Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 20:12
Le footing sur la plage avant d'aller bosser c'est un des vrais plaisirs de Pointe Noire. Alors même s'il faut se lever tôt (6h...) j'en profite.  Le soir comme la nuit arrive vers 6h c'est moins facile d'aller courir. En plus il fait plus lourd et je suis crevé...
En ce moment c'est le début de la saison sèche et les températures sont encore agréables le matin alors rien de tel avant de commencer une longue journée de travail...Et puis ça permet de garder un peu la forme pour de prochaines rando... mais non y plus de neige  

Partager cet article

Repost0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 16:32

Footing

Si je fais un peu de sport dans l’année, ça fait un an que je n’ai pas couru, depuis mon voyage au Gabon en fait. En France je n’aime pas trop courir et je trouve toujours autre chose à faire pour me dépenser. A l’étranger par contre ça reste le moyen le plus simple de faire un peu de sport. Ça permet aussi de découvrir le pays sous un autre angle pas déplaisant. Pour l’horaire, ici c’est tôt le matin avant qu’il ne fasse trop chaud. Je pars donc tranquillement (j’ai pas trop de repères et en général les points de coté arrivent vite…) de mon hôtel vers la plage de Pointe Noire pour un A/R. Il est 6h30 il ne fait pas trop chaud et c’est encore bien agréable. A mesure que j’approche de la plage je croise plein d’autres sportifs, joggers, marcheurs, club d’art martiaux, footballeurs et même surfeur matinal…
Tout le monde profite de la relative fraîcheur du matin. Retour à l’hôtel après une boucle de 35 minutes, ce n’est pas bien long mais pour une première depuis un an c’est déjà pas mal. Je tacherai d’allonger un peu la prochaine fois (enfin si j’ai le temps d’aller recourir).


Chauffeur

Ce coup-ci je n’ai pas de voiture de location alors pour me déplacer on m’a affecté un chauffeur. Je n’ai pas l’habitude de fonctionner comme ça mais finalement c’est plutôt pas mal. Ça évite les ennuis possibles sur la route (voir ici) et les échanges avec Brice sont sympas et très intéressants.

La route, Brice et la «toute petit voiture».

Obamania
La mayo c'est l'eau minéral nationale, ben oui on ne boit pas que de la bière 

Couleurs
Expo de peinture devant la poste de Pointe Noire. Peut-être que j'en ramènerai quelques unes (sans oublier la bière bien sûr...)

Partager cet article

Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 15:34

Contrairement à ce que ces photos pourraient laisser croire ce n’est pas la vie de château. Mais en tout cas c’est intense et bien dépaysant à tous points de vue.


Ben quoi y a pas de photos ?  Oui c'est vrai je n'arrive pas à en mettre pour l'instant alors je vous laisse imaginer les 3 photos accolées que j'avais préparées :  
                    - un autoportrait devant une Ngok (bière locale très gouleyante).
                    - la plage de Pointe Noire, soleil, belles vagues super pour le surf (bon je n'en fait pas et de toute façon j'ai pas le temps)
                    - les pieds en éventail au bord de la piscine (rien que pour frimer je ne me suis même pas baigné)

Ca y est voici les photos (je laisse quand même le commentaire...)

Et un clin d’œil à tous les buveuses et buveurs de bières de ce samedi soir (j’en connais, j’en connais…). De toutes façons il n’y aura pas de «Ngok»…

Partager cet article

Repost0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 11:39

Ça commence hier midi après un bon repas au resto par le dialogue suivant :
- alors ça vous a plu ? 
- ah oui parfait comme dernier repas c'était vraiment bon !!
- ..... ??
- Ben oui ce soir je vais tester l'A330 en turbulences subtropicales....
Moyen comme humour mais bon dans le contexte actuel ma journée a souvent été rythmé par ce genre de remarques.

Mais venons-en aux faits, hier soir donc décollage à 21 h de Saint Saint-Exupéry à destination de Pointe Noire (Congo).
   - Ça accélère, tiens un bruit bizarre dans la queue de l'appareil.
   - Ça monte et on voit le sol s'éloigner (j'aime bien ces moments ça me rappelle un peu le parapente dont je feuillette justement une revue).
   - Après 2/3 minutes de vol plein de bruits bizarres dans les ailes (apparemment les volets n'arrivent pas à se refermer...).
   - Interruption de la phase de montée, on est à plat, on vole vraiment doucement...Moi, qui avec le parapente, sait ce qu'est une vitesse de décrochage ça commerce légèrement à m'inquiéter... 
   - On tourne, ça secoue légèrement, ah oui là c'est clair y a comme un problème !!
   - Pas d'info de l'équipage, quelques personnes commencent à s'énerver... (Après coup les hôtesses nous diront que bien que conscientes du problème, elles n'en savaient pas plus que nous et n'ont de toutes façons pas le droit dans cette situation de solliciter les pilotes, c'est à eux de communiquer une fois la situation évaluée).
   - On a beau se dire que non quand même !!! 2 accidents à si peu d'intervalle ça défie toutes les lois de la statistique aérienne !!! C’est quand même un peu flippant.
   - Après quelques minutes encore, message du pilote "Mesdames messieurs un problème mécanique nous oblige à aller nous reposer sur Lyon..."
   - Pas d'affolement on entame la procédure "normalement". Je ne peux pas m'empêcher de me dire dans les quelques virages d'approche qui secouent un peu qu'on vole vraiment très très lentement... 
   - Atterrissage olé/olé ça bouge dans tous les sens mais bon ça a l'air d'aller, d'ailleurs on ralentit, on s'arrête...
   - Tiens ça fume coté droit, y a plein de voitures de pompiers autour et plein de liquide qui s'écoule de l'avion... Apparemment le pilote a du solliciter les freins roues à mort car il était privé d'une partie du circuit hydraulique (on n'en saura pas plus techniquement...).
   - En tout cas on est à l'arrêt et tout va bien. L'avion d'ailleurs il ne bougera plus par ses propres moyens et on patientera une demi-heure à l'intérieur avant qu'on vienne nous remorquer jusqu'à notre point de parking. 

