Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 10:06

Outre de dures couennes les gorges proposent aussi pas mal de voies de 3 à 5 longueurs. Pour une première découverte c’est vers de type d’escalade qu’on se dirige avec Alexis et Jacques. Les Falaises ne sont pas en bord de route mais les marches d’approche sont brèves entre 10 et 20 minutes. Contrairement aux gorges du Tarn le site est très ouvert et très ensoleillé aussi il est difficile d’y grimper en plein été à cause de la chaleur, heureusement en ce moi d’octobre (euh non pardon juillet…) , la température est parfaite voire même un peu fraîche. La suite en images.


jont1Première voie dans le secteur Pégase, 3 lg 5b, 5c, 4c. Malgré la modestie des cotations ça grimpe, Alexis dans L1.
jont2Puis dans L2, l’ensemble est raide et gazeux, le rocher est un poil patiné.
jont3La suite, on enchaîne par le secteur Cathédrale juste derrière. Vue d’ensemble, à gauche le pilier où on va grimper (3 lg encore, 6a+ (non obligatoire), 4b, 4c), à droite le secteur principal de difficulté très centrée sur le 7 et allant jusqu’à 8b…
jont4Dans L2 une difficulté modeste mais une ambiance fantastique, une des plus belles longueurs de 4 que j’ai grimpée.
jont6La Jacques’s family tout sourire au relais pour conclure cette belle demi-journée de grimpe, bon c’est sûr vu la beauté du coin et le potentiel il va être dur de résister au plaisir de s’en offrir une autre…

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 20:30

S’il y avait beaucoup de musique au programme pour ce long week-end, y avait aussi un peu de sport pour encadrer tout ça. De l’escalade car ce n'est pas trop fatiguant, enfin si ça peut mais moins qu’un vrai effort d’endurance.

mur2Bon pour l’avant c’est raté puisque vu la météo fraiche et couverte de ce 14 juillet on se contentera avec Cécile d’un tour en VTT. Coté effort je n’y ai pas gagné au change mais la balade fut fort agréable. Pour l’après pas de problème par contre puisqu’il a fait très beau ce samedi. Pour tenir compte quand même de ces 2 nuits trop courtes c’est vers Pontamafrey et ses "longues" marches d‘approches qu’on va avec Antoine.

missjen1Miss Jen sera notre voie du jour. 6 longueurs, 2 de 6a d’abord, peu athlétiques parfaites pour s’échauffer, Antoine ici dans L2. Un 6c bien bien physique ensuite, une dulfer où il faut grimper entre les points puis le passage d’un surplomb très bien protégé.

missjen2Après ça une traversé annoncée 4a mais avec quelques pas de 5b/c descendant au départ... y a toujours quelques bizarreries de cotation par ici.

missjen3Une 5eme longueur en petit 5 dans un rocher tout rouillé pour se reposer. A noter qu’avec un départ à 10h et une sortie à 13h seule la dernière longueur était au soleil, bien agréable en cette chaude journée.

missjen4Pour finir une sixième longueur splendide en dalle très raide où les points sont un peu espacés. C’est là qu’est le 6b obligatoire de la voie. De beaux placements qu’Antoine a avalés tranquillement et où je me suis bien fait plaisir en second.

missjen5Pour redescendre comme le sentier de la gorge est fermé à cause d’un éboulement on fait le tour par les jolies prairies sommitales avant d'emprunter les spectaculaires lacets de la route de Mont Vernier. Voilà une excellente façon de récupérer de Musilac et ma 7eme voie dans ce coin certes un peu bruyant, mais bien intéressant pour les flemmards ou lorsqu'on n’a qu’une demi-journée.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 21:39

Juste une matinée pour grimper avant un week-end nettement plus festif, l’occasion de découvrir un joli site dont Lio nous avait parlé depuis un moment. D’ailleurs pour toutes les précisions techniques je vous suggère d’aller voir chez lui, Ici, compte-tenu d’une fatigue certaine ce soir, seulement quelques photos tout juste commentées.

ah0A l’ombre en face de Belledonne déjà bien au soleil. Il ferait presque frais du coup avec Thibaut on fait la grève des couleurs chatoyantes, micro doudoune et polaire noires…

ah1L4 de notre première voie, Lio déroule après un passage de 6b un poil teigneux.

ah24 petites longueurs super équipées et descendues en 2 rappels, gage d’une grimpe légère et décontractée.

ah3Une deuxième voie plus soutenue sur un rocher raide crochetant et très coloré.

ah4A 3 c’est sympa, les chaussons ne s’ennuient pas au relais pendant que Lio, sous nos encouragements un poil goguenards parfois, s’escrime à gravir tout ça en fort bon style.

ah7Dernière longueur, la plus belle et la plus continue

ah8De quoi conclure en beauté cette belle matinée dans un endroit qui méritera surement une autre visite tant les possibilités d’activités y sont nombreuses.ah9

