Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 22:52

Avec Cécile et Julie on essaye de combiner goulotte et ski, ça donne un peu de piment à la montée comme ça.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Et du piment il en faut aujourd'hui car comme on ne peut pas dépasser Freydière, le départ et son long portage ne font pas vraiment rêver. Bon heureusement on n'a pas prévu de redescendre par là...

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Quand on retrrouve la neige ça va déjà beaucoup mieux

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Le Grésivaudan s’ensoleille doucement pendant que nous on poursuit notre longue marche d'approche à l'ombre.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Un chamois vient nous encourager

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Et voilà après 1200m on y est enfin

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Julie nous montre d'emblée qu'elle sait encore utiliser des crampons et des piolets

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Belle ambiance et progression facile

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Quand soudain !!! Si si l'habituel ressaut en glace est bien là. Ouf on n'a pas monté tout ce matos pour rien. C'est court certes mais c'est de la vraie glace, certaine n'en avait pas vu depuis pfff !!!, c'est tellement loin qu'elle ne ne se rappelle même plus du parfum.  

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Jolie longueur où on s'efforce d'utiliser un max le matériel si lourdement porté jusqu'ici (un brin de 60, 4 broches, 2 friends et 2 coinceurs...)

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Vu du dessus. Un peu après la sortie j'arriverai même à faire un super relai sur 1 friend et un coinceur... pas peu fière de mon œuvre d'art.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Plus haut on range la corde pour une progression toujours sympa.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Avant de trouver enfin le soleil dans le cadre splendide et vertigineux des pentes de sortie. 

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Un dernier effort....

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Et vers 12h nous voilà sur ce pic tout pointu.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Un belle pause et il est temps d’attaquer l'autre volet de la journée, la transfo. Sur ce point la face sud du Pic du loup est excellentissime

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Il est 12h30

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

C'est lisse.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Et décaillé à point pour une super descente vers le Lac du Crozet

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Où on remet les peaux pour rejoindre le Grand Colon dont la descente ouest nous fait un peu plus rêver que le retour par le GR.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Montée tranquille, c'est que ça commence à faire un peu de déniv, sur fond de Pic du Loup et de sa face sud qu'on vient de descendre.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Juste sous le sommet quelques taquins cumulus pointent leur nez

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Ça ne nous empêche pas de garder le sourire...

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Sur la calotte on passe rapidement sous les nuages

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Pour pénétrer dans l’entonnoir... Bon je sais avant l'époque des Grand Colon/baskets c'est un peu sacrilège... 

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Et d'ailleurs sans faire les difficiles, si c'est certes bien décaillé en rive droite, c'est quand même un peu bosseler par les passages et beaucoup moins lisse que plus tard en saison.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Sur le bas du coup on s'écarte sur la droite pour retrouver les belles pentes lisses sous la face ouest. S'en suit, piloté par Cécile, un cheminement astucieux sur les pistes forestières et après un court déchaussage on peut rentrer en ski jusqu'au 4 chemins.

Combo goulotte ski au Pic du Loup et au Grand Colon

Pas mal et de quoi apprécier la petite pause au retour à Freydière... Voilà j'avais déjà fait cette boucle avec Yo il y a quelques années, c'est vraiment un joli combo goulotte/ski. Là on a juste un peu augmenté le dénivelé en partant de Freydière mais en si bonne compagnie ça passe tout seul. 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 16:50

C'était le thème aujourd'hui avec Cécile.

Lead the climb...

Alors nous voici de retour à Saint Landry un site idéal pour ça.

Lead the climb...

Quelques minutes de préparation et hop il faut y aller !!!

Lead the climb...

Un peu plus haut.

Lead the climb...

Et jusqu'au bout.

Lead the climb...

Well done !!!

Lead the climb...

Vu du relais, c'est haut tout ça quand même...

Lead the climb...

Et quand on "lead the climp" faut aussi gérer le corde

Lead the climb...

La suite...

Lead the climb...

La suite seconde version, ça plonge quand même un peu...

Lead the climb...

La sortie au relais.

Lead the climb...

Le rappel avec un petit fil d’araignée, on se débrouille toujours pour faire du spectaculaire ici.  

Lead the climb...

Et un peu de bien raide.

Lead the climb...

Pour terminer. Parfait tout ça en plus vous avez vu qu'entre temps la neige est arrivée.

Lead the climb...

Allez il est temps de rentrer, non sans un petit clin d’œil à Sarah, et de conclure cette parfaite matinée.

Partager cet article

Repost0
27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 17:29

Quel plaisir aujourd’hui de faire découvrir la cascade à Elvire, après un reconnaissance express samedi je sais que le site de Saint Landry est en bonnes conditions.

Cascade à Saint Landry

Nous y voici donc ce matin.

Cascade à Saint Landry

Je monte d’abord poser une moulinette et Elvire s’essaye. Les premiers pas sont assez marrants… surtout pour la pause de pieds.

Cascade à Saint Landry

Mais après deux A/R ça va déjà beaucoup mieux

Cascade à Saint Landry

Et le plaisir est là.

Cascade à Saint Landry

On rappelle la corde et on repart donc pour 2 longueurs. Ce coup-ci c’est différent car il faut aussi récupérer les broches.

Cascade à Saint Landry

De quoi être prête à y aller en tête… tu crois ? non quand même.

Cascade à Saint Landry

Plutôt un relais confortable et un panorama 3 étoiles.

Cascade à Saint Landry

Avant d’attaquer la longueur la plus raide.

Cascade à Saint Landry

Une nouvelle convertie à l’activité ?

