Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 20:41

Aluna festival, Christine et Claude en avaient été enchantés l’année dernière alors ce week-end ils nous invitent en Ardèche pour aller en profiter. Alléché par le programme, on ira le découvrir seul le vendredi soir, puis tous ensemble le samedi. Vendredi justement, c’est un peu la course pour rejoindre Ruoms, Thomas est avec nous mais bon, faut quand même pas pousser ce n’est pas encore un rockeur alors on le dépose à Montélimar puis on file. Sur place après s’être garé dans des parkings aménagés on accède par navette au site situé dans un camping sur une colline au-dessus du village. Accès tranquille, site spacieux cool.

alu1En arrivant on écoute quelques chansons de Lou Reed, une légende… un peu poussive sur ce coup-là mais bon quand même comme dira Izia plus tard «P… c’est le pied j’ai quand même vu Lou Reed !!! ».

alu2Izia justement c’est notre deuxième concert et une des motivations de notre venue ce soir… Ah y a pas à dire cette petite à une énergie d’enfer. Jeune, pétillante, perchée sur ses hauts talons, elle n’arrête pas d’un bout à l’autre de la scène avec un petit côté Janis Joplin parfois…Agnès ne connaissait pas (mais comme c’est la fille de Jacques H je n’ai eu aucun mal à la convaincre) elle n’a pas regretté, on a adoré.

alu3Gros morceau ensuite avec Shaka Ponk…, j’adore la musique et même si les puristes trouveront que par rapport à leurs débuts ils se sont un peu assagis et que leur spectacle est un peu trop bien rodés.

alu4C’est quand même un joli choc acoustico-visuel… et on se laisse bien entrainé dans leur univers détonnant. C’est d’ailleurs plus ça que leur musique qui a intéressé Agnès qui n’était pas sûr de survivre à tous ce ramdam… Il fallait pourtant puisqu’on a remis cela le lendemain.

Le lendemain nous y voila donc, on est tout une bande, Aurélie, Cathy, Christine, Jeanne, Claude, Marco, Gaspard et pour nous c’est journée découverte car si on connait un peu, aucun des groupes ne nous est vraiment familier et puis surtout c’est le premier concert de Thomas. Tout un monde à découvrir pour lui qui n’écoute pas de musique et qui voulait surtout voir France/Espagne ce soir....Ca commence très fort par un accès délicat à cause du monde (20000 il paraît), on a tous trouvé qu’on touchait la les limites de capacité du site… Comme ça il aura vu aussi ce qu’est une foule, heureusement à l’ambiance bon enfant.     

alu5On débute tranquillement depuis un point haut où on peut s’asseoir et qui nous servira de base pour toute la soirée. Caravan Palace d’abord, ca swing et c’est très sympa sur scène. Pour vous situer le style ça fleure bon les Triplettes de Belleville… Tout ça ne vous dit rien non plus? Cherchez un peu sur le net alors.

alu6On poursuit par Thomas Dutronc, de sacrés guitares, un joli violon et physiquement le vrai fils de son père. Un set tranquille de joyeux saltimbanque et un clin d’œil au match de foot du jour, j’ai même amené Thomas tout près dans la fosse, il commence à s’y faire.   

alu7L’ambiance monte d’un cran ensuite avec Dionysos. Au départ je n’aime pas tous les morceaux mais finalement si. Un chanteur bondissant, un univers loufoque, on a tous été emporté par leur enthousiasme. C’est avec plaisir qu’on les reverra à Musilac.

alu8Et puis là, on en revient à peine…Thomas adore et découvre le rock’n roll waouh !!!

alu9Manu Tchao pour finir, visiblement c’est pour lui qu’était venu la majorité des spectateurs et le festival est en transe… pas nous, on préférait du temps de la Mano Négra, enfin c’est quand même une belle conclusion même si on en profite pour s'échapper un poil avant la fin. C’est qu’on commence à fatiguer et que notre week-end ardéchois a aussi eu un petit coté sportif mais ça c’est une autre histoire… 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 12:18

 J’ai assisté à des dizaines et des dizaines de concerts et Bruce Springsteen sur scène ça fait parti des meilleurs choses que j’ai vues. Alors cette année c’était vraiment l’occasion de s'offrir 2 plaisirs d'un coup, la découverte d’une ville qu’on voulait visiter depuis un moment et le plaisir de revoir the Boss.

bsbDepuis quelques jours on a nos billets pour le concert alors on a mis à profit ce week-end exceptionnel... (sans sport malgré quelques tentations samedi), pour peaufiner un peu les détails de notre futur long week-end de l’ascension. Ca y est tout est à peu près calé reste plusqu’à attendre le grand jour… Barcelone&Bruce ça promet.

En attendant coté Bruce un petit avant gout avec ces vidéos de concert filmées là bas déjà. Les amis si c’est complet le 17, il reste des places le 18 ici, alors moi je vous le dit un concert de Bruce Springsteen et du E Street Band, à Barcelone en plus, même si the Big Man n'est plus là c'est exceptionnel, vous venez ?

