Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 23:30

Quel plaisir de se retrouver aujourd’hui dans le calme du Valgau. La vallée large au début s’encaisse progressivement en même temps que la température baisse doucement sur le thermomètre de la voiture, 0 puis -4 maintenant.

Balade en valgau...

Les sommets tout au fond sont déjà au soleil, Bans, Aupillous, Jocelme, quelques beaux souvenirs de ski ici ou là.  Nous c’est vers l’ombre des versants nord qu’on se dirige. On ne connaît pas bien les cascades du coin mais quelques infos fraiches pêchées sur le site de Laurent nous laissent penser qu’il  doit y avoir de quoi grimper.

Balade en valgau...

On jette notre dévolu sur celle-ci, 270 m d’approche puis une cascade goulotte qui vient buter sur les rochers. Marcher vers des coins qu’on ne connaît pas pour découvrir des cascades peu fréquentées on adore. 

Balade en valgau...

Celle-ci donc s’appelle Goulotte Solange. Elle n’a pas l’air trop difficile et j’attaque la première longueur décontracté. Ambiance sympa mais glace plutôt spéciale, pas toujours de la glace d’ailleurs mais un mélange glace/neige à peine collé sur le rocher, qui sonne creux et qui s’écroule parfois… Finalement il faut être un peu concentré, souvent délicat, et bien poser ses appuis. Pour couronner le tout le relais presque entièrement sous la glace n’est pas franchement terrible et depuis un moment on subit un petit bombardement par le haut. Visiblement les stalactites pendantes sous le gros toit tout en haut ont une fâcheuse tendance à se décrocher et à entrainer quelques pierres avec elles.

Balade en valgau...

Ouais… une fois que Cyril m’a rejoint et qu’on a bricolé un relais plus solide la décision est vite prise, Solange n’a pas l’air de super humeur alors vite on redescend. Dommage dans L2 la glace avait l’air meilleure et on aurait bien aimé découvrir le gros toit du haut.

Balade en valgau...

Du bas une idée de la qualité moyenne de la glace (il y a maintenant une rimaye à franchir…). Avant de partir on s’amuse un peu sur quelques bouts de glace plus francs et puis hop on y va.

Balade en valgau...

Comme il est encore tôt on ne rentre pas directement à la voiture, on en profite pour aller découvrir le site du Bourg, une petite gorge et un petit cirque recélant deux très belles cascades.

Balade en valgau...

A gauche la cascade du torrent du Bourg à droite la cascade du Bourg. Celle de gauche coule encore beaucoup celle de droite est bien raide (c’est du 5+/6…), oui bon pas sûr d’avoir envie d’essayer.

Balade en valgau...

Quoique la première longueur de celle de droite pour voir se dit-on pendant qu’on casse une graine et qu’on mange quelques papillotes. Super instructives ces papillotes d’ailleurs, on ne savait pas que Voltaire s’intéressait aux avalanches et puis là pour le coup pour l’illustrer y avait qu’à lever la tête…  

Balade en valgau...

Pendant le temps de notre petit casse croute c’est pas moins de 3 coulées, entrainées sans doute par le vent soufflant très fort plus haut sur les crêtes, qui sont venues décorer notre belle cascade. Super spectacle mais à contempler de pas trop près…  

Balade en valgau...

Pour nous ce sera tout pour aujourd’hui, on rejoint la voiture sans avoir beaucoup grimpé finalement mais enchanté de notre balade. Reste plus qu'à redescendre tranquillement la vallée tout en repérant de ci de là quelques jolis trucs, un prétexte pour revenir visiter ce si bel endroit si cher à notre copain Jean Yves… 

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 19:20

Quand on est à Bessans la vallée d’Avérole et sa magnifique sentinelle tient toute sa place, cette année on peut même aller se garer en voiture à la Goulaz. 

Glace dans la vallée d'Avérole

Du coup après la cascade du matin et le farniente en terrasse du début d’aprem je vais y faire un petit tour à pied, la majestueuse sentinelle est bien là et bien dans l’air du temps ses pentes sont un peu sèches.

Glace dans la vallée d'Avérole

Compte tenu du manque de neige les skieurs de fond y ont accès et en profitent.

Glace dans la vallée d'Avérole

Mois j’en profite pour repérer quelques cascades, Le Rebruyant plus maigre que l’an dernier mais sans doute grimpable, et puis d’autres moins connues mais tout aussi attirantes.

