Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 18:22

Non ce n’est pas ce que vous pensez, c’est juste que comme cette année on ne peut pas réaliser nos Phantasmes ni atteindre l'Orgasme avec Cyril on s'est contenté d'une Érection matinale.... Vous ne voyez toujours pas ? Je vous explique alors. C’est une histoire de cascades de glace, Phantasme et Orgasme en sont deux qui sont interdites cette année pour cause de nidification. Érection en est une autre un peu mythique d’ailleurs pour nous, car impressionnante et raide et dont l’ouverture date du temps des pionniers de la discipline (en 1981 par Bernard Miard, Godefroy Perroux et Jean Mar Télé). A l’époque c’était vraiment une référence, ça l’est toujours même si avec le matos moderne sa cotation usuelle est passé de 6 à 5+.

Erection...

Ces derniers temps on sait que les conditions y sont bonnes alors nous y voici donc ce matin. On est venu tôt car on craignait un peu le monde mais non finalement on est seul.

Erection...

Un petit moment de réflexion et hop Cyril y va.

Erection...

Même si ça crochète bien et qu’il y a plein de pieds ça reste quand même bien raide.

Erection...

Et c’est plutôt physique… On est seul alors on prend notre temps, brochage méticuleux…

Erection...

Et ça y est après une trentaine de mètres bien soutenus, Cyril arrive enfin dans du plus aimable.

Erection...

R1 est confortable au-dessus de l’abîme puis L2 déroule et ce n’est pas pour nous déplaire.

Erection...

Je fais un petit relais sur broches, l’occasion d’une photo style goulotte. Plus haut on trouve un relais dans le rocher puis un couloir de neige qui nous mène au pied du dernier ressaut.

Erection...

Bien joli aussi

Erection...

Pas dur mais super esthétique.

Erection...

Ça grimpe

Erection...

Et ça broche cool.

Erection...

On sort ensuite à une petite brèche… hum hum il me semble qu’on a le sourire. De celle-ci on bascule dans un gros couloir d’avalanche surement pas toujours fréquentable mais qui là nous ramène hyper rapidement à l’attaque.

Erection...

Entre temps une cordée est arrivée et attaque déjà L2. C’était vraiment bien organisé aujourd’hui au niveau fréquentation. A 11h30 on est à la voiture, ce matin au départ il y faisait -8, là il fait -2. Un dernier coup d’œil sur la belle (on voit un grimpeur dans L2) et on repart sur Grenoble avec la banane, pas mécontent d’avoir gravi ce gros morceau après toutes ces années à passer devant sans jamais avoir osé l’approcher.  

Partager cet article

Repost0
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 18:51

Allez, allez on continue à essayer de ne pas gâcher… Aujourd’hui il est annoncé redoux et même un peu de pluie en début d’après-midi, mais on se dit qu’un truc le matin à l’abri des coulées ça doit le faire.

Les Tourengs

Direction le libre-service comme l’appelle Cyril. Regardez de la voiture, quand tout semble en conditions comme ce jour, il n’y a qu’à choisir et déguster. La dernière fois on était allé au centre et à gauche, ce coup-ci on va allez visiter le secteur de droite.

Les Tourengs

Une petite approche par la centrale pour s’échauffer.

Les Tourengs

Puis on rejoint le magnifique cirque de l’Y de droite. Il n’y a que 3 cordées sur le site aujourd’hui, autant dire personne vue le choix proposé.

Les Tourengs

On commence par le double tube.

Les Tourengs

C’est assez raide mais plein de pieds alors on se fait plaisir.

Les Tourengs

Si ça coule pas mal sur la gauche dans notre ligne c’est bien sec. Le relais est sur l’arbre juste au-dessus de Cyril.

Les Tourengs

Inside...

Les Tourengs

Une fois là-haut on pourrait rejoindre la branche de gauche mais c’est plus plat alors on redescend en rappel.

Les Tourengs

Pour remonter par la branche de droite, là ça mouille un peu mais du coup c’est sorbet et ça déroule.

Les Tourengs

Une belle longueur encore.

Les Tourengs

Qu’on prolonge par le haut cette fois.

Les Tourengs

C’est plus court mais encore bien joli et le réta dans la mousse pour atteindre le relais est assez malin finalement.

Les Tourengs

Un grand rappel, un dernier coup d’œil sur la cordée italo-polonaise qui nous a rejoint et hop il est 13h. Juste avant la pluie annoncée (on l’aura sur la route du retour) il est temps de rentrer. Voilà toujours aussi sympa ce site, on s’était promis de revenir le visiter pour découvrir l’Y de droite ben voilà c’est fait et on a adoré. Et quelques infos température pour terminer, il faisait 0 vers 9h puis +4 vers 14h à notre retour à la voiture. 

Partager cet article

Repost0
8 février 2019 5 08 /02 /février /2019 20:17

Aujourd’hui on n'avait que la matinée du coup pour un retour sur Gre vers midi on fait simple et le choix est vite fait. 

