Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:30
Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Grimper en versant nord alors que le soleil est enfin revenu… Ah, ah, ah les marmottes en rigolent encore. Nous en attendant on profite à fond du soleil car on sait que dans les prochaines heures on en sera privé. 

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

L’arrivée au lac des vaches est toujours aussi spectaculaire, il n‘y a pas foule dans le secteur aujourd’hui et nous serons la seule cordée sur l’Aiguille de la Vanoise.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Notre voie du jour c’est la Desmaison, une grande classique qu’on avait hâte de découvrir. C’est parti donc pour un long voyage au milieu d’un océan de dalles, agrémenté de quelques surplombs et autres dièdres assez punchy. Je ne détaille pas toutes les longueurs mais vous  propose seulement quelques photos de ci de là qui illustrent bien la nature et l’ambiance de la voie.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Allez Antoine déjà 5 longueurs d’avalées, courage il en reste moins d’une douzaine…(c’est que finalement c’est long cette affaire)

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Un tracé malin et tortueux qui évite les zones trop compactes pour aller chercher les quelques fissures et dièdres qui parsèment la face. 

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Le tout dans une superbe ambiance parfois bien redressée, ici dans L7.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Le dièdre de L9 coté 6b avec une sortie un peu physique. Dans le 6 l’équipement est toujours bon et abondant (un mixte de vieux pitons, vieux spits de 8 ou spits plus récents). Dans le 5c par contre il a parfois quelques pas bien obligatoires.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Une autre des caractéristiques marquantes de la voie c’est le nombre important de traversées. Elles sont en générale pas trop difficiles mais il ne faut  quand même pas y être allergique. A noter qu’à l’issue de celle-ci (L10), la grosse écaille que tient Antoine avec une sortie coté 6a, sonne bien creux… Pour le moment vue sa taille ça à l’air encore bien solide mais un jour surement ce passage s’en trouvera modifié…

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Dans les 2 longueurs de transition avant le dièdre final, le vide se creuse sur le lac des Vaches.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Sur fond de Glière, Epéna et Grande Casse la longueur en 5c qui permet d’accéder au dièdre qui borde le bastion central de l’aiguille.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Courage, plus que 3 longueurs et on retrouve le soleil…Bon s’il ne faisait pas si froid aujourd’hui avec les chaussons un peu serrés on a quand même eu du mal à avoir de bonnes sensations dans les pieds.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Dans la première des 3 longueurs finales. L’escalade plus aisée y est très belle et à part une zone facile de l’avant dernière, on n’a pas trouvé comme on peut le lire ici ou là que le rocher était délicat.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

A l’avant dernier relais une petite inscription récente à laquelle on souscrit tout à fait… (à part peut-être à l’orthographe de Desmaison mais bon bel hommage et joli geste).

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Et voilà, après un peu plus de 5h de grimpe à l’ombre, sur fond de Grande Casse avec le refuge du col de la Vanoise à nos pieds, on n’est pas mécontent de profiter enfin du soleil.  

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Petit panorama pendant qu’Antoine prépare le rappel. 2 rappels en face sud bien sûr parce que même si une ligne de rappels chainés existe dans la voie, il faudrait quand même être maso pour redescendre par là…

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Après les rappels on repasse par le col de la Vanoise pour une descente roulante qui nous permet de revoir la face. L’occasion d’un petit tracé de la voie et de ses relais. Le dénivelé des difficultés ne fait que 350m mais avec toutes les traversées on a l’impression d’avoir grimpé sur beaucoup plus que cela. Ajouter à ça le petit piquant de l’ambiance face nord et ça donne à ce parcours un sacré caractère.

Aiguille de la Vanoise, voie Desmaison

Merci jolie Aiguille et merci monsieur Desmaison pour ce joli lègue au plaisir des grimpeurs. Si sur le papier les difficultés ne sont pas soutenues pour les standards actuels, il y a quand même quelques passages un peu piquants et c’est un véritable plaisir que de parcourir cette ligne en imaginant la logique sans défaut des ouvreurs pour se faufiler au milieu des zones trop compactes ou trop raides tout en proposant une l’escalade réellement splendide dans un cadre qui ne l’est pas moins… Bon j’arrête là les louanges mais vous comprendrez qu’on a adoré et qu’on vous la conseille sans modération.

Partager cet article

Repost0
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 19:49

Allez malgré cette météo toujours taquine et fraiche, c’est décidé ce coup-ci on va faire un tour en montagne. Oh pas bien haut mais dans un endroit qu’on pense bien tranquille.

Joli granite en Lauzière

Un peu de vent, quelques nuages, un peu de fraicheur mais aussi un peu de soleil, tout va bien on est bien dans le crédo, version beau temps, de cet été.

