Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 18:35

Depuis qu’on habite sur la colline si je pensais bien que skier un jour de la maison arriverait, je n’avais pas vraiment pensé à la cascade de glace et pourtant.

mu115 minutes de marche en montée d’abord puis en descente ensuite et hop je suis à pied d’œuvre sur le chemin de la cascade le bien nommé.

mu2Chaussage et discussion avec quelques promeneurs étonnés et c’est parti. C’est très facile, essentiellement du ruisseling avec 2 ressauts d’une quinzaine de mètres en 2.

mu3Le deuxième, le jeu principal est de bien choisir sa trajectoire pour ne pas passer à travers la glace car le débit est conséquent.

mu4Ambiance promenade sur glace, ça permet de visiter des coins où je n’étais jamais venu. Sortie sur le chemin des Colodes juste sous le Bigot. Petit tour sympa mais il doit y avoir mieux encore je pense sur la colline, surtout versant combe de Gières. C’est sûr lors de mes prochaines balades en VTT par là bas je regarderai sous un autres angles toutes ces ravines humides car on ne sait jamais, avec ce dérèglement climatique qui nous fait côtoyer les extrêmes, tout devient possible…

Partager cet article

Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 23:22

Toujours de la cascade aujourd’hui, jolie, soutenue, dans une belle ambiance forestière, la belle du jour située au dessus de Saint Laurent du Pont s’appelle « Le Rôt du Papy » ou cascade de Tramoley.

pap1250 m de déniv dans cette splendide forêt Chartroussine et voila on est à pied d’œuvre. Il est une peu plus de 11h et une cordée en termine, c’est parfait. Cyril attaque, glace très cassante, grand froid et onglée, c’est plutôt délicat au début et il y laisse un peu d’énergie.

pap2Un peu plus haut ça va déjà mieux.

pap3Quelques mètres avant le relais de cette belle longueur qu’on a trouvé bien exigeante dans le froid et les conditions de glace du jour. Sur la photo on à l’impression qu’on est déjà en haut, mais non il reste encore une trentaine de mètres à gravir. Cette dernière longueur est plus relaxe et aujourd’hui on apprécie bien cette mansuétude de dame nature.

pap4Voila la cascade parfois c’est un peu rude et ça fait pas toujours rire, mais non je déconne, une fois en haut malgré une onglée chacun et un peu de maquillage pour moi, le sourire est bien là et on se dit… vivement la prochaine. Juste comme on en termine une autre cordée se pointe au pied, décidemment aujourd’hui c’était vachement bien organisé. Et puis comme en ce moment des cascades il y en a partout, regardez celle-ci dans une barre au dessus de la route après Saint Joseph de Rivière.

pap5Un challenge et toutes proportions gardées des airs de Lyre ou de Massue terribles cascades du non moins terrible cirque du Fer à Cheval un des hauts lieux de la cascade de haut niveau en Haute Savoie.

Partager cet article

Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 13:45

Depuis que je suis sur Grenoble périodiquement (tout les 3 ou 4 ans ?) je vois une ligne gelée en face est du Rachais. Parfois ça dure très peu de temps vu l’altitude et l’ensoleillement. Il y a quelques années, son ascension a même fait l’objet d’un petit encart dans Montagne Mag ou Vertical (ça soulignait sa proximité de la ville et proposait 4+ comme cotation, dans mon souvenir). Cette année elle me parait vraiment bien formée, aussi mardi entre midi/deux je ne résiste pas à une reconnaissance photo depuis la Vierge Noir, c’est super simple c’est à 5 minutes du boulot. Une fois sur place, ça ne fait plus aucun doute, je ne pense pas que les conditions puissent être meilleures et il semble même y avoir 2 lignes possibles…

rach1Du coup avec la photo ci-dessus je n’ai aucun mal à convaincre Cyril et Loisyann d’aller y faire un tour mercredi après-midi. Une super demi-journée que je vous raconte en images.

rach2Départ de la voiture à 13h15, approche très simple dans l’axe du ruisseau. Après 15 minutes et soixante mètres de déniv on rencontre le premier ressaut grimpant. On ne s’encorde pas pour l’instant, on part ainsi pour une marche d’approche ludique faite de ruisseling et de ressaut en 3/3+. Ca va nous valoir un certain nombre de rappels à la descente.  

