Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:43

sahNous aujourd’hui on a choisi Automne pour une journée lumineuse en montagne et une jolie voie d’escalade.

sah1Avec ce "jeune" grimpeur débutant (l'avez vous reconnu d'ailleurs ?) on a vraiment apprécié le moment...

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 23:42

Même s’il a reneigé hier et que le beau temps est annoncé aujourd’hui, comme on est joueur avec Lio on préfère aller grimper à Presle…

thu0Bon une fois sur place ce n’est pas tout à fait gagné, il ne fait que quelques degrés et tout est dans le brouillard… On se dit bien que vu qu’on a eu grand ciel bleu en venant ça va se découvrir, mais bon en attendant, le moral n’est pas super élevé et on ne se presse guère pendant l’approche pour attendre l’éclaircie. En haut de la falaise s’il y a bien quelques coins de ciel bleu, ce n’est pas encore ça, du coup c’est dans une grande ambiance et au milieu des volutes qu’on plonge dans les rappels de Torquemada. 4 rappels efficaces et gazeux avec même une arrivée dans la neige accumulée en pied de falaise.

thu1Voila  on y est, même si L1, du 6a mouillé et froid ne fait pas encore tout à fait rêver, il faut bien remonter maintenant. Il est midi on a du temps, mais c’est que c’est haut et raide tout ça.  

thu2Plus haut ça s’arrange un peu, le rocher est sec, le soleil commence à pointer, dans ces conditions le 6a de L2 nous parait tout de suite plus sympathique.

thu3L3 et sa jolie traversée, coté ciel ça va de mieux en mieux alors tout baigne. 

thu4Après un pas de bloc très teigneux Lio s’attaque plus sereinement au 6b de L4. Du bien joli rocher et des surplombs partout,mais par où ça passe ?

thu5Encore un peu de traversée, une super L5 et voila le bel arbre mort de R6 sur fond de Grand Veymond enneigé (tiens mais c’est vrai qu’aujourd’hui on aurait pu aussi skier…).

thu6Le  6c de L6 qui s’énerve vraiment… dans le début de celle-ci je ne toucherai que très peu le rocher, mais même comme ça, pas évident de s’économiser…

thu7Après ces 6 belles longueurs la suite est plus banale et moins soutenue avec néanmoins à chaque fois un pas bloc assez teigneux en début de longueur. Vers 16h30 on est de retour sur le plateau, pile pour les lumières du soir.

thu8Petite pause pique-nique en regardant le soleil se coucher.

thu9Et le retour à la voiture est rapide et coloré.Finalement malgré un début bien humide on ne regrette pas notre journée, la grimpe d’automne dans cette ambiance c’est toujours magique. Ah oui au fait la voie s'appelait Thurifère solitaire, pour d'autres infos et photos (du bertonche vu du dessus par exemple) c'est ici

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 22:50

Avant l’arrivée provisoire de l’hiver ce week-end, on voulait à tout prix profiter de ce bel été indien. Une voie d’après-midi pas trop dure et qu’on n’aurait pas déjà faite… Après un moment de réflexion, aller, va pour le Festin de Babette au Mont Peney. Ça tombe bien en plus puisque Jean Claude n’a jamais mis ses chaussons sur cette classique falaise chambérienne.

fb1Je comptais lui faire une petite présentation du truc de la route en montant, mais pas de chance, la mer de nuages est encore là… Pas grave car après une dizaine de minutes de marche on émerge.

fb2Vers 14h soit 1h30 à peine après notre départ de Grenoble Pont de Catane on est à l'attaque. Le temps de renseigner un sympathique couple étudiants qui cherche "Douceur de Vivre" et on y va. Le début de L1, raide, au rocher gras et sale ne nous enthousiasme guère…

fb3Après, heureusement ça s’arrange et Jean Claude croque avec gourmandise la longueur en 6a qui pourtant sur le papier présente quelques exigences supérieures à L1.

fb4Ensuite quelques vires paisibles sont l’occasion de jolis coups d’œil.

lfb5Avant de terminer par 3 longueurs bien plaisantes, rocher plus sympa qu’en bas, difficultés très centrées sur le cinq nous permettent un fin bien cool.

fb6Voila pour un festin plutôt digeste et paisible comme le doux retour dans les feuilles mortes

fb6bisEt dans la lumière du soir. fb7Il ferait même presque frais quand on arrive à la voiture, un luxe aujourd’hui où dans la face on était presque comme en plein été.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:43

 Pour cela la recette est simple.

pr1D’abord il faut sortir du brouillard

pr2Ensuite grimper un peu

pr3Et hop on a plus alors qu’à profiter du haut de ces superbes couleurs

pr4Et si on est dans le bon timing et qu'au retour on joue un peu à cache-cache avec le soleil juste avant qu’il se couche, alors la c’est parfait…

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 15:44

Ciel !!! Mais c’est que l’escalade parfois ça peu être raide et exigeant. A nos âges en général on évite ce genre de terrain un peu couenneux…

pds0Mais bon, puisque ne croyant pas assez à la météo, on ne s’est pas donné la peine d’aller sur de vrais montagnes, autant en profiter pour se faire un peu mal aux bras.

pds1Ce n’est pas notre terrain de jeu habituel* mais on s’est quand même fait plaisir dans ces 6 petites longueurs parfois retorses ou un poil patinées. Enfin bon c’est quand même la misère de ne pas être allé voir toutes ces belles couleurs d'automne d'un peu plus haut… demain ? 

* les vrais grimpeurs auront tous reconnu ce site phare du bassin grenoblois.

Partager cet article

Repost0