Glace dans la vallée d'Avérole

Celle-ci me plait bien, les hautes draperies de gauche sont trop raides pour moi en solo mais à droite par contre, même si d’ici c’est masqué ça devrait le faire, en tout cas c’est décidé je vais aller voir.

Glace dans la vallée d'Avérole

Le lendemain donc m’y voici, 150m de marche d’approche puis 150m de ruisseling où on peut réviser à loisir la technique du 12 pointes.

Glace dans la vallée d'Avérole

Et hop me voilà dans le vif du sujet, ouah comme je le pensais la petite goulotte de droite paraît parfaite. 

Glace dans la vallée d'Avérole

Je laisse donc les raides draperies de gauche pour m’y engager.

Glace dans la vallée d'Avérole

Super ambiance et quel plaisir d'y grimper tranquillement.

Glace dans la vallée d'Avérole

Vers le bas ou vers le haut avec même une sortie au soleil

Glace dans la vallée d'Avérole

Du dessus, presque 300m de glace, c’était vraiment splendide.

Glace dans la vallée d'Avérole

Un peu plus haut dans une douce pelouse au soleil après avoir remis crampons et piolets sur le sac je continue un peu pour aller voir le paysage. Ici vers la Pointe Marie et L’Ouille d’Arbéron

Glace dans la vallée d'Avérole

Là vers l’Ouille Allegra. Souvent avec Pascal à cette époque on la fait à ski, cette année on aurait pu la faire en basket…

Glace dans la vallée d'Avérole

De la voiture un dernier coup d’œil sur la balade/cascade du jour, dans le genre surement une des plus belles que j’ai parcourue.

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 23:50

On est maintenant mercredi le temps est toujours magnifique et doux pour l’endroit, entre –5 et –10 le matin puis des températures largement positives au soleil ensuite. Aujourd’hui c’est Cécile et Cédric qui ont envie de découvrir la glace. Les jours précédents en redescendant de nos cascades on est passé devant un endroit idéal pour cela.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

C’est là qu’on va, cette fois on est six puis qu’Alice, Emilien, Fanny et Sam sont avec nous. Il y a de la place et comme souvent par ici on est seul sur le site.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Les premiers pas. C'était la première fois que Cécile et Cédric mettaient des crampons.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Un peu plus raide ensuite.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Le tout dans une ambiance décontractée et dans un super endroit pour de l’initiation.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Et pendant ce temps en face on pouvait sans doute grimper dans Garden Party, la voie facile du secteur.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Les jours suivants seront à l’avenant et je me régalerai encore de jolies fleurs de givre et de balades dans ces jolies cascades.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Ici toujours en allant vers l’Ecot pour 2 longueurs pratiquées puisque j'y trouverai 2 abalakof

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Là au retour pour une longue traversée sur le site d'initiation. 25 mètres où on rencontre tous les types de glace, dure, sorbet, stalactité… Super pour la gestuelle et pour à un mètre du sol se faire mal au bras en toute décontraction.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Avant le petit déjeuner pour une classique rapide d’accès que je me réserve pour ces occasions.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Quelques bons trous mais je la connais bien et je sais que ça passe

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

De l’intérieur même si c’est facile c’est quand même un peu impressionnant

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Une sortie "rocheuse" et je rejoins la piste pour une vue plongeante sur la bête.

Semaine de glace en haute Maurienne (2)

Il y a aussi celles que je ne ferai pas, celles-ci pourtant pouvaient être tentable mais seul c’était une autre aventure. Il aura aussi ce magnifique tour dans le vallon d’Avérole mais celui-ci je vous le réserve pour un prochain article.