Joli granite en Lauzière

L’objectif du jour, la falaise de l’Alouette vers le col de la Madeleine. Il nous faut une petite heure d’approche pour accéder au secteur de grandes dalles au centre juste à gauche d’Antoine. 2 voies y sont tracées Gloire à Satan et Trognon de banane, comme elles ne sont pas très longues et pour bien profiter du coin on va essayer de faire les deux.

Joli granite en Lauzière

10h30 Antoine attaque celle de gauche, l’ambiance est bien fraiche et les points sont rares et pas très visibles (5 en 45m). Mais bon on le savait et c’est n’est pas trop dur (5c), alors on y croit. 2 longueurs de dalles tranquilles où je retrouve enfin le grimpeur masqué.

Joli granite en Lauzière

Plus haut le soleil revient, cool parce que coté escalade ça se corse un peu, un raide passage en 6b assez obligatoire en tête.

Joli granite en Lauzière

De R3 commun au 2 voies, au-dessus d’Antoine les 2 dernières longueurs notre voie initiale, à droite la dalle finale de celle d’à coté. On continue donc, un peu de 6a d’abord.

Joli granite en Lauzière

Puis une fin plus tranquille et très jolie mais à l’équipement bien aéré. Le relais final d’où, avec notre 60m, un rappel nous ramène directement à R3.

Joli granite en Lauzière

On en profite pour s’offrir la dernière longueur de la voie de droite. Du 5c un poil délicat à cause du rocher un peu moins bon ici.

Joli granite en Lauzière

Le soleil est toujours là alors on prend les rappels de la voie de droite dont les 2 longueurs justes en dessous ont l’air très belles.

Joli granite en Lauzière

Et hop c’est donc reparti pour effectivement 2 très belles longueurs. Une dalle fine en 6b+  où en tête l’obligation n’est pas loin du 6b.

Joli granite en Lauzière

Puis un surplomb bien sympa en 6a, suivi d’une dalle plus facile à l’équipement un poil éloigné. C’est une des caractéristiques de l’endroit, dans le 6 c’est plutôt bien équipé, juste en dessous ça s’éloigne franchement et il n’est pas facile de rajouter quoi que ce soit. 

Joli granite en Lauzière

De nouveau à R3 où ça y est, cette fois après plus de 300 m de grimpe, on en a fini avec l'escalade. 3 rappels, petite photo d’ambiance du dernier et coup d’œil sur le rocher du coin. Magnifique et où sont tracées plein d’autres jolies voies plus courtes mais bien exigeantes car en général à protéger soit même. Nous on se contente aisément notre parcours du jour, pas toujours homogène certes, mais souvent très beau et dans un cadre super sympa. Et puis bon ça faisait qu’en même un moment que je n’étais pas revenu grimper dans un coin tranquille en montagne et diable je crois que ça me manquait…

Partager cet article

Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 21:18

Enfin une belle et douce journée avec une ambiance plutôt lumineuse, ça change un peu de ces derniers jours. Lisa a envie de grimper alors comme on est sur Chamoux, direction Saint Léger.

Escalade à Saint Léger

Avec son rocher un peu particulier et ses formes très géométriques c’est vraiment un site sympa. Il est bien fréquenté et très familial ce dimanche avec cette jolie météo.

Escalade à Saint Léger

On choisit un coin calme sur la gauche et hop c’est parti pour 30m en 5+ (vue mon niveau de pratique en tête ça me suffit amplement). Pour les difficultés si vous n'avez pas le topo : les voies vertes sont dans le 4, les bleues dans le 5, les rouges dans le 6 et les noires dans le 7 (ça ne donne pas tout a fait le degrès mais c'est quand même une bonne indication)

Escalade à Saint Léger

Au tour de Lisa sous l’œil de ce rocher aux équilibres et aux formes parfois improbables… Comme il est 16 h on grimpe à l’ombre et la température est juste parfaite.

Escalade à Saint Léger

Après cela on profite de la corde pour s’essayer à beaucoup plus soutenu (6a+), une belle et tranquille façon de se rappeler que l’escalade propose aussi des mouvements très plaisants à réaliser. Sûr, il faudrait venir faire cela beaucoup plus souvent pour progresser mais bon, que voulez-vous on n’a pas toujours le temps…    

Partager cet article

Repost0
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 09:43

Comme on est sur la côte de granite rose il aurait été dommage de ne pas profiter de ce superbe rocher. Depuis Grenoble et toujours grâce à Krimpadenn j’avais repéré la pointe de Primel, ça tombe bien puisqu’en plus jacques connaissait et avait déjà été y grimper.

Joli granite breton à la pointe de Primel

Approche bucolique de 5 minutes et il ne nous reste plus qu’à découvrir les nombreux secteurs. C’est un peu complexe mais le petit topo en ligne qu’on trouve ici aide bien à s’y retrouver.

