Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 18:39

Enfin footing, footing faut pas pousser, ça bien longtemps que je ne courre plus et si au niveau timing (2h a/r) ça pourrait correspondre à un gros footing en fait c’est juste une façon ludique d’aller poser la grimace rituelle.

"Footing" à la Croix

Comme on ne peut décemment pas y aller à ski en ce moment, je choisis encore le dry touffing. En solo c’est simple juste un baudrier, des crampons et 2 piolets, un fois les bâtons pliés tout ça est bien léger finalement.

"Footing" à la Croix

Ce coup ci en plus, même les piolets ont été de trop puisque entre neige couic-couic et prises parfaitement dégagées, je ne les ai pas utilisés du tout. Comme ça l’exercice est plutôt marrant. 

"Footing" à la Croix

Retour à la voiture pile au coucher de soleil.

"Footing" à la Croix

Tchao et merci madame la Croix même si tu fais un peu peine au niveau enneigement en ce moment, on peut toujours trouver à s’amuser sur tes flancs.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 18:15

C’est quoi ce truc là ? Et bien c’est un mixte entre l’escalade sur glace et l’escalade rocheuse le tout parsemé de moult touffes ou autre terre gelée. Ca se pratique bien au fond de quelques goulottes ou anfractuosités mal éclairées comme les contreforts entourant Chamrousse en recèlent tant.

En mode dry touffing...

C’est donc par ici qu’on va ce matin avec Lio. Bien que le télécabine soit ouvert  aux piétons on n’en profite même pas pour privilégier l’approche pédestre (une façon aussi pour Lio de tester son pied tout neuf).

En mode dry touffing...

450 m de déniv et on y est.

En mode dry touffing...

C’est délicieusement enchâssé, la neige est bien ferme, les touffes bien gelées…

 

En mode dry touffing...

Parfait.

En mode dry touffing...

Une première ascension et on rejoint le soleil. On a encore un peu de temps alors une petite redescente et on remet ça dans une autre.

En mode dry touffing...

Quelques jolis pas.

En mode dry touffing...

Des relais improvisés, des passages encaissés et nous voilà à nouveau dans la lumière.

En mode dry touffing...

L’enneigement dans ce secteur de Belledonne ne fait vraiment pas rêver. On est qu’à quelques encablures, alors on va faire un petit tour à la Croix.

En mode dry touffing...

Ambiance high tech et grimace rituelle au sommet. Et hop il n’y a plus qu’à se laisser « glisser » vers la voiture. A 12h03 me dit Lio on y est, notre timing était pour 12h, pas mal, après cette bien agréable matinée on sera à l’heure pour l’autre journée.  

Partager cet article

Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 23:26

Pour profiter de ce petit intermède hivernal, on prend les skis, les piolets, les crampons, un bout de corde et vers 15h30 on y va

Divine Chamrousserie…

A gauche les fleurs du printemps sont provisoirement en vacances.

Divine Chamrousserie…

A 16h ça y est on attaque notre goulotte, 300m de déniv pour atteindre la Croix

Divine Chamrousserie…

Ca faisait un moment, le ressaut pas si facile de la première longueur nous remet bien dans l’ambiance.

Divine Chamrousserie…

Une longue traversée pour L2 et on repart vers le haut. C’est moins facile que la dernière fois, pas de neige couic-couic, seulement de la fraiche sur des touffes d’herbes pas toujours super gelées. Enfin bon en faisant gaffe y a quand même moyen de trouver de bons ancrages.

Divine Chamrousserie…

Et puis avec la neige fraiche et le soleil, quelle ambiance

Divine Chamrousserie…

Fin de la première partie malicieusement encaissée.

Divine Chamrousserie…

Plus haut on en prend plein les yeux.

Divine Chamrousserie…

Jacques sous la dernière longueur technique, tout cela est vraiment magnifique.

Divine Chamrousserie…

Avant-dernier relais.

Divine Chamrousserie…

Du denier relais, le soleil nous caresse lascivement et nous offre encore de bien jolies images.

Divine Chamrousserie…

Dans les pentes de sortie toujours délicieusement plâtrées.

Divine Chamrousserie…

Juste sous la Croix, il n’y a pas de vent et tout est vraiment très paisible. Au sommet on croise de nombreuses personnes venues profiter d’une si belle fin d’après-midi. A 19h on rechausse les skis.

