Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:24

dcas1 

 

 

Le dernier jour s’il fait beau c’est dommage de ne pas profiter une dernière fois du lieu. Parfois c’est une rando, d’autres fois une cascade, le seul impératif étant de revenir avant 9h, si possible avec les croissants, pour être prêt à libérer la location à peu près à l’heure prévue. Pour cela suffit de se lever tôt, de s’habiller, de boire vite fait un verre de jus d’orange et hop c’est parti pour de la cascade cette fois. Une classique apparemment puisque toutes les précautions sont prises…

 

 

 

 

dcas3

 

 

 

 

 

 

 

Oh là pas très réveillé le garçon, un café ? Ou peut être encore légèrement frigorifié, il faisait –17 à Bessans.

 

 

 

 

 

 

dcas2

 

 

 

 

 

 

Jolie cloche au départ que je n’irais pas voir de trop près.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dcas4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une arrivée au bord du gouffre mais non ça se contourne aisément.

dcas5Au retour j’ai droit au levé de soleil sur le Signal du Petit Mont-Cenis et à 9h comme prévu après ce réveil tonique je suis au ptit-dej. Une façon sympa de conclure cette belle semaine à Bessans où cette année les conditions ont vraiment été avec nous. Coté glace notamment, beaucoup de choses étaient faisables. Alors aller en hommage à quelqu’un dont j’admirais beaucoup les réalisations la photo d’une goulotte qui semblait très fréquentable compte-tenu de ces conditions :  goulotte grassi

Juste au-dessus de Bessans, d’un maître de la glace, la goulotte Grassi à la Pointe de Tierce.

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 16:30

bcas1

 

 

 

 

Ce mercredi c’était ski de piste à Bonneval mais comme Simon monte nous rejoindre et qu’il ne reste qu’une journée, il ne faut pas perdre de temps. Aussi à peine arrivé, en guise d’apéro, vers 18h, je lui propose une petite douceur glacée. La cascade visée est tout près de Bonneval et n’est pas difficile mais de nuit tout prend une autre dimension

 

 

 

 

 

 

 

 

bcas2

 

 

 

Après 10 minutes de marche on est à pied d’œuvre, il fait à peine froid (-5), la nuit est bien noire et c’est très sympa de découvrir les passages au fur et à mesure que le faisceau de la frontal nous les dévoile.

 

 

 

 

 

 

bcas32 petites longueurs faciles donc avec un crux tout à la fin pour passer sous les filets de protection qui nous permettent de rejoindre les pistes de Bonneval. Par celles ci on rentre tranquillement à la voiture 1 heure à peine après en être parti. Bon c’est sûr l’apéro (le vrai) n’en sera que meilleur.

bcas4Le lendemain après un coup d’œil sur la petite cascade d’hier soir, on a un peu plus de temps alors c’est en versant sud qu’on va avec l’idée de grimper un peu au soleil.

bcas5Une grosse demi-heure de marche toujours vers l’Ecot mais rive droite ce coup-ci, un bon brassage et on accède au site de Lécharenne, 4 ou 5 lignes possibles de 2 à 4 longueurs.

bcas6Simon au pied de notre ligne du jour dont on voit les 2 premières longueurs.

lecharenne2Dans L1, glace variable assez cassante avec un passage assez raide.

lecharenneJPGEnsuite 2 longueurs plus facile en traversée à droite, avec de la neige, du mixte et des petits ressauts nous permettent de gagner une jolie dernière longueur à nouveau plus redressée et au soleil !

bcas9Vue sur R3 depuis L4, jolie ambiance ensoleillée c’est assez rare en cascade.

lecharenne1Venez en Maurienne grimper au soleil !!!

bcas10Une fois sortie on décide de partir vers la droite en direction de l’Ecot, superbe pour ce qui est du panorama (Levanna, Mulinet…), un peu physique par contre car on brasse dans 80 cm de neige.

bcas11Un peu plus bas, ouf on est bientôt de retour sur le GR bien tracé lui. Au fond le site de Saint Landry où un œil aiguisé pourra repérer Olivier et Philippe dans L3 de la cascade de droite.

bcas12A 14h on contemple avec satisfaction notre site du jour. C’était ma troisième ligne ici et je n’y ai jamais vu personne. Pourtant à cette époque c’est assez souvent en conditions et ça permet de grimper au soleil sans trop risquer les coulées et les chutes de glaçons divers. Voila après une session glace assez bien optimisée Simon peut s’en retourner tranquillement vers des plaines plus hospitalières (ses photos et impressions ici). En parlant d’hospitalité d'ailleurs, cette année ici la montagne l’ai particulièrement avec nous puisqu’aujourd’hui pour changer un peu c’est un belle rando tout en poudreuse au Roc de Pareis qu’on s’est offert avec Agnès, Anne et Pascal. Surement je vous raconterais tout ça l’an prochain… D’ici là Bonne année à tous.