Joli granite breton à la pointe de Primel

On découvre un premier secteur (les dalles grises ?),  voies courtes (une dizaine de mètres) mais formes sympas. Quelques nuages parfois.

  

Joli granite breton à la pointe de Primel

Mais ça ne dure pas

Joli granite breton à la pointe de Primel

On continue ensuite vers l’ile. Pour l’atteindre il faut, à marée basse, franchir une courte et profonde faille, très jolie d’ailleurs

Joli granite breton à la pointe de Primel

Au passage une vue sur le secteur grand toit où se situe les voies les plus exigeantes (ça à l’air pas mal en effet).

Joli granite breton à la pointe de Primel

Nous on va juste un peu à côté pour profiter des dalles de la face ouest. L’accès se fait par le haut on les gravira donc en moulinette.

Joli granite breton à la pointe de Primel

Les voies font ici une vingtaine de mètres, départ au ras des vagues.

Joli granite breton à la pointe de Primel

Puis superbe ambiance au-dessus de l’eau.

Joli granite breton à la pointe de Primel

Après cela retour sur le continent pour visiter un troisième secteur, plus à gauche en regardant l’île (vers la droite sur la photo) et recelant de bien belles choses lui aussi.

Joli granite breton à la pointe de Primel

On y gravira 2 belles longueurs d’une vingtaine de mètres un poil déversantes vraiment splendides

Joli granite breton à la pointe de Primel

Voilà pour une bien belle journée d’escalade dans un coin qui a du potentiel et mérite bien une ou plusieurs visites. Ça n’a pas l’ampleur de Pen Hir mais le rocher, un joli granite bien coloré vaut le détour. L’équipement est bon dans les coins qu’on a fréquentés et il y a un petit camping juste sur la pointe alors…

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 08:49

Depuis qu’on a décidé de venir en Bretagne je me suis dit qu’il devait bien y avoir quelques endroits pour grimper. Une petite recherche sur le net et je tombe bien évidemment sur le site de Pen Hir. Ouah ça a l’air pas mal du tout et en tout ça fait envie…

Douces escalades à Pen Hir

Un petit repérage le soir de notre arrivée, c’est sûr le site est magnifique, c’est décidé demain on y revient.

Douces escalades à Pen Hir

Je n’ai pas de topo mais j’ai bien repéré quelques lignes à l’aide d’infos péchées sur le net.

Douces escalades à Pen Hir

On commence par un petit secteur pas bien intéressant mais qui permet, en jouant sur le cadrage, de jolies photos.

Douces escalades à Pen Hir

On poursuit pour arriver sur le secteur dit « des débutants ». Enfin ça je ne le savais pas mais c’est Marie une très sympa monitrice d’escalade qui est sur le site avec des clients, qui me renseigne.

Douces escalades à Pen Hir

On est versant est alors le soir c’est à l’ombre. Ce coin recèle plein de voies faciles (du 3 au 5) super bien équipées et bien jolies pour ce degrés de difficulté.

Douces escalades à Pen Hir

Thomas qui reprend (enfin ça c’est un peu perpétuel pour le moment puisqu’il ne grimpe guère plus de 3, 4 fois par an) se fait bien plaisir dans les quelques longueurs qu’on parcourt.

Douces escalades à Pen Hir

Retour 2 jours plus tard toujours le soir mais en  versant ouest ce coup-ci où sur les conseils de Marie, qui nous a indiqué commet y accéder, on va visiter la « Dalle à Paul ».  Plein soleil au-dessus de l’eau, le cadre est vraiment splendide

Douces escalades à Pen Hir

Encore une fois ici la difficulté est raisonnable (4 et 5) et l’équipement en broches inox parfait (enfin même plus que ça puisqu’il se rapproche quasi de la salle au niveau espacement).

Douces escalades à Pen Hir

L’escalade y est donc comme la fois précédente cool et plaisante. Quelques longueurs encore et hop il est temps de rentrer.

Douces escalades à Pen Hir

Une petite vue d’ensemble de la dalle pour terminer. C’est sûr y a pire comme endroit (surtout qu’il parait qu’en ce moment il n’arrête pas de pleuvoir à Grenoble). C’est tout pour ce coup-ci à Pen Hir mais j’y reviendrais volontiers. Il y a plus de 150 voies tracées, coté topo il en existe bien un papier mais difficile à trouver car il date un peu et n’a pas été réédité depuis longtemps (c’est prévu pour bientôt parait-il). En attendant vous pouvez aller voir ici il y a pas mal d’infos et puis sur place vous rencontrerez surement comme nous quelques grimpeurs amoureux du site qui se feront un plaisir de vous le présenter.

Partager cet article

Repost0