Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 22:19

Enfin non presque, en fait c’est café/cascade ce matin. Café d’abord à Saint Nizier alors que le soleil pointe et commence à nous réchauffer agréablement pendant qu’on déguste ce délicat breuvage.

ml15 minutes de voiture, 10 secondes de marche (ça change de d’habitude) et hop la suite du programme. 2 longueurs cachées juste au bord de la route. Ambiance feuille et souche…

ml2Rien de bien majeur mais un joli divertissement, juste le temps d’un bon petit dej, en moins calorique et en plus ludique. Un peu court bien sûr mais quand c’est tout prêt et qu’on aime ça pourquoi se priver… 

Partager cet article

Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 22:41

Aujourd’hui Cyril n’est pas en grande forme, grosse crève mais motivation intacte, c’est vrai qu’il est difficile de résister aux supers conditions que nous offre la montagne en ce moment.

nw0Du coup voilà, vers 8h ce mercredi on se retrouve à marcher dans la combe de l’Espalier, l’ambiance est glaciale mais la mer de nuages s’est disloquée et on a tout loisir d’admirer l’imposante face ouest de l’Armet dans laquelle est tracée notre voie.

nw1Un petit zoom sur ses 500 premiers mètres (photo prise au retour) : 350 m de goulotte puis 150 m de pentes de neige. Ensuite il reste encore un petit bout de goulotte et un cheminement sympa fait d’arêtes/couloirs mixtes et pentes neigeuses pour rejoindre le sommet.   

nw2

Cyril dans le premier mur, un ressaut en glace/neige avec un petit passage raide.

nw3La suite du programme est pour moi, une brève pente de neige puis environ 150 m d’une très jolie goulotte. Après s’être concerté et vue les très bonnes conditions, on se dit que je ferai relais au feeling en fonction de la topographie et des difficultés rencontrées, Cyril suivant à corde tendue. L’ensemble est superbe, une succession de cheminées/ressauts parfaitement englacés. Ca fait parfois à peine 1m de large mais comme la progression est plutôt facile et ludique je continue jusqu’à une quinzaine de mètres de la sortie où une petite plate-forme me permet un confortable relais sur broche.

nw4Après cette longueur de presque 150m, ça permet de se reposer un peu et de prendre quelques photos pour vous faire profiter de l’ambiance.

nw5Après encore 15 mètres en glace on rejoint la grande pente de neige pleine face. Celle-ci nous conduit au pied du dernier passage avant le soleil. Ceci nous réjouit car l’ambiance est toujours très frisquette.

nw6Le dernier court passage en goulotte avant la lumière.  

nw11Et on retrouve le soleil, ouah ça réchauffe. Il nous reste 200 m de dénivelé, on en profite car on est encore à l’abri du vent qui depuis ce matin fait fumer toutes les crêtes.

nw7Traversée/arête/ressaut mixte et un petit rappel pour retrouver des pentes plus hospitalières, même avec un seul poumon de disponible Cyril apprécie le pogramme.

nw8Ca y est la corniche sommitale est franchie, avec le vent c’est au moins 15 degrés qu'on perd en quelques mètres.

nw9Du coup on ne s’attardera pas trop au sommet. Sur fond de Rosière/Rocher du Lac/Coiro/Grisonnière, un autre temple du ski-alpinisme dauphinois, on se dirige justement vers une jolie descente à ski, le couloir ouest du Petit Armet.

nw10Découvert par notre ami Lio, on ne l’a encore jamais parcouru. A noter que ce jour malgré la sécheresse de la saison les conditions y semblaient assez honnêtes pour le ski. Enfin bon aucun regret sur ce point car à part le couloir lui-même rien d’autres n'est réellement skiable et puis pour nous il a rempli parfaitement son office en nous permettant une descente facile et ludique. Une belle façon de conclure cette jolie journée qui après le parcours de Pimprenelle et Nicolas les deux cascades classiques du vallon lors de mes jeunes années cascades, la découverte plus récente de quelques jolies lignes à ski par ici ou par-là, m'a perrmis d'apprécier plus complètement toutes les possibilités de ce fantastique vallon. S'il reste finalement assez peu fréquenté, il nous offre un terrain de jeu rêvé à quelques dizaines de km seulement de l'aglomération grenobloise 

Partager cet article

Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 18:54

Ca y est on retrouve le soleil, ce n’est pas le sommet mais on s’en rapproche. Encore une belle goulotte (750m d’approche puis 800 m de face) dans la «Mecque» de l’alpinisme hivernal sud-dauphinois.

nwUn coin des plus intéressant aussi pour le ski alpinisme. Bien sûr je vous raconterai tout ça plus tard mais d'ores et déjà saurez vous reconnaître l’endroit, le sommet gravi, la voie ?

