Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 19:16

Après un peu de pratique en salle, Marie Christine jeune grimpeuse en devenir, avait envie de découvrir le vrai rocher. Alors allez, comme ce samedi il fait beaucoup plus beau qu’annoncé, pourquoi pas un petit combo école d’escalade/voie facile pour balayer un peu tous les aspects de la chose.

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

Vers 14h30, on commence par quelques longueurs à l’Ecoutoux. C’est déjà un peu plus haut qu’en salle et au niveau sensations ça change un peu

 

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

Ici c’est de la dalle alors il faut oublier les grosses prises de main pour bien charger les pieds. Après quelques aller/retour on change de sport, 10 minutes de marche et nous voilà, toujours sur l'Ecoutoux, au pied de l’arête à Jojo.

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

Encordement raccourci, baskets et hop c’est parti. Le début est un peu touffu puis progressivement on rejoint le soleil et on s’extirpe de la forêt.

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

On retrouve aussi quelques jolis ressauts, l’occasion de construire quelques relais.

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

Et d'enchainer quelques pas d’escalade sympas.

Fin d'après midi à l'Ecoutoux

En haut de l’arête on en traine pas trop pour poursuivre jusqu’au sommet et arriver pile pour les derniers rayons. Hum, hum même si ça nous vaudra un retour presque nocturne à la voiture, ne serions nous pas pour un moment au moins les rois du monde...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 12:58

Comme on se le disait avec Jacques c’est aussi pour des moments comme ça qu’on aime grimper, avec le temps ils deviennent même aussi importants que l’escalade elle-même.

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Enfin bon on aime quand même encore un peu grimper parce que sinon cet endroit on pouvait aussi l’atteindre beaucoup plus rapidement en y venant directement de la voiture. Et si il aurait été tout aussi magique à cette heure, probablement qu'il lui aurait manqué un petit quelque chose.

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Du coup quelques heures plus tôt, au soleil, nous voici dans la sympathique marche d’approche qui nous amène au pied des Rochers de l’Homme.

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Où vers 14h30 on attaque Coucou Rioupéroux, c’est la première voie que j’avais fait ici et si depuis j’en ai fait une vingtaine, ça fait toujours plaisir de revisiter ses souvenirs (et puis de toutes façons celles que je n’ai pas encore faites dans ce style elles sont beaucoup trop dures pour moi).

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Le début est lumineux donc mais c’est plutôt piégeux, en effet comme le soleil est pile poil dans notre horizon on a beaucoup de mal à voir les prises (déjà qu’avec l’âge elles paraissent de plus en plus petites…).

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Enfin bon dès L3, ca y est, on est complétement à l’ombre.

Un après midi aux Rochers de l'Homme

De la jolie grimpe sur un rocher encore chaud

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Un peu de clair-obscur

Un après midi aux Rochers de l'Homme

Avant de retrouver le soleil couchant. Un bien belle après-midi avec Jacques et les Rochers de l’Homme pour nous tout seuls.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 20:44

Enfin samedi c’était simplement quelques jolis pas puisque dame la pluie s’est invitée bien plus tôt que prévu.

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Du coup avec Loisyann on n’est même pas aller à l’attaque de la voie convoitée, on s’est contenté de quelques pas de deux, pas mal du tout d'ailleurs, à la petite école d’escalade de Livet qu’on a été bien content de trouver sur notre chemin. 

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Dimanche même si le temps est encore bien incertain on y croit un peu plus. Une très courte marche d’approche et avec Antoine vers 11h on attaque Hé cailles en stock à la paroi de Belliou.

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Ambiance fraiche mais jolie escalade.

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Et puis même d’un coup, dans L3 superbe, le ciel bleu arrive

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Et le soleil aussi… ça durera bien au moins 5 minutes.

