Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 16:40

Pas super motivé par la neige aujourd’hui de toute façon elle n’est pas encore tombée en abondance après le redoux de la semaine dernière. Les redoux par contre on est un certain nombre à ne pas les détester puisque que c’est quand même grâce à eux, quand il refait froid ensuite, que les conditions de nos goulottes s'améliorent par ici…

Petit footing à la Croix… en mieux

Un petit tour à Chamrousse donc pour aller voir tout cela. Départ à 11h15 de Roche B, c’est sans problème pour l’enneigement et il y a même un petit rayon de soleil.

Petit footing à la Croix… en mieux

Depuis les crêtes, ambiance grise et bon petit vent mais bien couvert ce n’est pas désagréable.

Petit footing à la Croix… en mieux

Du coup je ne m’arrête pas à la Croix et bascule directement sur le couloir de Casse Rousse pour atteindre les goulottes.  Ici le secteur du bloc coincé avec au moins une cordée dans la goulotte éponyme.

Petit footing à la Croix… en mieux

Moi c’est la goulotte de la cheminée que je vise, comme je n’ai pas enlevé mes peaux j’atteins le départ à ski. A l’attaque miam, miam, c’est délicieusement encaissé (ça je le savais déjà), sans trop de neige fraîche et délicatement gelé (ça c’est comme je l’espérais)

Petit footing à la Croix… en mieux

Un peu plus haut une ambiance noir et blanc assez démente. La suite de la goulotte passe dans la petite faille que l’on devine juste sur la gauche de la photo.

Petit footing à la Croix… en mieux

Quelques couleurs quand même en tournant l’appareil photo vers le bas… (et ne vous fiez pas à cette air accablé j'ai la banane en fait :-)

Petit footing à la Croix… en mieux

Bon sinon c’est par là… Des passages un peu plus raides en guise de crux pour sortir

Petit footing à la Croix… en mieux

En chaussures de skis et avec les skis sur le sac c’est un peu plus technique mais à peine, 15 minutes de plaisir et de concentration et hop le tour est joué. A la sortie je remets les skis pour les quelques hectomètres que me séparent de la Croix. Le temps est maintenant un peu bouché mais très vite on repasse sous les nuages et la descente est plutôt agréable. Voilà à peine 2 h après l’avoir quittée je suis de retour à la voiture, vraiment sympa ce « petit footing » à la Croix.     

Partager cet article

Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 22:20

9h30 aux Fréaux et on se prépare au soleil… pff y a vraiment plus de saison.

Colère du ciel...

Ceci dit il fait quand même -4 du coup on l’apprécie quand même bien ce soleil. Malgré l’heure tardive il n’y a personne dans le coin comme souvent ici à cette époque.

Colère du ciel...

Après une raide marche d’approche qui a le bon goût d’être tracée nous y voilà. Et non cette année Diabolobite direct n’est pas formée, bon ce n’est pas ce qu’on visait aujourd’hui et puis de toutes façons on l’a déjà faite.

Colère du ciel...

Aujourd’hui c’est vers Colère du Ciel qu’on va, la quatrième fois je crois pour moi (mais la dernière fois c’était il y a 7 ans)  une première pour Cyril. Il y a pas mal de neige alors on avale les 4 premières longueurs à corde tendue. La suite a l’air sympa.

Colère du ciel...

L5 est effectivement pas mal du tout. On est les premiers à la refaire depuis les redoux et la neige, du coup s’il y a un peu de ménage à faire, la glace est toute neuve.  Une belle reprise pour Cyril dont c’était la première cascade cette saison.

Colère du ciel...

La suite est aussi vraiment très jolie. Surtout qu’avec la neige on va chercher du un peu plus raide.

Colère du ciel...

Un beau dièdre avec une glace qui s’attendrit un peu.

Colère du ciel...

Et oui parce qu’aujourd’hui alors qu’il fait si beau en face, nous on se caille et la glace est plutôt dure et cassante.

Colère du ciel...

Enfin bon dans l’ensemble on aime ça…

Colère du ciel...

Vu de l’intérieur

Colère du ciel...