Divertissement du matin....

Avec Philippe on retourne voir le Polichinelle. Ici pour aller vite l'équation est simple, une première montée pour aller placer la corde puis on se décale pour aller chercher le plus raide en moulinette.

Divertissement du matin....

C'est pas mal vu du bas non ?  Ce coup-ci on explore le mur de gauche.

Divertissement du matin....

A gauche

Divertissement du matin....

Au centre

Divertissement du matin....

A droite

Divertissement du matin....

Perdu au milieu des méduses

Divertissement du matin....

En repartant, nos 3 lignes du jour, c’était bien joli pas stressant et à 12h15 on était à Grenoble. Comme ça c'est cool la cascade non ?

Partager cet article

Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 23:06

En glace quand les conditions sont là faut pas gâcher… Du coup après notre petite visite de dimanche il était bien tentant de revenir dans le coin, d’autant que celle-ci on peut vraiment facilement la faire à la demi-journée.

Cascade du Pénail

Après un rendez-vous sur Gre vers 12h30 nous y voici donc. Quelques minutes d’approche sur la route et on grimpe vers notre belle du jour.

Cascade du Pénail

Les 2 premières longueurs avec une cordée dans L2.

Cascade du Pénail

A 13h45 Cyril attaque, à l’abri de la mitraille. Le leader de la cordée précédente envoie en effet quelques beaux missiles… Pourtant tout au long de la voie il ne nous a pas semblé que la glace méritait un tel traitement.

Cascade du Pénail

L2 large et fort jolie

Cascade du Pénail

Une vue inside, une fois dedans comme toujours c’est un peu plus raide que ne le laisse penser la photo précédente.

Cascade du Pénail

Plus haut il est possible de sortir plus facilement par le cirque, mais ce serait dommage car la branche de gauche est quand même diablement plus esthétique.

Cascade du Pénail

Avec en plus de forts jolis angles de vue sur le Gaydou tout en décontraction.

Cascade du Pénail

La suite est tout aussi belle

Cascade du Pénail

La longueur la plus soutenue.

Cascade du Pénail

Une sortie au-dessus des épées

Cascade du Pénail

Et de l’intérieur c’est pas mal aussi.

Cascade du Pénail

Voilà assurément une belle après-midi où on s’est fait coucou à distance (vive les portables ou pas…) avec Cécile et Lois partis un peu plus tôt que nous. Parait aussi que sur cette photo on aurait pris quelques rides...Pff !!!

Cascade du Pénail

Et pour finir une vue d'ensemble de la cascade du Pénail et sa sortie par la gauche. 4 très belles longueurs qu’on a été enchanté de revisiter. Cyril l’avait faite il y a quelques années moi ça datait du temps immémoriaux des pionniers, le temps de mes débuts dans l’activité aussi, il y a plus de 30 ans…   

Partager cet article

Repost0
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 23:12

Avec toute cette neige difficile de trouver une cascade de glace fréquentable aujourd’hui, peu d’approche et à l’abri de la neige et des avalanches ce sont les critères… Et bien après un départ de Grenoble sous la neige et une vallée de la Romanche bien enneigée, à partir de Bourg d’Oisans on sera comblé. En effet ici entre hier aprem et aujourd’hui il n’a pas neigé et on aperçoit même quelques coins de ciel bleu…

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Du coup après à peine 10 minutes d’approche méga tracée nous y voici. Ouah ça à l’air sympa, c’est large et les possibilités sont multiples.

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Y a plus qu’à y aller, une première montée dans du pas trop raide et ensuite c’est libre-service puisque tout peut se faire en moule depuis les arbres qui dominent la cascade où on trouve de multiples relais.    

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

On ne s’en prive pas donc.

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

De bien jolis passages

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

En toute décontraction

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Quelques retour en haut quand même pour décaler la corde, ici plus on va vers la gauche plus c’est raide.  

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Nous voici donc au milieu des méduses et des cigares…

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Il ne fait pas froid aujourd’hui (-1 au départ et au retour à la voiture) alors la glace sans trop coulée est plutôt aimable.

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

De bien jolis mouvements.

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Un peu de réflexion avant le cigare final bien raide

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Et hop ça passe !!!

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Depuis un certain jour pas si lointain Cécile avait un furieuse envie d’essayer ses nouveaux engins. Ben voilà c’est fait avec ces 4 belles longueurs dégustées en toute décontraction (Eh Lois elle va maintenant pourvoir te suivre dans du encore plus raide...wink)

Secteur Polichinelle au-dessus de la Rampe de Commères

Un dernier coup d’œil avant de rentrer depuis la Rampe des Commères, à gauche un zoom sur le secteur Polichinelle, à droite la cascade du Pénail qui n’a pas l’air si mal.  

Partager cet article

Repost0