Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 20:55
Après ces derniers jours un peu actifs, malgré ce temps splendide, une légère lassitude/flemme pointe et j’étais presque prêt à ne rien faire aujourd’hui. Mais bon quand même, avec cette météo…du coup quelques SMS à droite à gauche, paf un coup de file de Manu, et hop nous voilà en route vers la Bérarde, difficile décidément de résister à notre «pêcher mignon». D’ailleurs c’est justement sur cette voie à la Tête de la Maye qu’on va profiter de ces dernières journées de vrai beau temps avant les perturbations (et la neige?) annoncées la semaine prochaine.
Une fois sur place si le soleil n’est pas de la partie (un léger voile nous accompagne alors qu’il semble faire si beau plus au nord…), on se fera très plaisir dans cette superbe ligne parfois exigeante pour le premier de cordée (merci Manu).

La superbe dalle de L2 et son 6b obligatoire en pure dalle à friction, une autre cordée dans L1 de «Li Maye Dulfer». Nous on continue droit au-dessus et ça a l'air bien allèchant.

Et effectivement on trouvera souvent un beau rocher sculpté, L3 par exemple propose un 6a+ raide et splendide.

Un peu plus haut, si l’escalade est plutôt en dalle (où sont les passages les plus durs, jusqu’à 6c) il y aussi quelques passages bref mais athlétiques qui taquinent le 6b.

Avant dernière longueur avec son petit pas de 6b tout en haut.

Dernière longueur pour rire et pour la vue sur la vallée très colorée.

The summit photo, au figurant prêt il me semble que je l’ai déjà vue quelque part…

Une fois là haut en plus le soleil daigne enfin se montrer et on rencontre Louis et Clément qui sortent de «Maye, oh, niaise». Du coup on discute, on discute et on ne voit pas passer la descente qui est parfois un peu fastidieuse.

Un de nos sujets de discussion d’ailleurs tourne autour de la reine du coin et de son glacier Carré qui comme on peut effectivement le voir sur cette photo, semble se réduire de plus en plus…
Tout ça est bien dans l'air du temps mais ne nous empêchera pas de continuer à profiter de ces belles montagnes, normal c'est notre péché mignon... 

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 08:22
Ca y est après un forcing d’enfer  (merci Lio aussi), on est arrivé à mettre Lio (un autre, Yo en fait) sur du rocher en chaussons d’escalade. Depuis le temps qu’il nous disait, lui le surfeur/skieur et tri athlète émérite que vraiment le rocher non ce n’était pas pour lui, je suis vraiment content de lui avoir fait toucher du doigt que finalement peut-être, de temps en temps… ça pouvait être plaisant aussi.

Pour cela nous sommes allés au Grand Eulier gravir Gaspard, une voie facile mais intéressante pour un débutant.

Le grand moment, Yo en habits de grimpeur.

Après 2 longueurs faciles mais qui constituent un excellent exercice pour se familiariser avec tout ce matériel et cette technique nouvelle, dans L3 ça grimpe un peu.

Sur l’arête sommitale, Yo commence à apprivoiser sa «peur» du vide dans un cadre plutôt sympathique.

Deuxième partie de la voie, là ça grimpe pour de vrai, mais toujours avec le sourire…

Dernier relais, avec belle vue sur les Lacs Robert.

Voilà ça y est, des chaussons au look futuriste (enfin style années 80, mais ça va sûrement redevenir très tendance bientôt) et 2 amis très heureux de leur matinée. Bon Yo on remet ça bientôt...

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:02
C’est bien compliqué pour que tout le monde soit là, aujourd’hui d’ailleurs Lisa est excusée (elle est en stage…). Bonne humeur et sourire, parfois de façade car il y en a certain(e) pour qui la marche…
Enfin bon, bon an mal an on arrive vers le lac le plus visité de Belledonne, bien tranquille aujourd’hui.
Quelques heures plus tard, non je déconne on n’a pas marché autant quand même, l’objectif qui en motive d'autres est en vu. 3 longueurs à l’ombre certes mais heureusement il fait très bon.
Après un petit pique-nique, on y va. C’est facile et Thomas se fait plaisir.
Les deux options du jour, sieste au soleil ou grimpette sur les rochers, les deux ont leurs charmes…
Dans L2 puis en sortie de L3 où on trouvera même un peu de glace, même pas froide d’abord…
Sortie dans des pentes un peu enneigées sur fond de sommets parmi les plus visités de Belledonne en hiver, et on retrouve les filles au soleil pour prendre le dessert. Enfin une partie seulement, car le vrai ce sera sur une terrasse au soleil un peu plus bas.