Et après cette longueur de presque 60 mètre un petit thé au relais ça ne se refuse pas. D’ici on pourrait redescendre en rappel parce que la suite est un peu enfouie, mais bon même au prix d’un beau brassage c’est quand même beaucoup plus élégant de boucler par le haut.

Colère du ciel...

Descente rive gauche en traversant bien pour éviter les barres et hop une fois qu’on peut se lâcher dans la pente on en profite, 20/30 de poudre sur un fond ferme c’est impeccable sur les fesses…

Colère du ciel...

15h nous voici à la voiture. Un coup d’œil sur notre belle du jour.

Colère du ciel...

Et quelques photos des autres cascades du secteur. La Croupe ne fait pas vraiment envie on trouve, le pylône par contre à l’air pas mal.

Colère du ciel...

Les Valseuses (où on peut voir un grimpeur) et le Doigt d’Astaroth aussi. Voila la tranquillité de la Grave en fin de saison c’est toujours un plaisir.

Partager cet article

Repost0
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 11:27

Ben qu’est-ce que c’est que ce truc, mais qui est donc Sainte Rita ? Bah c’est facile c’est la madone des causes alpines désespérées...

Ça ne vous parle pas, vous n’avez pas trouvé, vous ne connaissez pas son humour distancié et sa plume effilée ? Regardez ici alors et tout s’éclairera.

Une cascade de glace de nuit, même si ça peut le devenir vu sous l'angle de Sainte Rita, ce n'est pas forcément une cause alpine désespérée. En tout cas c’est bien ce qu’on espère quand on se pointe avec Force Roz vers 19h30, au pied de la cascade du Pissou, un gros débit de Belledonne niché au fond de la vallée du Haut Bréda.

Une soirée avec Sainte Rita...

Les quelques jours de froid intense lui on fait du bien et même si ça coule beaucoup au centre, les cotés nous semblent forts accueillants. Entre neige et glace en tout cas l’ambiance est assez magique.

Une soirée avec Sainte Rita...

On choisit la rive gauche, la grimpe y est très sympa au milieu de toutes ces méduses géantes. La glace est tendre à souhait (il ne faisait que -5 ce soir au thermomètre de la voiture), ça mouille juste un peu si on s’approche trop près du flot bouillonnant

Une soirée avec Sainte Rita...

De la glace, de l’eau, un peu de lumière, quelques flocons, un cocktail toujours fascinant (bien mal rendu à l’écran par ces pauvres photos…regardez celles de Sainte Rita/Force Roz/Rozenn sont beaucoup mieux).

Une soirée avec Sainte Rita...

2 longueurs paisibles tout en décontraction et en bonne humeur avec même quelques petits pas en mixte pour atteindre le dernier relais en évitant le bain à remous de la vasque finale. Une belle soirée avec Saint Rita quoi… Et si vous voulez un aperçu plus complet de la cascade, la voici ici en version jour. 

Partager cet article

Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 17:42

Pour terminer cette semaine en Haute Maurienne, rien de tel qu’une goulotte en Vercors… Enfin bon ça c’est Loisyann qui me le propose alors difficile de résister. D’autant que cette belle ligne, que nous avions repérer lors de notre sortie au bloc coincé et que j’avais revue lors de ma balade à la petite Moucherolle avec Louis, avait l’air bien esthétique.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Elle est là plein centre, pas mal, non (photo du 15/01) ?

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Certes le départ  en plein brouillard du col de l’Arzelier n’est pas des plus sexy mais bon heureusement vers 1700 on émerge. Enfin presque car les nuages ne cessent de jouer au yoyo…

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Heureusement à un moment la bonne éclaircie est là et nous permet de repérer le départ. Joli cirque et grande ambiance en-dessous de ces hautes parois. On va tout là-haut pile au centre de la photo, vous venez avec nous ?

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Ça commence par un beau plaquage bien ferme et une belle longueur de 60 mètres.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Lois au relais.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Une grande pente de neige bien dure entrecoupée d’un petit ressaut. Les mollets souffrent un peu…

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Ca s’encaisse délicatement.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Pour arriver dans une superbe grotte.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

La sortie de celle-ci est splendide, un passage raide en glace suivi d’une goulotte de moins d’un mètre de large en conditions parfaites.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Les relais sont sur friends, on mettra aussi 2 pitons (récupérés ensuite).