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 21:46

Cette année avec toute la bande habituelle on retourne à Bessans. Comme partout il n’y a pas trop de neige mais coté glace si j’en juge par ce que j’ai pu voir autour de Grenoble ces deniers jours ça ne devrait pas être mal… Je n’ai pas trop de partenaires mais nos enfants (les nôtres et ceux des copains) ont grandi, et certains à qui je parle de glace depuis qu’ils sont en état de comprendre ce que c’est, sont plutôt intéressé alors…

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Alors hop dès le premier jour j’embarque Paul sur le site classique de Saint Landry. Comme vous pouvez le voir les conditions y sont plutôt bonnes.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Paul qui pratique l’alpinisme mais pas la cascade s’y jette avec enthousiasme. Une jolie longueur à la glace plutôt cassante.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Tout ça avec un grand sourire, what else…

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Le relais du haut est béton alors pour le plaisir on remet ça en moul, le temps de laisser à Paul l’occasion de peaufiner le geste.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Une super matinée avec un retour pour être à l’heure pour profiter du soleil sur notre immense terrasse. Et oui c’est que cette météo elle a ses avantages, du coup tous les jours ce sera le même rituel, après les activités sportives du matin on se donnera rendez-vous ici pour lézarder tranquillement.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Le lendemain je vais visiter un autre coin. Peu évident habituellement, le manque de neige rend cette année l’endroit beaucoup plus attrayant et puis bon, difficile de résister à la curiosité d'aller découvrir la coulée de glace bordant ce joli pilier non ? Après avoir repérer l'accès comme je suis seul c’est vers la cascade de droite que je vais.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Du ruisseling puis une soixantaine de mètres assez dégagé où je me fais bien plaisir.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

On y revient du coup, Alice et Emilien se sont joint à nous. Comme vous pouvez le voir même après repérage l’accès reste un peu délicat et surement carrément surhumain si 1 mètre de poudreuse vient se superposer aux vernes.

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Alice et Emilien vont dans ma cascade d'hier, pendant qu'avec Paul on découvre celle de gauche. Deux longueurs cool pour s’échauffer

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

Et Paul s’aperçoit que la cascade parfois ça peut aussi faire mal au bras…

Semaine de glace en haute Maurienne (1)

De ce secteur on sort sur la piste qui relie les remontées intermédiaires de la station de Bonneval à l’Ecot. Le retour est tranquille, l’occasion d’un petit coup d’œil aux alentours. Peu de neige évidemment mais néanmoins de quoi randonner en face si on accepte de porter 350 mètres pour rejoindre le petit plateau. Mais bon ça c’est une autre histoire et pas forcément la notre puis que de si belles cascades attendent encore….  

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 07:59

La météo n’est certes pas top pour le ski mais elle nous offre bien des plaisirs comme celui de venir visiter à pied des vallons perdus avec l’espoir d’y trouver quelques cascades à grimper.

Cascades de Plancol

Aujourd’hui après un départ de la barrière au delà du parking d’été et un levé de soleil sur le Taillefer c’est dans le vallon de Vaunoire qu’on s’enfonce.

Cascades de Plancol

La progression est aisée, on laisse le soleil derrière nous.

Cascades de Plancol

Et on s’enfonce vers le coté obscur… Tiens mais oui il semble bien y avoir un peu de glace.

Cascades de Plancol

On est ici sous le Rocher de l’Armet sur le site des cascades de Plancol situées autour de 1850 m. Elles ont l’air un peu plus maigrichonnes qu’au Fourchu mais bon on va quand même aller voir.

Cascades de Plancol

On jette notre dévolu sur le deuxième ressaut de « Passager clandestin » qui de loin nous paraît le plus grimpable. On ne sera pas déçu et c’est même mieux que ça en avait l’air.

Cascades de Plancol

Il fait plus froid que dimanche puisqu'on a presque l'onglée (dingue pour ce mois de décembre !!!) et malgré les pluies d’hier la glace ne montre pas l’once d’un dégel. Elle est même plutôt cassante et part parfois en grosses assiettes.

Cascades de Plancol

Un joli petit bout de longueur

Cascades de Plancol

Un relais sur broches et c’est reparti pour 50 m plus facile

Cascades de Plancol

Mais bien plaisant.

Cascades de Plancol

Le manque de neige nous offre même une 3eme longueur avec de petits ressauts sympas. Il ne nous reste plus qu’à redescendre. 2 rappels installés dans les vernes rive droite feront l’affaire.

Cascades de Plancol

Et voilà on n’en était pas complètement sûr en venant ici mais les terribles armes à Cyril ont pu encore frapper.

Cascades de Plancol

Au retour on s’offre un petit détour par Plancol pour admirer le paysage. Tout cela est magnifique mais au sud,

Cascades de Plancol

Comme au nord c’est quand même bien sec, enfin bon pour le glaciériste fouineur pas tant que ça…

Partager cet article

Repost0