Un beau début de week-end poursuivi par moult libations et conclut comme il se doit sur un géant de la Chartreuse. Abordé certes en orde dispersé mais avec entrain car emmené Fred en balade en montagne c’est un moment rare dont je ne saurais me priver, même avec très très peu d’heures de sommeil…

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 23:01

Ca devait faire dans les 25 ans que je n’étais plus venu grimper à Presles, la faute à une pratique de l’escalade plutôt dissolue et à quelques expériences peu concluantes à l’époque (style d’escalade un peu trop à l’ancienne ou trop dures pour mon niveau).

svp0Mais bon ce coup ci emporté par l’enthousiasme de Lio je me laisse tenter. Si les falaises du secteur paroi rouge s’embrasent rapidement, un départ matinal nous assure un parcours à l’ombre dans le secteur fond du cirque où on va grimper le serviteur du prophète. Une voie récente bien équipée, des passages techniques mais un style plutôt aimable pour l’endroit.

svp12 premières longueurs soutenues, ici Lio dans L2 la plus dure sur le papier (6b).

svp3Un peu plus haut ça se calme mais ça reste toujours joli.

svp4Je m’essaye même en tête dans cette longueur carrément vertigineuse sous cet angle mais beucoup moins raide que ça dans la réalité.

svp2Pendant ce temps c’est la foule au soleil juste en face dans la rampe des commères une voie récente pas trop difficile (7 personnes ce matin).

svp5Quelques vires à bicyclette pour nous dans les parties médianes.

svp6Avant de retrouver des longueurs terminales avec des passages à nouveau assez soutenus (6a+/6b).

svp7Le soleil nous rattrape dans la dernière longueur et après un peu plus de 4h d’escalade on débouche dans les platitudes sommitales où après une petite pause un retour par le pas du Ranc nous ramène rapidement vers la voiture. Très belle matinée, belle escalade où je me suis fait plaisir (c’est donc possible à Presles pour moi !!!) et jolie boucle, voilà tout ce qu’on se dit, à l’heure de la sieste, affalés sur les bottes de paille de la Cabane Café à déguster de la bière et des produits locaux. Merci Lio en tout cas, il aurait été dommage que je ne revienne pas dans ces falaises magiques pour le grimpeur, reste plus qu’à y retourner sans attendre 25 ans car là je ne pourrai plus…

Partager cet article

Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 23:17

mm1

 

 

 

La voie d’abord, en rouge les relais, en vers le dièdre qui permet d’en redescendre en 4 rappels. Entre les deux, un rocher exceptionnel, de l’escalade toujours très raide et parfois un poil athlétique. Quelques mots sur la cotation et l’équipement, pour cette dernière quelques passages nous ont paru un peu sous coté (L2 : 5b -> 5c ; L3 : 6a -> 6a+ ; L4 : 5c -> 6a ; L6 : 5b -> 5c), pour ce dernier, s’il est bon dans les passages en 6a, il laisse ailleurs quelques pas d’un vrai 5b/c assez loin du dernier point avec de bons vols possibles. Mais bon si on est à l’aise dans le 6a et qu’on accepte un certain engagement en tête (caractéristiques qu’Antoine remplies parfaitement) ç’est vraiment une très très jolie voie, on a même trouvé cela majeur dans ce niveau. La suite en images.

 

 

 

 

 

 

mm3Raide donc, ici c’est coté 6a mais nous on pense le départ plutôt en 6a+

mm2De grandes envolées dans un rocher coloré splendide.

mm4Le cadre n’est pas mal non plus, on est dans le cirque du Dard, avec au loin la Grande Casse qui rythme notre ascension.

mm5Le rythme justement il ne faut pas le perdre et rester concentrer pour aborder ces longueurs exigeantes (ici Antoine au dernier spit de la longueur mais encore pas tout prêt du relais et pourtant ça continue à grimper…).

mm6Même si on est à 2600 il fait bien chaud aujourd’hui, nos réserves d’eau sont quasi à sec alors on se console en matant de superbes cascades juste derrière le col du Grand Marchet.

mm8Sortie sur l’arête, ouah le panorama et comme en plus une petite brise nous rafraichie enfin on serait presque les rois du monde…

mm9Le premier rappel donne une bonne idée de la raideur de la face. Voilà pas de confusion, d’imbroglio, ni de salmigondis, "Méli-mélo" est une voie un poil exigeante mais assurément splendide. Nous avions déjà fait au Grand Marchet "Zone interdite" et dans ce cirque "la voie Vion" en face sud du Petit Arcelin, si celles-ci sont certes un peu plus dures dans leurs cotations, elle sont peut être un peu moins délicates en terme d’engagement.

mm10Il ne nous reste plus qu’à redescendre sur Pralogan et ses bars acceuillants, non sans un petit coucou au passage au Moriond, montagne beaucoup moins fatigante que le Grand Marchet, mais avec néanmoins une fort belle voie, "L’Eté indien" qui vaut elle aussi une petite visite.

Partager cet article

Repost0