a adoré.

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2019 6 07 /09 /septembre /2019 19:08

Aujourd'hui il fallait aidé Cyril à passer un cap, chacun y a mis du sien enfin surtout Nath. Moi ma mission c'était juste de l'occuper pour laisser le champ libre à Nath pour les préparatifs. Au départ ça paraissait facile, puis finalement avec cette météo farceuse et fraîche ça c'est un peu compliqué. J'avais influé pour un objectif au timing parfait, mais une fois qu'on s'est retrouvé à Laffrey, avec le vent et des nuages possibles, il a bien fallu en changer...

La position du grimpeur couché...

On reste donc en local et plutôt que se jeter dans le vide on va grimper sur la petite falaise du coin. Accès rapide comme d'hab (même si  ça aujourd'hui c'est pas bon pour le timing...) et hop on y va.

La position du grimpeur couché...

Un voie dans  le 6a/b  conseillée par Jean Michel, "La position du grimpeur couché".

La position du grimpeur couché...

Sur un rocher pas vraiment couché qui nous masse un peu les avants bras.

La position du grimpeur couché...

Au soleil et à l'abri du vent comme prévu, de quoi aider le tout nouveau quadra à garder le sourire.

La position du grimpeur couché...

Pour de belles envolées et de jolis mouvements dont il se débrouille toujours avec l'élégance d'un chat

La position du grimpeur couché...

Et ce jusqu'à la dernière longueur qui se joue habilement de la végétation et propose encore quelques pas de 6a malins. La fin par une longueur commune avec Looking for 6a est plus facile et hop nous voici au sommet. Super pour l'escalade, un peu moins pour le timing, puisque comme attendu, même en trainant un peu il n'est que 15h quand on rejoint la voiture...

La position du grimpeur couché...

Hum, hum l'occasion pour moi de découvrir une autre activité pratiquée par Cyril, la pêche, plus technique qu'il n'y paraît pour du coup un retour au delà de 18h au Sapey. Parfait, une super journée conclut par une belle soirée... Merci l'ami, merci Nath et super anniversaire. 

Partager cet article

Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 21:30

Un début de vacances vers Vallorcine, au Buet plus exactement c'est l'occasion au départ du camping d'aller visiter le vallon de Bérard.

Escalades dans le vallon de Berard

On commence avec Odile par une classique rapide d'accès l'ile aux Razmoket. Bon ici on est à Cham (ou presque) du coup on s'attend à tout au niveau fréquentation... et on ne sera pas déçu en bien comme disent nos amis suisses. Comme vous pouvez le voir sur la photo un stage UCPA nous suit (= 1 encadrant + 6 personnes répartis en 3 cordées), heureusement on était les premiers.

Escalades dans le vallon de Berard

Du coup à part à R1, atteint après un joli dièdre et où ça se bouscule un peu, on ne sera pas du tout gêné.

Escalades dans le vallon de Berard

Et le reste est plutôt sympa. 2 belles longueurs de 5c

Escalades dans le vallon de Berard

Où il faut bien jouer de ses pieds.

Escalades dans le vallon de Berard

Puis à part L4 un peu discontinue le reste est vraiment très bien pour ce niveau de difficulté. C'est certes au prix de quelques prises taillées mais nous on se fait plaisir alors on ne fait pas la fine bouche.

Escalades dans le vallon de Berard

Et voilà après une encore fort belle 7eme longueur on y est. Ça faisait un moment qu'Odile n'avait pas fait une voie comme ça donc y a vraiment de quoi avoir le sourire (comme la plupart des cordées on ne fera pas la partie haute moins intéressante).

Escalades dans le vallon de Berard

5 rappels vite expédiés et nous voici dans la vallée pour un coup d’œil sur des montagnes beaucoup plus impressionnantes...

Escalades dans le vallon de Berard

Le lendemain on remet ça avec Jean Marie. On part tôt pour aller faire une autre classique du coin. J'étais déjà venu ici il y a quelques années, l'occasion d'une rencontre plutôt sympa... et comme la dernière fois les maîtres des lieux sont toujours bien présents

Escalades dans le vallon de Berard

Cette fois on va donc dans l'Eté Indien, sans doute un poil plus exigeante que sa voisine Into the  Wild.

Escalades dans le vallon de Berard

C'est bien joli en tout cas, par ici

Escalades dans le vallon de Berard

Par là

Escalades dans le vallon de Berard

Une traversée en 6b que je laisse à JM (pourtant c'était mon tour...)

Escalades dans le vallon de Berard

Bah je terminerai par un 6a dalle c'est plus dans mes cordes...

Escalades dans le vallon de Berard

Les rappels c'est l'occasion de croiser nos très nombreux camardes du jour.

Escalades dans le vallon de Berard

Bon ça a des cotés sympas et c'est multi culturels... y avait 3 cordées derrière nous dans l’Été  Indien, au moins 6 dans Into The Wild et vers 13h30 quand on descendait vers le sentier y en avait encore qui arrivait. Hum, hum c'est sûr c'est pas les Écrins.  

Partager cet article

Repost0