Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 20:06

Ce qu’on aime en venant ici c’est le soleil, la vue magnifique, la grimpe en tee-shirt...

La folie des glandeurs

Quoi, quoi !!! Il n’y a rien tout ça aujourd’hui ? Euh mais non effectivement, force est de reconnaitre que notre hypothétique fenêtre ensoleillée n’est pas au rendez vous.

La folie des glandeurs

Mais ce n’est pas grave, ce n’est que le début et puis ça n’empêche pas les myrtilliers de flamboyer.

La folie des glandeurs

A l’attaque s’il y a bien quelques lueurs l’ambiance reste quand même un peu tropicale. Enfin bon il ne pleut pas, il ne fait pas froid alors aller va pour notre voie du jour, La folie des glandeurs elle s’appelle. Et s’il fallait certes être un peu fou pour venir ici aujourd’hui en tout cas il ne fallait pas trop glander pour ce qui est de l’escalade. Les 3 premières longueurs par exemple cotées en 4c/5b/5b dans le topo flirtent plutôt avec le 5b/c en permanence. C’est particulièrement remarquable pour L1 où il y a quand même 11 points qu’on clippe tous volontiers (pour du 4c ça laisse rêveur et pourtant on a l'habitude de grimper ici...).

La folie des glandeurs

Enfin du coup c’est assez plaisant est ça échauffe bien pour la suite. Ben Antoine fait pas cette tête maintenant il va falloir t’employer un peu…

La folie des glandeurs

L4 avec un vrai 6a sélogien et un joli petit surplomb pour terminer…. Heureusement la voie a été rééquipée récemment rendant tout ça beaucoup plus raisonnable.

La folie des glandeurs

Dans L5, pour rejoindre Antoine au relais 30 mètres encore bien typique du coin. Un début retorse et bien protégé puis une suite à peine moins difficile où il faut grimper entre les points…

La folie des glandeurs

Super et puis on aura même quelques timides rayons de soleil dans L6. Alors voila pour une voie que nous n’avions pas fait ni l’un ni l’autre et qui nous a bien plu. 6 lg de 45 mètres et un rééquipement qui pourrait lui donner une nouvelle jeunesse. Pour comparer pour ceux qui connaissent c'est un cran au dessus Des temps modernes juste à droite et de Même pas peur juste à gauche.

La folie des glandeurs

Et le soleil me direz vous et bien il a fini par se montrer, d’abord timidement

La folie des glandeurs

Puis de manière presque éclatante une fois revenu à la voiture. Finalement ce qui aurait été une folie aujourd’hui ça aurait été de rester glander en bas.

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 21:58

Trop tôt, pas trop tôt pour grimper, là est la question. J'aurais pu essayer de tester ça en école, mais non, il fait trop beau aujourd'hui alors va pour une sélogerie.

Première sélogerie post chirurgie

Ambiance typique d'un début d’automne ici, l’Aiguille des Glaciers est légèrement blanchie et ça caille un peu quand on part de la voiture.

Première sélogerie post chirurgie

Mais on sait que ça ne va pas durer et qu'on va se réchauffer très vite au milieu des myrtillers qui commencent à prendre leurs couleurs automnales.

Première sélogerie post chirurgie

L’océan de dalles du jour…. Quelques pas bien fins pour se mettre dans l’ambiance

  

Première sélogerie post chirurgie

Notre voie s’appelle «Même pas peur ». Je l’ai déjà fait 2 fois, entièrement en tête en emmenant lio, en réversible avec Jacques, aujourd’hui à part ces quelques mètres fruit d’une erreur de relais d’Antoine, ce sera uniquement en second. Ca pourrait passer pour un vrai signe de décrépitude, c'est surement un peu vrai mais je vais me cacher pour le moment derrière les séquelles de l’opération… C’est qu’avec tout ça, à part une sortie il y a 4 mois, je n’ai pas touché les chaussons cette année et que l’épaule ne fonctionne pas encore tout à fait.

Première sélogerie post chirurgie

Enfin bon on est quand même bien content d’être là et le Docteur G. (ma caution médicale du jour), Antoine de son prénom n’est pas mécontent de son sort (tiens d’ailleurs Antoine regarde ici ça te rafraichira la mémoire).

Première sélogerie post chirurgie

Du 6a Séloge si ça ne sollicite pas trop les bras, ça masse bien les pieds et les mollets…

  

Première sélogerie post chirurgie

Et puis cette voie n’a pas que de la dalle, il y a quelques fines fissures à saisir dans L5 et 2 petits surplombs dans L6 qui est vraiment très très belle…

Première sélogerie post chirurgie

Et il n’y a pas que moi qui le dis….

Première sélogerie post chirurgie

Voila, Sherpa Antoine prend toute la corde pour le retour et il n’y a plus qu’à se laisser glisser vers la voiture dans ce paysage juste magnifique. Et si aujourd'hui l'épaule est un peu plus raide qu'hier... ça ne devrait pas durer, il parait que c'est ça la vraie rééducation fonctionnelle.

Partager cet article

Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 20:46

Il fallait bien reprendre un jour l’escalade, avec toute cette neige ça faisait  près de 7 mois que je n’avais pas touché les chaussons… En travaillant juste en face d’EV Bouchayer, ce n’est pas très sérieux tout ça.