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 17:19

Chaque année on se demande bien pourquoi on vient se cailler ici… et puis une fois qu’on y est finalement… Tenez ce matin par exemple il ne fait que -17, très très raisonnable pour Bessans d’autant que le grand beau temps est aussi au rendez-vous. L'exitation est à son comble donc pour ce premier jour qui commence souvent pour moi par une petite promenade de reconnaissance vers Bonneval question de voir un peu les conditions.

bess1Coté cascades d’abord, tout cela est plutôt bon, La Frette par exemple est en bien meilleure forme que l’an dernier.

bess2Le secteur sud vers Pierre Bec n’est pas mal non plus avec son cigare central bien fourni aussi. Une fois à Bonneval je continue vers l’Ecot, avec l’idée d’aller gravir, si les conditions sont bonnes une des cascades du secteur de Saint Landry.

bess3Une fois celles-ci en vue comme prévu ça va le faire. Il y a 2 cascades classiques et un secteur très raide avec du dry à gauche. En solo je passe par la plus facile à droite. 3 longueurs en 3 qui me vaudront un gros déblayage car je suis le premier à la refaire depuis les dernières chutes de neige.

bess4Une cordée de 3 est dans le secteur de gauche, on y avait grimpé avec Yannick l’an dernier, c’est sacrément raide même avec l’anti penchage de ma photo prise depuis la cascade de droite. Une fois mon ascension terminée je ne suis pas au bout de mes peines, comme je ne descends pas en rappel je dois rejoindre un chemin juste au dessus.  50 de déniv mais gros, gros brassage, jusqu’à la taille parfois. Heureusement que ce n’est pas très long et que sur le chemin un vielle trace de raquette est présente.

bess5En restant dans celle-ci je n’enfonce que de 20/30 cm, l’épaisseur de la dernière chute, et je peux atteindre l’Ecot presque tranquillement.

bess6Sa jolie chapelle.

bess7Comme je suis enfin sorti de l’ombre je poursuis un peu vers la Levanna, qu’est ce qu’on est bien au soleil finalement. L’enneigement ne semble pas si mal non plus pour la saison.

bess8Les couloirs de Trétêtes sembleraient presque praticables… enfin non ptête pas quand même.

bess9Et le seigneur des lieux trône toujours majestueusement… tout va bien donc la Haute Maurienne est toujours bien là avec de bonnes conditions de glace et des conditions de neige pas si pire vue tous les redoux de ce début de saison. Du coup confortés par les impressions des skieurs de piste de Bonneval, ce n’est pas dit qu’on n’aille pas se faire une petite rando demain. Ah oui et puis un dernier truc pour les glaciéristes, la Revernotte aussi semble praticable du haut en bas...

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 17:37

Après un début de saison tonitruant tant à ski qu’en cascade, ça y est on est en plein dans notre deuxième redoux. C’est un peu dommage mais c’est le lot et le charme de notre pratique que de s’adapter et de jouer avec les conditions que dame nature nous propose. Et puis c’est aussi l’occasion de rêver un peu de quelques futures balades en supputant sur le retour de l’hiver, du froid, de la neige, les deux…  

topo1Et ça tombe bien pour préparer tout cela, il n’y a qu’à regarder derrière les vitrines de Noël.

topo2Toutes les filles en sont déjà folles…. les plus célèbres se les arrachent…

topo3Eh oui deux nouveaux topos paraissent cet automne, une réédition de Ecrins Nord d’abord. L’ancienne édition datait franchement, la nouvelle propose un bonne réactualisation des anciens itinéraires (tracés et cotations réadaptés, nouvelles photos) et la découverte d’un paquet de nouveaux. Pour nous ça a été aussi l’occasion d’accompagner Lio dans de mémorables «petits » tours comme celui-ci par exemple, dans ce merveilleux massif où plein de choses restent encore à découvrir.   

topo4Le tome 2 d’alpinisme Hivernal en Dauphiné ensuite, qui comme le premier tome, vient sur Chartreuse et Vercors, répertorier toutes les cascades existantes et proposer une multitude d’itinéraires mixtes plus modernes où de part l'altidude modeste il faudra s’avoir attendre et saisir les bonnes conditions. C’est sûr on sera peut être moins tranquille dans certains sites jusque là un peu oubliés mais bon, comme ça, la trace sera peut être aussi plus régulièrement faite ce qui n’est pas plus mal pour nos vieilles jambes.

2 excellentes lectures donc et de très bons cadeaux de Noël sur les photos desquels les habitués de ce blog reconnaîtront sûrement quelques têtes (quoique pas toujours facile sous notre accoutrement de montagnard…).

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 22:13

Fait beau et froid sur Grenoble alors on profite de la demi-journée avec Olivier pour aller taper un peu de glaçon. Première surprise en arrivant, s’il fait bien froid (-10), il neige, entre 5 et 10 cm au sol d’une neige ultra légère qui s’envole au moindre souffle d’air. Belle ambiance donc pendant la petite heure de marche qui nous conduit aux cascades. On n’est pas très haut ici alors on se demandait un peu si ça allait être en conditions. Et bien oui aucun problème. Si la glace est parfois un peu fine toutes les lignes du coin sont fournies.

cas1Notre objectif du jour, plutôt sympa non, 3 longueurs. 50 mètres pas trop durs mais en glace assez moyenne d’abord.

cas3Olivier à la sortie de L1.

cas2Une longueur de transition ensuite avant L3 plus soutenue où on s’est bien fait plaisir.

cas4Sortie de L3, un relais bricolé sur deux minuscules pins avant de rejoindre le premier rappel bien caché dans les arbres.

cas52 rappels, un  peu de désescalade et retour au pied de la cascade à la nuit comme il se doit après un départ à 13h30. Mais ce n'est pas gênant, une demi-heure de marche où la lune nous éclaire parfois de quelques coucous et hop à 18h 30 on est à la voiture. Il neigeote toujours, il fait maintenant –12, la vie est belle et c’est tant mieux…

Partager cet article

Repost0