Divine Chamrousserie…

La neige est bonne mais aussi croutée par endroit, c’est qu’en vrai on est quand même au printemps et qu’à ces altitudes la poudreuse ne dure pas vraiment longtemps. Pour nous en tous cas, aujoud'hui c'était encore une divine Chamrousserie dégustée avec gourmandise… D'autres infos et photos ici

Partager cet article

Repost0
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 19:41

Avec ces conditions pour le moins taquines voir même franchement farceuses, le challenge aujourd’hui était de trouver un truc pas trop loin, pas trop haut, pas trop expo aux coulées et autres spindrifts vu la tempête de vent annoncée.  Euh… Villard-Notre-Dame non, qu’est ce t’en penses ? Ah oui pourquoi pas, ça fait un sacré moment qu’on n’est pas aller visiter ce petit village au bout de cette petite route pour le moins vertigineuse. En plus de la voiture on voit les cascades, donc c’est cool, si ça le fait pas on ne marchera pas pour rien.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Y a qu’un truc qui nous chiffonne un peu, c’est que comme l’endroit est relativement classique on a un peu peur du monde. On décolle de la voiture vers 8h, mais non, il n’y a personne en vue et c’est avec un certain effort mais un grand plaisir qu’on se fait une petite demi-heure de trace..

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Les cascades donc, à gauche Happy Birthday (qu’on a déjà fait tous les deux), à droite Iechyd Da* dont le petit cigare de départ à l’air de passer, super parce que celle-ci on ne l’a jamais faite.

* j'ai cherché ce que voulait dire ce drôle de nom, ça veut dire bonne santé en gallois et comme elle a été ouverte par des anglo-saxons...

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

On attaque par Happy Birthday, la glace maltraitée par tous ces redoux, pluies, chutes de neige, y est un peu délicate.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Ca sonne parfois creux, le rocher et l’eau ne sont pas toujours loin, mais bon dans cette difficulté ça passe.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Super relais chainé (les classiques ça a du bon), la suite pas vraiment raide ne nous tente guère.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Alors hop, un rappel et vite fait, avant d’aller voir la voisine, on s’offre en moulinette un parcours rive gauche. Sympa et avec un passage assez raide finalement.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Et le petit cigare alors, et bien ça y est on y va.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Comme d’hab une fois dedans c’est plus raide que ça en avait l’air et la jonction en haut avec le rocher est un peu creuse et pas très fournie. Cyril médite donc un peu sur la précarité des choses et cherche de délicats appuis…

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Ca y est le plus dur est fait, il reste une trentaine de mètres qui déroule sur une glace bien lisse mais de meilleure qualité que dans Happy Birthday.

Cascades de glace à Villard-Notre-Dame

Le cigarillo vu du dessous. Comme dans Happy Birthday on s’arrête à R1. Un rappel et hop à midi on est aux sacs. On sera rentrer tôt c’était aussi ce qu’on voulait. Voila pour une jolie petite matinée, 3 longueurs de glace sympas sans se compliquer la vie, par les temps qui court on a bien aimé.   

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 15:00

Pas assez motivé pour le ski + Agnès à déposer à 8h30 + Soleil = Chamrousse !!! Ce type d’équation bien connue du montagnard grenoblois, déclinable de multiples façons me mène donc à Chamrousse  aujourd’hui où si j’ai bien les skis c’est surtout les piolets et les crampons qui constituent l’essentiel de mon attirail.

Une jolie flemmardise...

Accès en télécabine parce que tant qu’à faire comme il est 9h30 et que la station est ouverte… Du coup à 9h50 skis sur le sac et battons repliés, pendant que 3 cordées grimpent déjà dans le couloir du Chien je suis à l’attaque du couloir de la Cheminée.  Incroyable il n’y a pas de trace depuis la dernière chute de neige je vais donc être obligé de brasser un peu.

Une jolie flemmardise...

Heureusement au centre une rigole permet de limiter l’enfoncement et j’utilise la variante habituelle puis une sortie plus directe pour jouer un peu avec mes piolets. C’est vraiment très plaisant.

Une jolie flemmardise...

Sommet au soleil et Grenoble tout proche qui nous permet même en partant tard et en rentrant tôt de nous offrir ces quelques petites fantaisies bien rigolotes. Je n’ai mis que 20 minutes et j’aperçois la première des 3 cordées dans le haut du couloir du Chien.

Une jolie flemmardise...

Alors allez, une petite descente vite avalée et me revoici à l’attaque.

Une jolie flemmardise...

Ce coup-ci la trace est bonne, dans le haut je rattrape 2 des 3 cordées. Dans ces conditions c’est vraiment facile, il n’y a qu’un seul vrai ressaut en terre gelée/rhodos sympas qui offrent des encrages d’enfer.

Une jolie flemmardise...

Et voila de nouveau en haut où je discute avec la troisième cordée puis avec une de celle que j’ai doublée. Un bon petit vent du sud souffle annonciateur du mauvais temps de ce soir et demain ?  En attendant il me reste qu'à remettre les skis pour m‘offrir une descente agréable sur les pistes très fréquentées de la station. A 11h20 je suis à la voiture, pff même pas 2 heures pour cette jolie flemmardise. Encore une fois merci Chamrousse, même si parfois avec tes désirs d’expansions , dans le contexte actuel on ne te comprend pas vraiment, entre gens raisonnables on devrait pourvoir s’entendre…

Partager cet article

Repost0