Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 22:17

Pendant que ça roucoule au relais c’est avec gourmandise que je gravis notre 4eme et dernière longueur.
crcUn très grand plaisir pour moi d’emmener Lisa et Elie grimper, une voie tranquille que je n’avais jamais faite et 4 lg assez raides très centrées sur du petit 5, un très joli vendredi aprem, bin où ça d’ailleurs ? Vous devinez ?

Partager cet article

Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 22:44

tec0

 

 

 

 

Une super journée qui commence en fait la veille au soir sur le parking du Pont Saint-Charles. Vers 23h30 avec Cyril, après avoir admiré le ciel piquant d’étoiles comme seule l’altitude et une nuit sans lune peuvent nous l’offrir, on se prépare tranquillement à se coucher. On pense bien que la nuit va être fraiche, mais elle le sera encore plus qu’imaginée quand au matin on s’aperçoit qu’on a laisser la porte avant du camion grande ouverte. A c’est sûr y avait pas de buée sur les vitres, devait juste faire à peu prêt la température extérieure… 0 degrés. Enfin bon, ça nous a valu une bel éclat de rire et un bon café bien chaud, tout ce qu’il faut pour bien débuter la matinée.
tec1Passé cette mise en route tonique 700m de dénivelé nous attendent pour atteindre le pied de la paroi de Bazel, une large et haute falaise où une dizaine de voies sont tracées. Parmi les 6 voies régulièrement reprises Cyril en a fait 4 et moi 3, on a donc encore quelques possibilités.
tec3Aujourd’hui ce sera « treize en colère», une voie de 10 longueurs assez soutenue (à l’exception de 3 longueurs relaxes au milieu). L’attaque se fait sur une vire au dessus du pierrier et après une longueur de 5b un poil plus exigeante qu’il n’y parait on entre dans le vif du sujet.
tec4L2 par exemple, du 6b+ où il faut grimper entre les points. Grimper entre les points c’est le crédo du jour où quelques friends seront être fort utiles, et même indispensables dans L9, assurément la longueur marquante de la voie.
tec5Mais nous en reparlerons plus tard, en attendant on profite d’un rocher très bon et très adhérent. Dans L3 on cherche un peu le relais, L4 coté 6a est plutôt aimable par rapport au reste des cotations.
tec6La zone centrale est plus cool mais l’ambiance est là et le vide se creuse, c'est presque dolomitique. En fait à part L6 courte en 4a (enfin plutôt 4c mais c’est un détail) où il y a effectivement beaucoup de vires nous avons trouvé toutes les longueurs fort belles.
tec7De R7 vue sur L9 (7a dans le topo) qui mérite qu’on s’y attarde. Le pas de 7a est juste avant le premier point rouge, c’est assez corsé, le mousquetonnage n’est pas facile, mais ça peut le faire. Ceci dit le meilleur reste à venir, après ce passage suit une traversée vaguement ascendante (en 6a+ d’après Cyril) d’une dizaine de mètres sans aucun spit avant le deuxième point rouge (vous repérerez facilement ces 2 spits si vous y allez, de vielles cordelettes blanches y sont accrochées). Ensuite c’est plus direct jusqu’au relais (en bleu), et si c’est mieux équipé, ça reste soutenu en 6b/c, il faut grimper entre les points et en plus le rocher n’est pas parfait… Si Cyril s’est fort bien débrouillé avec tout ça (6b obligatoire selon lui et niveau 6c recommandé pour placer sereinement quelques points en plus et composer avec le rocher). Autant dire que derrière j’étais pas forcément super enthousiasme... mais finalement avec un bon compagnon.

 
tec8Dans la fameuse traversée où je bénis Cyril d ’avoir placé un friend béton juste au milieu. Sous cet angle ça parait un peu couché.


tec9Mais non, en fait c’est bien vertical et même un peu gazeux 300 mètres au dessus du pierrier. Enfin bon là, pile dans l’axe du relais, si j’ai un peu mal au bras je suis déjà beaucoup plus relaxe
tec10Une longueur marquante donc, la plus dure que nous ayons parcourue à Bazel. Après ça la dernière en 6a+ parait beaucoup plus tranquille et puis bon qu’est-ce qu’on est bien ici et qu’est ce que le paysage est joli.


tec11La sortie une peu au dessus de 3000, au bord du gouffre, devant Galise, Prariond et Aiguille Rousse.
tec12Ca vaut bien un petit auto portrait.


tec13Après avoir pris un peu notre temps pour profiter de ce spectacle c’est par le chemin des anciens qu’on redescend. Comme cela on évite le grand rappel de la gorge, on profite jusqu’au bout d’un paysage beaucoup plus sympathique et puis fréquenter des pentes à chamois en cette saison ça offre toujours de jolies récompenses (bon ce coup-ci c'est sûr j’ai refait mon stock pour plusieurs années…). Voila vraiment une jolie voie dans une paroi et un cadre qu’on adore, nous on vous la conseille.