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 07:36

Envie de s’aérer, de contempler les couleurs et les montagnes, de grimper aussi. Cette fois-ci la route devrait être ouverte alors à nous le granite plein sud. Une fois sur place il fait encore bien froid et comme Tête Blanche prend le soleil avant la Maye c’est par-là qu’on va. En plus au sortir des voies une petite marche nous tend les bras pour rejoindre le «vrai» sommet, le temps donc de s’imprégner tranquillement du paysage.

Avant ça on attaque par quelques longueurs sur du caillou un peu frais certes.

Mais bien joli. Une dizaine de longueurs de difficulté raisonnable car aujourd’hui ça caille et on a surtout envie de dérouler tranquillement.

Lio à la recherche de l’adhérence dans une longueur moins facile qu’elle n’en a l’air.

Il n'est pas encore très tard mais la vallée repasse rapidement à l’ombre. A cette époque il fait moins bon habiter ces jolies vallées perdues au milieu de ces immenses montagnes.

Une fois l’escalade terminée, 45 minutes de marche nous attendent pour rejoindre le sommet.

Chemin faisant quelques montagnes sympathiques se présentent à nous (c’est vrai que c’est presque aussi beau qu’en Savoie …).

La pause sommitale est des plus confortable. C’est de l’inédit pour Lio qui foule ce sommet pour la première fois.

 

Et on en prend vraiment plein les mirettes, c’était le but principal de cette journée frisquette mais réussie dans un vallon qu’on adore en toutes saisons mais particulièrement en ce moment où il est si calme, le Vénéon bien sûr. 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 22:58
Avant ça, pour nous aujourd’hui ça a été du Vénéon aux Rochers de l’Homme. Ce matin en effet, si devant le vent du nord et la fraîcheur on avait abandonné l’idée d’une voie dans les Cerces, on pensait bien aller s’abriter du vent dans une falaise plein sud vers la Bérarde. C’était sans compter sur les travaux à Saint Christophe…(pour info c’est fermé en semaine de 7h45 à 17h jusqu’au 23/10). Bon qu’est ce qu’on peut faire d’autre ? Les voies du bas Vénéon perdues dans les nuages bas n’étant pas trop tentantes, on se rabat sur une valeur sûre, Chamrousse et les Rochers de l’Homme.
A l'Arselle vers 10h30 ça ne paraît pas encore tout à fait gagné, y a un vent pas possible et ça caille d’enfer. Heureusement comme c’est plein sud même si quelques rafales viendront nous lécher de temps en temps et que la fraîcheur sera de la partie, le rocher noir sera lui très chaud. Parfois en été c’est un handicap là on a bien apprécié.

La voie choisie «Du Col Mao au Rotary» donc s’avérera très jolie, soutenue dans le 5+/6a et avec quelques passages remarquables.

La traversée de L3 avec un début un poil gazeux et où il faut grimper, enfin traverser, entre les spits.

Malgré la fraîcheur on apprécie toujours autant la vue.

Seules les 2 dernières longueurs sont un peu plus décousues mais il y a encore quelques beaux passages,  Mister Antoine dans le dernier passage de 5+.

Comme toujours aussi ici un clin d’œil aux riantes bourgades de la vallée de la Romanche quelques 1300 mètres plus bas.





Finalement on est plutôt content de notre journée. Si on y a un peu perdu au niveau cadre, le Vénéon et ses sommets enneigés à l’automne… on s’est fait plaisir au niveau escalade. Et puis au retour vers 16h30, les flaques d’eau à l’ombre n’avaient toujours pas dégelé, donc pas de regret pour les hauts sommets où il aurait fait vraiment trop froid.

Partager cet article

Repost0