Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 21:17

corm0Version mer d’abord puisque après 10 jours torrides en Italie et une arrivée en fin de journée sous une jolie lumière.

corm1

Notre premier camp de base sera pour profiter de la grande bleue. Pour ça le camping U Sole Marinu au nord de Patrimonio est vraiment idéal. Ambiance familiale, tente à 2 pas de la l’eau, plage de galets tranquille.

corm2Une super crique rocheuse avec une perspective exceptionnelle.

corm3A chaque soir son coucher de soleil.

corm4On ne s’en lasse pas et on en profite jusqu’à la nuit.

corm5Suggestion d’accompagnement… essayez c’est divin.

corm6Bon on peut aussi s’atteler à d’autres activités moins contemplatives, l’eau est cristalline et les rivières pas si loin.

corm7Les balades d’avant petit dej très sympas

corm8Et puis à quelques encablures il y a aussi de jolies vieilles pierres, par ici

corm9Ou par là.

corm10Et pour les amateurs de côte sauvage le cap Corse n’est pas loin. On l’appréciera encore plus sous les éléments déchainés du dernier jour.

Partager cet article

Repost0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 12:14

 Les Cinque terre en quelques images. De notre super camp de base de Montoggio (un camping à l’Italienne exceptionnel… je vous en dirais surement quelques mots plus tard), nous y sommes allés à la journée pour nous balader, nous baigner, à pied ou en train tout est possible et facile ici.

ct1Romagiorre le plus au sud.

ct2Joli bouquet…

ct3Manarola accroché à sa montagne

ct4Vernazza, glace baignade…

ct5Retour à Monterrosso à pied pour nous (en train pour Julie et Thomas)

ct6Vers 18h30 il fait moins chaud et on a un peu d’ombre.

ct7Vernazza et Romagiorre tout au fond. Le sentier accroché lui aussi à la montagne permet quelques vues saisissantes. Alors même si c’est sûr pour mieux apprécier la majesté des lieux, il faudra surement y revenir à un moment moins chaud et moins touristique, pour une première visite…  

Partager cet article

Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 12:47

ar1

 

 

 

 

 

Pff de toutes façons il fait bien trop chaud et puis avec les folles soirées qu’on a passées faut quand même pas exagérer, priorité à la récupération passive.

 

 

 

 

 

 

ar2Ou à la limite faiblement active mais pas plus...

ar3Aller si quand même, on n'a pas résisté à une agréable balade en VTT autour de Lablachère, perdu dans les vignes, c’est doucement vallonné.

ar4Claude qui connait le coin par cœur nous dégotte même quelques singles amusants

ar5Quelques bouts de routes et des sous bois ombragés au milieu du son des cigales, ça fleure bon le sud tout ça et il ne nous en fallait pas plus pour ce week-end.   

Partager cet article

Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 21:32

Version intérieure

csiOu version extérieure

csC'est comme vous voulez...

Partager cet article

Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 11:01

bsp0

 

 

 

 

 

 

Pour notre dernière après midi c’est vers la colline de Montjuic qu’on va. Approche en métro avant la petite grimpette, car même si on adore parcourir les villes à pied, la journée risque d’être fort longue alors il faut s'économiser. Jolis points de vue en montant, sur le port d’un coté, sur la Place d’Espagne de l’autre. Visite de la Fondation Miró et toujours un sacré festival de couleurs. A propos des visites de musées d'ailleurs, on ne peut que vous conseiller de prendre l’Articket. Pour 30 euros on peut visiter 7 lieux d’art, outre que c’est avantageux au niveau prix (à partir de 3 visites), ça évite de faire la queue à l’entrée (pour la Predrera et le musée Picasso on a apprécié…).

bsp1Après cela on va flâner sur l’esplanade Olympique, moderne et très impressionnante aussi. Pas de compétition aujourd’hui mais l’animation et l’excitation monte doucement… C’est que si vous suivez ce blog, vous n’êtes pas sans savoir que c’est à une redoutable célébration penne qu’on est «convié» ce soir… Hier d’après les journaux ils étaient 55000. Aujourd’hui je ne sais pas mais en tout cas les alentours se peuplent tranquillement dans une joyeuse discipline. Ouverture des portes à 18h, on ne rentre pas tout de suite mais pas loin…

bsp2Le stade est très beau et encore un peu vide, ça laisse le temps de se promener et de profiter de cette ambiance bon enfant. J’aime bien ces petits moments d’attente et de communion paisible où les gens sont tranquilles et heureux d’être là.

bsp3Huit heures moins vingt, le concert commence à neuf (en fait ce sera vers dix…), mais ça passera très vite, on discute un peu musique avec nos voisins, les techniciens mettent un peu d’animations pour nous faire patienter… cool.

bsp5Et puis surtout notre arrivée précoce va nous permettre d’obtenir le graal du fan transis, le petit ruban vert attaché à mon poignet. Sombre bout de papier dédicacé par le maitre ? Que nenni, mieux que ça, l’accès autorisé à l’avant scène. En effet cette zone d’une dizaine de mètres, délimitée par des barrières, est d’accès libre au début, puis après comptage de toutes les entrées et remise de ce petit bracelet, bloquée et réservée au seul porteur du dit bracelet. Je réussi à y attirer Agnès après l'avoir convaincue que ce système pourra surement assurée sa survie au milieu de la foule déchainée (même au plus fort de la tempête…), super,  du coup on aura jamais été aussi près de la scène dans un concert aussi énorme. Vers 10h (1 heure de retard mais personne ne lui en veut) Monsieur se pointe et c’est parti pour un peu plus de 3h de concert.

bsp628 chansons enchainées à un rythme d’enfer (ils ne quittent même pas la scène avant les rappels). Des classiques ou moins (setlist ici), une dizaine de musiciens autour du groupe historique… du violon, de l’accordéon, un peu de congas, une grosse section cuivre, de superbes voies noires à qui il laisse parfois la vedette comme sur "Rocky ground"...

bsp7Un solo de guitate décoiffant de Nils Lofgren sur "Because the night", un enfant qui monte chanter sur scène avec lui, un hommage émouvant au Big Man sur "Tenth Avenue Freeze-out", une énergie débordante...du Springsteen quoi....y a pas à dire le E Street Band reste une sacré machine pour soulever les stades et c'est exceptionnel d'être dedans.

bsp8Après tout ça il est plus d’une heure du matin et cette dernière journée comme tout les autres a été terriblement bien remplie. Voila en fin de matinée on repart… forcément c’était trop court mais on a adoré et surement à cette douceur de vivre il faudra regouter...

Partager cet article

Repost0