rach3On arrive à une bifurcation où se séparent les 2 lignes repérées la veille. On part vers la «classique» d’abord.

rach4Une fois atteint son ressaut principal, elle nous propose 2 longueurs dont une première très jolie en 4/4+. La glace y est abondante et excellente, le fait que la cascade prenne le soleil est un bel atout par ces températures polaires, ça donne une glace tendre et plutôt facile. 

rach5Loisyann en sortie de L2 (plus facile) avec tout Grenoble dans son dos, c’est assez sympa. Les 2 longueurs principales, comme l’eau provient d’une résurgence elle doit sortir avec une température pas très froide du coup le dernier ressaut n’est pas gelé, ce n’est pas grave on a encore à faire. Par contre attention, ceci conjugé à l'ensoleillement, doit rendre cette cascade assez sensible au moindre redoux.

rach6Un petit clin d’œil à mercredi dernier, eh oui pour mon plus grand malheur la cascade est un sport nettement plus masculin. Avec notre soixante mètres, descente en 4 rappels, 3 sur arbres et un sur lunule sèche, ça tient ce truc ? ben oui apparemment…

rach7Un peu de désescalade et nous voila de retour à la bifurque. La nuit est encore loin alors allez hop on monte voir la deuxième ligne, Cyril en pleine contemplation.

rach8Une longueur splendide, il n’y a pas d’autre mot, toujours en glace excellente et de difficulté 4/4+ aussi selon nous.

rach9Loisyann et une petite vue d’ensemble de la seconde ligne. On s’arrêtera ici, la suite est facile jusqu’au ressaut terminal qui passe... ou pas ? De toutes façons pour nous il est trop tard, il faut qu’on songe à descendre avant la nuit. 3 rappels encore, un peu de désescalade et vers 17h45 on est de retour à la voiture absolument conquis pas cette demi-journée de cascade à 2 pas de la ville et pourtant si loin de notre quotidien.

Partager cet article

Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:34

Après un début de saison où il n’y avait quasi aucune cascade, maintenant il y en a partout. Vous n’avez qu’à regarder, le moindre talus de bord de route à sa cascade, alors pour peu qu’il soit un peu haut… Cyril en a justement repéré un en venant bosser. Moins de 10 minutes de voiture depuis Meylan, environ 2 minutes de marche d’approche et voila on y est. 

ur1Et en plus c’est très joli. Un peu de ruisseling pour terminer l’approche.

ur2

Et une petite barre avec 2 lignes toutes mignonnes de 20 mètres environ. C’est plus facile qu’hier mais relativement on randonne moins. La glace très tendre hier est ici super cassante, ça change tout.

ur3Enfin bon pas de difficultés particulières néanmoins, chacun notre ligne juste pour le plaisir.

ur4Retour en rappel ou à pied et hop moins d’heure après notre départ on est de retour à la voiture, juste le temps d’un petit footing mais tellement plus ludique… (et beaucoup moins fatiguant). Et pour trouver où ça se situe vous n'avez qu'à lever un peu la tête lorsque vous allez de Gières à Uriage (à noter que ça doit geler assez régulièrement malgré l'altidude modeste car nous y avons trouvé un vieille corde de relais en haut).

Partager cet article

Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 20:15

Cette année avec toute cette neige on avait quasi lâché l’affaire, et puis non, finalement, tout d’un coup une vague de froid qui dure, qui dure. Alors aller un truc repéré depuis de nombreuses années et qui ne se forme que dans ces conditions, un petit repérage photos hier midi pour convaincre mes camarades qu’il faut y aller… et hop le tour est joué. Un petit bijou à 10 minutes de voiture du centre ville, cet après-midi on s’est gavé…   

rjl13h de grimpe, 2 lignes, un Free standing dans un petit cirque tout mignon.

rjl2Quelques longueurs assez soutenues mais raisonnable avec de la glace parfaite.

rjl3Pff Le froid on l’a vraiment adoré aujourd’hui.  Et c’est où tout ça ? A vous de deviner avant que je ne vous en dise plus bientôt.

Partager cet article

Repost0