Quelques belles longueurs entre les gouttes

L4 du travail d’orfèvre de notre ami Jean-Michel qui a boulonné quelques belles écailles un peu trop instables apparemment. Par contre sur la fin de la longueur l'équipement est un peu plus lointain laissant du bon 6a obligatoire (un friend pourra être le bienvenu ici pour une cordée un peu juste au niveau)

Quelques belles longueurs entre les gouttes

L5 courte et atypique pour nous et nous voila en haut… sous les premières gouttes.

Quelques belles longueurs entre les gouttes

Les rappels sont gazeux et efficaces même sous la pluie. En bas le temps se calme à nouveau, finalement on a bien fait de venir, nous voilà prêt pour une nouvelle semaine de beau temps avant le week-end prochain annoncé pluvieux 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 19:23

Odile avait envie de retrouver l’escalade en montagne, même si elle a déjà grimpé de raides parois, c’était à une autre époque, alors pour une reprise on se la joue cool.

Sensations retrouvées...

On profite du dernier week-end d’ouverture du télécabine de Chamrousse, Agnès nous accompagne et pendant qu’elle va faire un tour dans les vallons.

Sensations retrouvées...

Nous on se gravit quelques longueurs dans les contreforts de la Botte. 3 longueurs au soleil d’abord qui nous mènent au point le plus haut de cette petite falaise.

Sensations retrouvées...

Un retour à l‘attaque à pied, c’est rapide, c’est du terrain à chamois voir même à bouquetins…

Sensations retrouvées...

Et c'est reparti pour 2 autres longueurs, à l’ombre cette fois.

Sensations retrouvées...

Odile se lance même en tête, c’est que les sensations reviennent. Cette fois-ci en 1 rappel on est en bas où Agnès nous a rejoins pour le pique nique.

Sensations retrouvées...

La « paroi » du jour, en tout il y a 13 longueurs d’équipées dedans. Une petite école d’escalade d’altitude calme et bien sympa pour grimper facile.

Sensations retrouvées...

Après le repas pendant qu’Agnès musarde, on s’en offre une dernière. 5c+, sur le papier c’est la plus dure du lieu, mais toujours avec le sourire… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 19:19
Grimsel encore

Après notre ascension de Septumania, un dernier coup d’œil sur le Grimselsee, l’Eldorado c’est là bas tout au fond, et aujourd’hui avant le retour sur Grenoble on se l’a joue cool.

Grimsel encore

C’est ici qu’on va, à la Seeplatte un secteur de dalles qui tombent directement dans le lac de Raterichsbodensee. 15 minutes de marche et on choisit un peu au hasard une voie en 5c/6a comme il y en beaucoup dans ce coin.

Grimsel encore

6 grandes longueurs équipées parfois un poil loin.

Grimsel encore

Ambiance sympa avec d’autres grimpeurs (saurez vous les trouver ?) dans des dalles plus à gauche.

Grimsel encore

L6 un peu de 6a malin.

Grimsel encore

Et hop il ne nous reste plus qu’à redescendre.

Grimsel encore

Sur le chemin du retour, un petit zoom sur Azalee Beach très fréquentée grâce à son accès commode, ses voies coutes, faciles, bien équipées et son bas confortable très propice à la pratique familiale.

Grimsel encore

De la voiture de gauche à droite les secteurs Azalee Beach, Donald Duck, Foxie, Crow, couronnés par le Dom, un ensemble qui propose de nombreuses voies dans le 4 et le 5 avec parfois un peu de 6a. Le must étant paraît-il Grimsel Marathon qui consiste à enchainer 3 voies pour finir après 24 longueurs et près de 600m de dénivelé au sommet du Dom (2230 m) tout en restant dans le 4 et le 5. Hum, hum… super ou un poil fastidieux ?

En tous cas nous on a adoré le Grimsel. Et si pour les Grenoblois en passant par le col des Montets et Martigny, il en coute quand même quelques 400 km en voiture

Grimsel encore

Pour venir taquiner le rocher fabuleux de l’Eldorado puis se reposer tranquillement dans des voies plus faciles

Grimsel encore

Le tout dans un tel cadre, pour quelques jours assurément ça vaut le déplacement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article