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 20:33

festivarc1

C’est le titre du Film de Cedric Kahn que nous avons vu samedi dernier. Il traite de 2 thèmes et présente de ce fait 2 parties. Une première où on voit comment un couple et surtout un homme encore plein de rêves et pas tout à fait adulte dans sa tête, est entrainé, à travers un projet pas très raisonnable vu sa situation, dans la spirale du surendettement. Un plaidoyer plutôt classique et sans surprise sur la façon dont les systèmes officiels ou parallèles exploitent la fragilité d’une situation. Une deuxième où resté seul en France avec le fils de son amie partie chercher un meilleur sort au canada, il doit faire face seul à toutes ces difficultés. C’est là que le film décolle vraiment, le lien qui se tisse entre l’enfant et l’adulte, qui n’est pas son vrai père, est magnifiquement présenté et l’interprétation de Guillaume Canet et du jeune garçon sont superbes. Les retrouvailles finales sont aussi particulièrement réussies et même si de l’autre coté de l’atlantique la vie n’est pas facile non plus, le chemin personnel parcouru par les divers personnages laisse une note d’optimisme. A aller voir donc mais pas toute suite puisque ce film n’est pas encore sorti. 

Nous avons eu la chance de le découvrir à la cérémonie d’ouverture du Festival du film européen des Arcs en présence du réalisateur et de Leila Bekhti personnage féminin principal du film. C’était notre première expérience de ce genre de manifestation, nous avons été enchantés. Accueil simple et sympathique, présence du jury du festival, dialogue avec le réalisateur et la comédienne d’une part. Réelle motivation et passion des organisateurs pour promouvoir une identité européenne du Cinéma qui peine à exister face aux grosses machines américaines d’autre part. Si vous passer par là bas allez y faire un tour, pour des fans de cinéma je pense que c’est vraiment l’occasion de passer une excellente semaine. Peut-être d'ailleurs que pour une prochaine édition on se laissera tenter par une expérience plus longue.

festivarc

Vous profiterez aussi d'un cadre plutôt sympathique, témoin ce joli coucher de soleil sur un sommet emblématique du coin dont je vous laisse deviner le nom. En plus cette année la neige était au rendez-vous et à la sortie la cérémonie le clair de lune était fantastique, félicitations aux organisateurs et merci à Fabienne grâce à qui nous avons pu assister à tout cela.   

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 20:57

Eh oui on aime alors on y retourne sous un soleil éclatant cette fois ci. Pour ceux qui ne connaissent pas, le site se divise en 2 parties, une première avec plein de stands pour se restaurer et acheter des babioles diverses, une deuxième ensuite avec les 2 scènes.

dmus1Celles ci sont cote à cote, pendant qu’un groupe se produit sur l'une, la seconde est préparée pour le groupe suivant, ainsi il y à très peu de temps mort entre les concerts (5 minutes environ), ce qui assure un rythme et un tempo d’enfer. Hier soir on a aperçu Deus et Lily Wood and the Prick avant de rentrer dans le vif du sujet.

dmus2Aaron, super chaleureux avec bien sûr Lili que vous connaissez surement tous, non ? alors ecoutez...

 

 

dmus3Gaétan Roussel, ex chanteur de Louise Attaque, on ne connaissait pas spécialement mais on a encore passé un très bon moment.

dmus4PJ Harvey, c’est pour elle qu’on était là, une voie exceptionnelle avec un concert très orienté sur son dernier album Let England Shake. C’est sûr j’irai la revoir dans un set plus long. Et puis comme ici on a toujours des surprises, le «choc» accoustico-visuel de la soirée. On n’en avait jamais entendu parlé et on n'avait aucune idée de qui étaitent Chemicals Brothers.

dmus5Bin voilà on sait maintenant ce que peut donner un concert d’Electro, des tonnes de décibels, des lasers, une explosion de lumière et des djeuns qui sautent dans tous les sens, plutôt fun finalement.. (par contre sans bouchons d’oreille ça peut aussi virer à la torture au bout d’un moment)

dmus6

 

 

 

Mais bon malgré un petit moment de faiblesse on garde le sourire et on profite presque jusqu’au bout* de toute la diversité proposée par ce bel événement, c’est sûr si on est là on reviendra l’an prochain

*Comme hier on zappe les 2 derniers groupes, j’aurais bien écouté Philippe Katerine pourtant mais il est tard et on a aussi d’autres trucs à faire demain...

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 11:26

mus1

 

 

 

 

C’était la première fois que nous y allions et nous avons été conquis, un accès simple, un cadre sympa, une programmation variée et même pour certaines la découverte de boissons inconnues…Quelques images colorées des groupes que nous avons vus. Eh oui on ne les a pas tous vus, c’est qu’il faut gérer l’effort...  

 

 

 

 

 

mus2Ben l’oncle Soul d’abord d’un peu loin, puis on s’est rapproché, pas mal du tout.

mus3Bernard Lavilliers, mille fois mieux qu’au summum quelques mois plus tôt, merci pour ce bon moment.

mus4Dans la même veine vieille gloire, la vedette du soir pour une bonne partie du public.

mus5Monsieur Santana… Moi qui l’avais vu déjà 5 fois dans ma jeunesse j’ai été un peu déçu, mais bon une légende ça s’écoute bien quand même.

mus6Et pour finir (enfin pour nous parce qu’après il y avait encore 2 groupes), une belle surprise les Ting  Tings, un binôme anglais d’Electro pop qui déchire… d’ailleurs ce matin Julie nous a dit « Quoi !!! vous avez vu Ting Tings, trop de la chance !!! ». C'est pas faux, c'est pas faux, d'ailleurs on y retourne ce soir avec grand plaisir… 

Partager cet article

Repost0