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Un petit bouchon de neige plus difficile qu’il n’en a l’air.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Et nous voici à l’amorce des pentes sommitales.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Lois va bientôt retrouver le soleil.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

A la sortie. Il nous a fallu environ 2h30 de l’attaque pour  450 m de dénivelé de pur plaisir…

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

Une petite pause au sommet, on s’attendait à avoir du vent et du froid, mais non finalement, au soleil ça va, les grands froids annoncés ne sont pas encore arrivés jusqu’ici.

Les Deux Soeurs, goulotte les dessous d'Agathe

La descente s’effectue par le couloir est des 2 Sœurs, la dernière fois qu’on y était venu c’était à ski. Là dans une neige bien molle, c’est un peu plus laborieux d’autant que depuis notre départ la mer de nuages est bien remontée. Du coup il nous faudra un peu réfléchir pour retrouver le haut des pistes, enfin bon même sans GPS on y arrive. Faut dire qu’on était particulièrement motivé par la bière qu’on allait pouvoir s’offrir au refuge la Soldannelle (excellent accueil on vous le conseille). Voilà la balade vous a plu ? Nous on a adoré cette goulotte en conditions vraiment excellentes aujourd’hui.

Partager cet article

Repost0
23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 16:32

On n'allait quand même pas quitter la Haute Maurienne sans aller tâter un peu la glace, Il fait -10 tous les matins et les conditions promettent d'être bonnes. 

Cascades de Saint Landry

Direction le site de Saint Landry avec Damien et Paul. Si les quantités de neige changent un peu la donne sur certaines lignes, on parcourra les 3 ci-dessus avec un mention spéciale pour le joli cigare tout à gauche que je n'avait jamais vu aussi charnu.

Cascades de Saint Landry

On commence par celle de droite, un peu nivelé sur le bas mais ça fait un excellent échauffement, c'est que ça fait des années que Damien n'a pas pratiqué.

Cascades de Saint Landry

Dans le ressaut du haut.

Cascades de Saint Landry

Si vous comparez cette photo avec celle de la bordure du blog prise au même endroit vous verrez que cette année c'est bien plus facile.

Cascades de Saint Landry

Damien dans L2.

Cascades de Saint Landry

Une fois en haut une petite traversée nous permet de récupérer les relais du secteur de dry en haut du cigare de gauche. Un rappel et on y est.

Cascades de Saint Landry

Reste plus qu'à remonter, c'est bien raide, la glace est très propre, pas du tout de neige mêlée ici. 

Cascades de Saint Landry

Très peu de relief et superbe ambiance qui nous masse bien les avants bras

Cascades de Saint Landry

Un nouvelle traversée, un nouveau rappel et nous voici sur la ligne du centre. J'étais déjà venu la gravir avec Yannick, ça avait été mon premier contact avec le dry... bien explosif.  Aujourd'hui rien de tout cela et même si ça reste raide c'est beaucoup plus "roulant".

Cascades de Saint Landry

La glace est plus marquée que dans le cigare, il y a beaucoup plus de pieds, l'occasion de jolis mouvements.

Cascades de Saint Landry

Dans cette toujours superbe ambiance

Cascades de Saint Landry

Et de quoi poursuivre notre massage des avants bras.

Cascades de Saint Landry

De tout en bas, une bien belle longueur dégustée avec punch mais sans stress, et oui en cascade en moulinette on est les rois du monde...

Cascades de Saint Landry

Au retour le soleil se montre même un peu, l’occasion d'un coup d’œil sur le secteur de Pierre de Bec, peut-être des trucs durs grimpables mais surement aussi beaucoup trop de soleil à cette époque.

Cascades de Saint Landry

La  cascade de la Frête, la classique de Bessans a elle souffert de l'ensoleillement avec son tube du haut bien fendu. Enfin bon nous on ne va pas se plaindre à Saint Landry c'était parfait aujourd'hui. 

Partager cet article

Repost0