Partager cet article

Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 21:03

3050 m d’altitude, 15h15, pour Cyril c’est l’heure de la sieste, pour moi aussi d’ailleurs, l’endroit est si joli. Va bien falloir qu’on en redescende mais bon pour le moment à l’abri du vent on en profite un peu.
siesteEt c’est où d’ailleurs ? Quelques indications (outre le paysage alentour) , pour arriver là nous avons fait 700 m de marche d’approche puis une voie magnifique. 10 lg, 7a max (pas longtemps heureusement pour moi), 6b obligatoire, ma voie la plus soutenue sur cette falaise d’altitude où je suis déjà venue grimper quelques fois… d’autres impressions et photos plus tard mais d’ici là quelqu’un trouvera-t-il l’endroit ?

Partager cet article

Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 22:39

En ces temps de canicule 2 petites écoles d’escalades idéales pour être au frais et grimper avec les enfants. A deux pas de Grenoble d’abord, le site de l’Ecoutoux. 10 minutes de marche depuis l’entrée du Sapey et 8 voies aux cotations aimables.
ecoutNous avons fait les 2,3,4 et 5. Même si sur le papier il y a 2 longueurs ça passe en une avec une corde d’attache de 60 mètres. L’équipement sur broches est serré, avec un grigri un enfant peut facilement assurer un adulte en se fixant sur les arbres au bas des voies. Ces mêmes arbres assurent un assurage à l’ombre quelque soit l’heure.
ecoutoux4Nous y avons été vers 15 h, à partir de 15h30 tout le site est à l’ombre. La vue du haut des voies est très sympa, par contre vu l'exigüité ça doit vite saturer selon la fréquentation (vendredi dernier une seule autre cordée était présente).
La site du Vallon de la Fauge ensuite, une quinzaine de minutes de marche depuis les Clots donne accès à ce très joli vallon où les possibilité sont nombreuses. L’école d’escalade est tout au début, vastes endroits ombragés pour le pique-nique au pied. Possibilités beaucoup plus nombreuses et plein de voies faciles mais aux cotations moins aimables qu’à l’Ecoutoux.
efaugeL’occasion pour Ambre, Alix et Fred de faire leurs premiers pas, sous l’œil de Thomas un vrai pro maintenant. Là encore toute la base de la falaise est à l’ombre et l’ensemble passe à l’ombre en milieu d’après-midi. Au retour un petit tour à la piscine à vagues de Villard contentera tout le monde (enfin moi c’était plutôt bière en attendant… content aussi).   

Partager cet article

Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 22:01

Une première balade avec JJ et le retour pour moi sur une voie tranquille au dessus du Lac du Crozet. Un départ matinal nous permet une approche presque fraiche entièrement à l’ombre. Le soleil nous rattrape vers 8h45 quand je clippe le premier point, pile comme JJ l‘avais prévu, c‘est beau l‘expérience…
ocr1                        Si l’escalade est peu soutenue, l’ambiance montagne est sympa et il y a quelques jolies longueurs et de beaux points de vue.
ocr2Et puis outre le coté décontracté de l’escalade, une autre activité a mobilisé toute notre attention, c’est l’avantage des voies faciles il y a plein de vires parfois richement dotée, la cueillette sera fort bonne (et on n’a pas tout ramassé…).
ocr3Juste sous la sortie, y a pas à dire grimper au dessus d’un lac c’est classe. A propos de lac d’ailleurs si vous comparez par rapport à l’an dernier, malgré cet été pluvieux il est diablement bas.
ocr4A 11h on est au sommet d’où on s’offre un survol des lieux pour voir les Dents du Loup se prendre pour le Cerro Torre dans les eaux encore parfaitement calmes du Lac. Super matinée, y a plus qu’à aller faire la sieste en attendant que la chaleur Grenobloise se dissipe un peu. Les photos et impressions de JJ ici.

Partager cet article

Repost0