La reprise

Enfin bon cadre bucolique, levé tardif, marche d’approche réduite.

La reprise

Et hop c’est parti pour 7 petites longueurs sur la falaise de la Cochette  en Chartreuse nord. On commence par Mouton Noir…pas très homogène finalement, le plus sympa reste la sortie commune avec Petit Piton.

La reprise

On se dirige ensuite vers de l’eau et du bonheur, beaucoup plus sympa.

La reprise

Ca grimpe tout le long et le rocher n’est pas mal du tout.

La reprise

Voila, pas pire finalement comme reprise et bien accompagné par Olivier et Antoine, c’est le plus important. J’avais déjà fait ces 2 voies avec Lio c’est effectivement parfait pour une belle matinée. Et une info pratique pour finir avec notre 60 mètres un rappel nous a suffit pour descendre de l’eau et du bonheur.   

Partager cet article

Repost0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:06

Les mois de mai un peu capricieux ce n’est pas si rare, dans le genre celui-ci n’est pas mal pour l’instant. Alors du coup comme il y a 3 ans, pour révolutionner cette météo pourrie, c’est l’occasion de prendre la bastille. Doublement cette année d’ailleurs, samedi d’abord puisqu’on y avait prévu un repas familial.

Prendre la Bastille

Et comme il y a plein  de façon d’y accéder pourquoi ne pas y aller casquer… Vous allez me dire qu’habiller comme ça je risque de me faire remarquer, dans les œufs par exemple.

  

Prendre la Bastille

Bah en choisissant la Via Ferrata par contre tout de suite ça passe mieux… (Et rassurez vous pour le resto j’avais des affaires de rechange dans le sac à dos)

Prendre la Bastille

Dimanche ensuite, où ce sera à vélo. Bon y pas à dire même avec un VTT avec lequel on peut mouliner à loisir, la route est quand même sacrément raide.

Prendre la Bastille

Pas de resto aujourd’hui donc, juste le plaisir de pédaler un peu.

Prendre la Bastille

Après la route, le large chemin d’accès au Jalla est une vraie promenade de santé…  

Prendre la Bastille

Et le panorama là haut bien sympathique. Par ici

Prendre la Bastille

Ou par là.

Prendre la Bastille

Descente par la Vierge Noire, toujours sympa et en général bien sec même pas temps humide.

Prendre la Bastille

Et retour comme d’hab pour l’apéro, histoire de noyer notre déprime avec ce temps pluvieux… Mais non même pas, parce que bon pour la météo suffisait d’aller au sud où un peu plus haut. Il y a 3 ans justement, avec Manu c’est ce qu’on avait fait (pour un joli couloir en conditions excellentes), ce coup-ci, si j’en crois les nouvelles des copains de-ci de-là, ça marchait bien aussi. Alors allez pas besoin de révolution suffit juste de savoir profiter…

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 19:15

Un Ced qui veut bien grimper, lui qui m’a fait découvrir il y a quelques années le VTT tout suspendu, l’occasion était trop belle de lui rendre la pareille en escalade. Si on peut ajouter à cela une jolie ambiance montagne, la neige pas loin, tout ça… là il y a vraiment de quoi passer une journée sympa. Une voie pas trop dure donc avec une sortie vers 2000, plein sud pour le soleil, pour moi le choix est limpide…. Bon une fois sur place tout ne parait plus si clair, la route du Cormet de Roselend est barrée à des kilomètres du parking (heureusement la barrière se contourne) et de taquins nuages sur la montagne d’en face maintiennent notre falaise à l’ombre (c’est le syndrome de l’escalade du mercredi qui a encore frappé).

sced1Ambiance frisquette donc comme en témoigne l’eau encore gelée devant la voiture, mais enthousiasme intacte.

sced2Alors forcément comme chaque fois tout s’arrange et c’est finalement comme prévu, au soleil et quasi en tee-shirt qu’on attaque. J’avais déjà fait cette voie (Où es-tu Maeva), à part L2 pleine de vires et L7 très courte, 7 longueurs sympas dans le 5b avec beaucoup de dalle bien sûr, mais aussi une jolie écaille dans L3 et un petit dièdre suivi d’un surplomb dans L6, de quoi bien varier les plaisirs pour le débutant sportif.

sced5Entrainement à la pose de pieds, les mains bien à plat sur le rocher, au début ça surprend puis après on s’habitue…

sced3L’écaille de L3, du bas.

sced4Puis du haut où après avoir tester minutieusement l’assurage, pleinement rassuré Ced saisit fermement le rocher.

sced6Une petite traversée pour voir aussi ce que ça fait en second.

sced7Soleil, neige, ambiance décontractée, dire que certains préfèrent rester au bureau…

sced8Et hop après 7lg avalées en toute bonne humeur on émerge (YB cette photo doit te rappeler quelque chose…)

sced9Retour panoramique comme d'hab

sced10Et même un petit peu de neige pour pimenter cette superbe session Automne/Hiver, comme le dit Ced qu'elle belle journée...

Partager cet article

Repost0