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:29

Ca faisait longtemps qu’elle était dans les cartons mais cette année on n’a que l’embarras du choix. Aussi après avoir failli y aller il y a 2 semaines avec Cyril, définitivement convaincu par les bonnes impressions de Loisyan qui l’a gravi le week-end dernier, c’est ce samedi donc qu’on va déguster cette jolie friandise. Friandise le terme est choisi à dessin car c’est exactement comme cela qu’on a ressenti cette course : 1500 m de dénivelé qui passe sans souci, des conditions optimum avec des passages tout en douceur, une arête splendide et l’arrivée sur un sommet très panoramique. Le tout à 2 pas de Grenoble, un vrai petit bijoux je vous dis. La suite en images.

gl1C’est tout là haut, un peu loin vu d’ici mais la trace est bonne.

gl2Voila après un peu plus de 900 m de déniv, le début de la goulotte se dévoile.

gl3Nous avalons tranquillement les 2 premiers ressauts en solo, neige dure et glace fine mais suffisante pour poser de délicats appuis.

gl4L4 un beau dièdre glacé de 60 mètres. Tout le monde a envie d’y aller, mais comme Antoine vient de loin, avec Cyril on lui laisse l’honneur.

gl5Derrière aussi on s’éclate. Ambiance, ambiance, tout en placements et en délicats crochetages. On est bien loin des ressauts explosifs de la Combe Chaves.

gl6Antoine à la fin de cette superbe longueur qui se protège bien dans le rocher.  

 

gl7La suite des difficultés se présentent sous la forme d’un gros bloc coincé. 2 passages sont possibles, à droite en neige/glace ou à gauche en rocher.

gl8On choisit l’option rocher, encore une fois très plaisante, crochetages faciles et bons ancrages en sortie, c’est vraiment le credo du jour.  

 

gl9Ca déroule ensuite corde tendue pour encore 2 petits ressauts faciles et hop on atteint la sortie.

gl12C’est assez court finalement mais la course n’est pas finie, l’ambiance change totalement et on n’est pas mécontent de retrouver le soleil vu la fraîcheur du jour. L’arête pour gagner le sommet est facile mais superbe et très aérienne par endroit. On côtoie le couloir ouest tracé à ski mais bof ça ne fait pas trop envie…

gl11Presque des airs d’arête Kufner, avec vue sur Grenoble…

gl13A 12h30 on est sommet, à peine 4h30 après notre départ, une ascension rapide mais sans le rechercher spécialement, juste en profitant et en appréciant les bonnes conditions.

gl14On se prélasse un moment, la vue est splendide et on aurait presque pu apercevoir Manu, Oliv, Stéphane et Nadège, puis on replonge versant Veyton. Un rappel, un peu de marche et on rejoint le sommet du couloir du Pertuis.

gl15Sa descente est un poil fastidieuse mais à part peut être un peu en haut, aujourd’hui on préfère nettement être à pied qu’à ski. Pour ce qui est des conditions si c’est donc excellent pour tout ce qui est glace, dans Grasse Matinée il y avait ce jour une cordée juste, puis très loin derrière nous et les cascades de l’Oulle on l’air elles aussi très biens. Pour le ski par contre ça laisse à désirer, témoin le très faible nombre de voitures sur le parking du Gleyzin. A noter enfin que le loup semble aussi bien présent dans le secteur nous avons trouvé 2 chamois dévorés dans le bas du couloir du Pertuis.

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 13:07

zcrop5Et on ne s’en plaint pas, n’est ce pas Olivier tout sourire au sortir de notre 3eme longueur de l’après-midi. Un  rendez-vous à 12h30 à Brignoud pour un retour au même endroit que samedi dernier. Comme prévu tout est maintenant très bien formé et on peut tracer tranquillement et au sec, 2 lignes dans le grand mur central.

zcrop1Après une L1 assez raide terminée par un élégant croisement de pied (pour la frime non, qu’est ce t’en penses Jacques ?)

zcrop2Olivier continue dans L2, plus facile mais joliment sculptée. Une fois en haut une petite traversée nous permet de rejoindre rapidement l’attaque.

zcrop6Non sans admirer au passage le profil du début de L1. A noter que les cycles redoux/regel ont vraiment sculpté de jolis choses dans le coin.

zcrop3Comme on a encore un peu de temps on s’offre une troisième longueur à droite. Celle-ci permet de rejoindre un relais à mi-cascade d’où on peut redescendre en rappel.

zcrop7Voilà encore un terrain de jeu sympathique très rapidement accessible et où les possibilités sont nombreuses cette année. Pas très connu apparemment puisqu’il n'y a eu aucun passage depuis samedi, on ne va pas s’en plaindre, nous on en profite.

zcrop8Tout cela est certes bien à l'ombre, me direz vous. Ce n'est pas faux mais on peut qu'en même parfois profiter de joli couché de soleil juste avant de rentrer.

Partager cet article

Repost0