Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 19:49

Les enfants veulent aller au ciné (séance de 20h45), le film ne nous tente pas alors comme la météo ce week-end est décidément très belle, on en profite, après les avoir déposés, pour aller attraper une jolie vue dans la lumière du couchant.

bs1 A Grenoble c’est toujours assez simple, une paire de basket, une montée rapide et hop, on est à la bastille pille pour le jeu des derniers rayons. C’est vraiment très calme et paisible le dimanche soir, on devrait y venir plus souvent. bs3Après avoir profité des dernieres couleurs on redescend par la route qui ici est beaucoup plus raide que n’importe quels chemins usuels de montée. Dans l’autre sens, en vélo par exemple, on le sent bien, n’est ce pas Yves…

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 13:16

Si j’ai fait un peu d’athlétisme dans ma jeunesse et côtoyer (à un modeste niveau pour moi) dans quelques compétitions régionales et nationales des athlètes ayant eux atteint le niveau mondial, je n’avais jamais assisté à un meeting de ce niveau. C’est chose faite depuis hier soir à Lausanne. Cette compétition réputée a déjà été le théâtre de jolies performances, nous n’avons pas été déçus. Joli stade au couché de soleil, ambiance conviviale, petite fraîcheur, et de beaux moments donc. Un 100m avec 5 coureurs sous les 10, la meilleure perf de l’année pour Asafa Powel (9,78) et un Christophe Lemaître qui sur cette course semblait bien loin mais qui égale quand même son record de France. 17,91 au triple pour T. Tamgho  (meilleure perf mondiale de l’année). R Lavillenie qui survole la perche. Des courses de fond à un rythme visuellement ébouriffant, un 5000 sous les 13 minutes par exemple ça va vraiment très, très vite comparé à nos allures de footing même en mode rapide…. 2 photos pour illustrer.

lau1Le Stade, R. Lavillenie et son saut victorieux à 5,83 (octante et trois dans la langue locale)

lau2Quelques vedettes d’un soir. De gauche à droite, une vraie légende de l’Athlétisme mondiale (qui à 51 ans !!! court encore pour son plaisir sous le maillot de la Slovénie), je vous laisse devinez ? , Dayron Robles (recordman du monde du 110 haies), Asafa Powel et Christophe Lemaître. A noter et c’est encore plus frappant sans survêtement, la différence morpho criante entre Lemaître fin et élancé et Powel au physique nettement plus bodybuildé. Pour conclure si vous aimez l’Athlétisme, Lausanne c’est vraiment tout prêt de Grenoble et pour un prix modique (20 euros) vous pourrez assister à un très joli spectacle.    

Partager cet article

Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 20:50

Quelques images supplémentaires de notre séjour dans le Lubéron pour vous faire partager l’intérêt de ce petit coin pas si loin de Grenoble. Dans le registre de la balade familiale débrouillée (pied montagnard conseillé surtout pour les enfants), il ne faut pas manquer les Gorges de l’Oppedette. Un petit sentier ludique avec quelques sections techniques sécurisées par des rampes métalliques, un passage à gué de difficulté variable suivant le débit, une remontée raide passant par une petite grotte au prix d’une échelle et enfin un retour par un joli sentier en balcon au dessus d’à-pic presque vertigineux. La suite en images.

esp1Au bout du doigt de Thomas la zone de remontée

esp2Dans la descente, l’équipe est hyper concentrée pour négocier les passages techniques rendus un peu glissants par les orages de la veille

esp3Dans la gorge, l’eau est un peu boueuse.

esp4Le clou du spectacle la grotte et sa petit échelle.

esp6Du joli sentier balcon le site d’escalade du Refour (beau rocher mais peu de voies faciles apparemment) au pied duquel on passe à la sortie des gorges.

esp5Ensuite un passage par le village aux maisons de pierres typique du coin et nous voici de retour à notre point de départ. Une balade de 2 petites heures, 160 m de dénivelé où il y a toujours une petite difficulté technique ou un beau point de vue pour motiver le marcheur récalcitrant qu'est Thomas. Voila on peut rentrer sur Grenoble pour fêter dignement et sur 2 jours (parce qu’il y a des chiffres qui ne s’oublient pas) l’anniversaire de la toujours jeune et charmante Marie… Pour se remettre de tout cela après un nouveau tour en VTT en mode récup sur la colline dans la lumière vespérale du dimanche après-midi rien de tel qu’un petit remontant.

espSaumon, citron, Limoncello, bercé par exemple par quelques belles voies comme celle-ci

(merci Steph pour la suggestion), pour conclure tranquillement une semaine, je vous conseille ce petit cocktail. De quoi aborder la prochaîne en toute sérénité...(encore un peu ski, de l''escalade, les deux ?)

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 14:58

Ce mercredi on fête Noël avant l’heure avec les savoyards de Paris. L’un d’entre eux, Yves, étant arrivé la veille, on se fait donc une petite sortie fraternelle et sportive pour pouvoir apprécier encore plus le repas de midi. Au départ on avait imaginé un peu de cascade mais avec ce redoux ce n’est guère possible. Qu’à cela ne tienne, aux alentours de cette inépuisable agglomération il y toujours quelques mythes à explorer. Aujourd’hui c’est à un mythe cycliste qu’on s’attaque, la montée de la Bastille. Si elle est maintenant un peu tombée dans l’oubli, elle a connu son heure de gloire lors de mémorables étapes du Critérium du Dauphiné dans les années 80.

bas0Nous c’est en VTT qu’on l’aborde, ça permet certes d’y aller tranquillement mais même comme ça, il faut bien reconnaître que les pourcentages sont impressionnants. En plus comme ils sont peints sur le bitume, ils agrémentent agréablement l’ascension, de 24 à 34% où c’est raide, autour de 15% où ça l’est moins, ce qui ici paraît vraiment tout plat…

bas1Au sommet même avec ce temps mitigé c’est agréablement panoramique. Peu de monde mais comme il est près de la mi-journée on commence à voir arriver quelques sportifs grenoblois venu se détendre un peu entre midi/deux. Si on peut parfois monter ici à ski, aujourd’hui c’est des joggers qu’on croise en majorité. Pour la descente on avait prévu de passer par la Vierge Noire mais il est tard alors c’est par la route qu’on repart, l’occasion justement de croiser un sportif connu en plein effort. Après quelques discussions on laisse repartir Jean Jacques vers le haut et on se promet de revenir ici l’an prochain mais en footing cette fois, sport de prédilection de l’amateur de marathon qu’est Yves. Sur ce, bon Noël à tous et à tout bientôt pour des nouvelles glacées de la Haute-Maurienne.  

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 07:56

20 cm mesuré, une demi heure de pelletage, bon echauffement avant la première aventure de la journée, descendre du Murier pour rejoindre son lieu de travail.

murEnfin c'est bien joli tout ça et il neige toujours.... A suivre... bon finalement 32 cm mesuré en fin d'après-midi (tassement en cours), beaucoup trop dangereux pour tenter "the spot of the ski..."

Partager cet article

Repost0