Cascade à Saint Landry

Et comme les choses sont bien faites, le rappel est lui aussi plein d’ambiance au milieu de toutes ces structures qu’on peut penser un poil fragile… Celles-ci on n’ira pas les tester en tout cas.

Cascade à Saint Landry

Voilà merci Elvire pour ton enthousiasme et pour cette super matinée et s’il y a encore des trucs à faire pas ici.

Cascade à Saint Landry

Ailleurs dans la vallée par contre, tous ce qui prend un peu le soleil s'est écroulé où n’est plus guère fréquentable. Le Rebruyant par exemple dont toute la rive droite est tombée.

Cascade à Saint Landry

La Frette dont une partie du mur centrale est aussi tombée. Alors même s’il y a encore de la glace et que tous les matins depuis samedi il fait quand même -5 à Bessans ensuite au soleil c’est vraiment le printemps…  

Cascade à Saint Landry

La goulotte Grassi en revanche semble encore pas si mal, elle reste à l’ombre toute la journée, juste un peu de soleil au couchant et pour l’avoir gravi récemment, il semble que tous les passages soient encore bien là… (enfin bon rien de sûr sans être aller voir)

Partager cet article

Repost0
23 février 2019 6 23 /02 /février /2019 20:29

A peine arrivée et une fois les affaires déposées, il fait vraiment trop beau alors c'est trop difficile de résister...

Le bonjour de Bessans

Du coup je fonce vers Bonneval, il est 16h30 quand je quitte le parking en direction des cascades de Saint Landry, je ne les vois pas mais je suis sûr que ça va être bon. Et en effet ça l'est...

 

Le bonjour de Bessans

En approchant je choisis celle de droite sur le photo, un large fleuve de glace puis une fin un peu plus étroite et un peu plus raide.

Le bonjour de Bessans

17h j'attaque.

 

Le bonjour de Bessans

Pendant ce temps le soleil décline doucement sur l'Ecot.

Le bonjour de Bessans

La partie finale du bas et inside, effectivement c'est un peu plus raide mais plutôt moins que d'habitude cette année.

Le bonjour de Bessans

Les relais de sortie.

Le bonjour de Bessans

Normalement on redescend en rappel, là je brasse un peu pour rejoindre la piste qui rejoint l'Ecot où cette fois le soleil se couche vraiment.

 

Le bonjour de Bessans

Un coup d’œil vers le Carro.

Le bonjour de Bessans

Puis de jolies couleurs vers les arêtes du Mulinet, comme la montagne est paisible à cette heure et une bien jolie façon de commencer la semaine.

Partager cet article

Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 23:37

Un petit tour vers un vallon classique aujourd’hui. On sait que les conditions y sont bonnes en nord (Philippe y était hier), pour le choix de la cascade comme on n’est pas tôt on se dit qu’on verra bien sur place en fonction de la fréquentation. Bonne surprise en arrivant au parking il n’y a que 4 voitures puis une cinquième celle de Benoit et Alexis avec qui on fera connaissance pendant l’approche et le retour. Rencontre sympa et puis forcément comme souvent dans le milieu de la montagne grenobloise on a des connaissances communes.

Vallon du Diable

L’approche est bien tracée, une fois sur place une cordée est dans Autisme (c’est Philippe et ses amis), Benoit et Alexis vont vers Répulsion (ils feront Répulsion puis Autisme). Il y a une cordée dans les Hémos, une dans Rage de Vivre (où ça spindrift un peu), on parie qu’il y en a une aussi dans les Larmes du Chaos, on va donc vers Minuscule Gully et l’Asymptote Infernale (j’adore ce nom) où il n’y a personne.

Vallon du Diable

Le temps de se préparer il est 10h quand on on attaque. L1 est vite avalée et l’ambiance à R1 est fort jolie.

Vallon du Diable

Lois dans L2 raide et pas si large, plutôt difficile on a trouvé.

Vallon du Diable

Cécile à la sortie de la partie raide.

Vallon du Diable

La longueur suivante, plutôt atypique pour le coin est vraiment ludique.

Vallon du Diable

Appuis glaces ou appuis rochers c’est très amusant à gravir. A la sortie on ne va pas au relais à droite pour faire un relais sur broches à gauche (quelques mètres plus loin il y en avait aussi un sur le rocher mais on ne l’a pas vu).

Vallon du Diable

Ça nous permet de continuer par l’Asymptote Infernale. La traversée dans l’herbe plein gaz peut être impressionnante mais elle n’est pas difficile. L'occasion d'un petit coup d’œil sur le versant sud en voie de décomposition forcément avec cette chaleur.

Vallon du Diable

Un peu de dry touffing, ça on connait bien… et on vient faire un relais sur broches dès qu'on rejoint la glace.   

Vallon du Diable

Dans l’asymptote coté glace ça déroule, coté relais par contre ce n’est pas le top, on en saute sur un seul point, puis l’heure tournant on ne fait pas la dernière longueur pour se concentrer sur la descente où on sait qu’on devra construire au moins un relais.

Vallon du Diable

C’est parti donc.

Vallon du Diable

Une lunule sèche plein gaz pour atteindre le relais de sortie de la Verge du Démon. Ambiance, ambiance...

Vallon du Diable

Et encore un peu plus dans le rappel surplombant au milieu des épées pendantes de la Verge où on se montrera très délicat sur nos appuis…

Vallon du Diable

Un dernier rappel plus serein et hop on y est.

Vallon du Diable

Un coup d’œil sur Autisme et Répulsion, gravies toutes les 2 ce jour donc.   

Vallon du Diable

Puis le retour au soleil toujours très cool ici. Voilà encore une bien belle journée cascade dans ce vallon fait pour ça et où ce jour la fréquentation était vraiment très raisonnable… What else.    

Partager cet article

Repost0