Au final une situation incidentelle sûrement assez classique dans l'histoire de l'aviation mais un petit moment de doute pour nous dans le contexte actuel. L'une des hôtesses nous dira d'ailleurs que ce genre de situation est une première pour elle.
Après ça le reste est beaucoup plus cool, je retrouve des Grenoblois que je connais (eux ils partaient pour Hongkong). Tout le monde a raté ses correspondances (Tokyo, Nouméa, Chine...) et discute de sa situation. L'ambiance est plutôt bon enfant même si l'attente est longue, qu'on a soif et qu'on meurt de faim. L'aéroport est désert et il ne reste plus beaucoup de personnel pour aiguiller tout ces voyageurs soulagés mais qui veulent savoir quand ils vont repartir et où ils vont dormir...
Pour nous ce sera finalement un retour sur Grenoble en taxi, après encore quelques péripéties qu'on trouvera plutôt drôles et qui se règleront dans la bonne humeur (départ 18h45 retour 2h du mat le lendemain vraiment éclair cette mission au Congo).

Ce matin je ne sais pas pourquoi mais je trouve la lumière du ciel encore plus belle. Pour la suite normalement je repars jeudi soir (enfin bon encore un petit effort et je ne raterai pas le Voloapéro...).  

Partager cet article

Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 21:22

J’aime Paris et les grandes capitales en général. Ça doit être une peu grâce à Yves qui à travers tous ses voyages m’a donné le gout de la découverte (le plus souvent à pied…) de tous ces grands endroits très cosmopolites. La dernière fois que nous nous sommes baladés à pied dans une grande métropole c’était à Bangkok.

Là nous voyant tous les 5 à la sortie de la gare de Lyon nous diriger vers le premier arrondissement qui nous servira de base pour ce week-end prolongé, le contraste est vraiment frappant. Non que ce soit mieux ou moins bien, c’est tout simplement très différent.

Paris pour moi c’est certes de très beaux monuments/musés… à visiter mais c’est surtout le charme de beaux endroits et de belles lumières trouvés parfois par hasard au détour d’une promenade.

C’est ses multiples parcs où on peut flâner, s’étaler dans l’herbe un livre à la main en regardant le ciel (si si c’est possible) au milieu d’une architecture flamboyante.

C’est ses ponts qui enjambent la Seine en nous offrant des perspectives et angles de vue sans cesse renouvelés. Allez un soir au soleil couchant un verre à la main avec une bonne bouteille pique-niquer sur le Pont des Arts vous verrez c’est un luxe rare.

C’est ses pauses improvisées à coté du brouhaha de la «plus belle avenue du monde» où sous d’improbables statues on se croirait complètement ailleurs.

C’est ses spectacles de rue croisés de ci de là et desquels on ne peut se détacher parfois tellement ils sont riches et intéressants. C’est ses bars du soir où noyé au milieu d’une foule bigarrée on peut déguster une bonne bière ou un super cocktail. Cette fois on a essayé le «O Sullivan Rebel Bar» (sans les enfants), personnel sympa et vue imprenable sur la tour St Jacques toute illuminée. C’est aussi ses cafés du petit matin rue Montorgueil quand tout le quartier se réveille. Ça c’est aussi valable ailleurs et même à Grenoble mais bon la rue Montorgueil et son ambiance « villageoise» c’est à deux pas du charmant pied à terre que nous prêtent Fabienne et Yves. Et encore merci à eux car le principal attrait d’un week-end ici c’est de pouvoir profiter de tout ça sans avoir à se déplacer presqu’autrement qu’à pied.

Pour terminer la «bridge» photo du jour avant le retour à la montagne parce que bon même si ce séjour est bien agréable on ne va quand même pas déménager. Et d’ailleurs pour «contraster» tout ça on part dans la foulée quelques jours en Haute Maurienne mais ça c’est une autre histoire. 

Partager cet article

Repost0